Venthône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Venthône
Blason de Venthône
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Sierre
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Darnona
Communes limitrophes :
Randogne, Mollens, Miège, Veyras, Sierre
Président(e) Gérard Clivaz
Code postal 3973
N° OFS 6249
Démographie
Gentilé Venthônois
Population 1 219 hab. (31 décembre 2013)
Densité 482 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 33″ N 7° 31′ 53″ E / 46.30916, 7.53138746° 18′ 33″ Nord 7° 31′ 53″ Est / 46.30916, 7.531387  
Altitude 799 m
Superficie 253 ha = 2,53 km2
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Venthône

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Venthône

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Venthône
Liens
Site web www.venthone.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Venthône est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Sierre.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Venthône est située à quatre kilomètres de Sierre et dix de Montana. On y accède soit au moyen du funiculaire (SMC, arrêt Venthône), soit par la route de Montana par le côté est de la ville de Sierre (arrêt de bus à la poste). Le territoire communal, d'une superficie totale de 250,4 hectares, jouxte cinq communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Venthône aurait été une dépendance de Sierre, protégée par l'abbaye de Saint-Maurice. Au XIIe siècle, le village passe sous le contrôle de la principauté épiscopale de Sion, administré par les nobles de Venthône, avant de devenir une commune indépendante. L'un des premiers nobles répertorié de la commune fut Aymon de Venthône, qui donna probablement son nom au village.

Monuments[modifier | modifier le code]

La commune possède de nombreux édifices des XVe et XVIe siècles, tours nobles, galeries et escaliers à vis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :