Vente des peintures du musée de l'Ermitage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’Annonciation de Jan van Eyck (1434) a été acheté pour le musée de l'Ermitage par l'Empereur Nicolas Ier de Russie en 1850. L'œuvre a été ensuite vendue à Andrew Mellon en juin 1930.

La vente de peintures du musée de l'Ermitage, réalisée par les Soviétiques en 1930 et 1931 pour financer le plan quinquennal, a entraîné le départ de plusieurs chef-d'œuvres de la collection du musée de l'Ermitage — alors musée d'État — de Leningrad vers des musées occidentaux. Plusieurs de ces peintures étaient dans cette collection depuis la création par l'impératrice Catherine II de Russie. Près de 250 peintures ont été vendues, y compris des chefs-d'œuvre de Jan van Eyck, Titien, Rembrandt, Pierre Paul Rubens ou Raphaël.

Andrew Mellon a fait don au Gouvernement des États-Unis en 1937 de 21 tableaux acquis auprès du musée de l'Ermitage. Ils sont devenus le cœur de la National Gallery of Art de Washington DC.