Vente de feu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une vente de feu est une vente à des prix extrêmement bas d'articles, généralement lorsque le vendeur fait face à la faillite.

Vente de feu dans le sport[modifier | modifier le code]

En termes de sport professionnel, la vente de feu survient lorsqu'une équipe se départit de plusieurs de ses vétérans pour obtenir en retour des joueurs avec un salaire beaucoup plus bas. Le terme est le plus souvent utilisé dans un contexte différent que celui de "reconstruction", car pour cette dernière, l'équipe obtient des joueurs évoluant déjà au sein de la ligue, ou alors sont presque prêts à y jouer; la vente de feu, elle, amène dans l'équipe des choix de repêchage et des espoirs avec très peu ou aucune expérience dans la ligue.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • En 1995, les Expos de Montréal libèrent plusieurs de leurs vedettes pour exécuter les ordres des propriétaires de couper la masse salariale. Additionnée à la grève qui vint annuler la Série Mondiale de l'année d'avant, cette vente a porté un très dur coup aux Expos qui voyaient le nombre de leurs partisans baisser drastiquement. Le club ne s'en releva jamais et déménagea à Washington en 2004 pour devenir les Nationals de Washington.
  • Les Capitals de Washington connurent une vente de feu majeure durant la saison 2003-04 due au fait que le club était en train de connaitre sa pire saison depuis 26 ans. Ils échangèrent plusieurs vétérans de qualité pour obtenir en retour des joueurs des ligues mineures et des choix de repêchage. Parmi les joueurs que les Capitals ont laissé partir, on trouve Robert Lang qui était, au moment de son échange, premier compteur de la LNH; c'était la toute première fois de l'histoire de la ligue qu'un joueur était échangé au cours d'une saison où il dominait la ligue en termes de points.

Liquidation informatique[modifier | modifier le code]

Vente de feu est la traduction de (en) Fire Sale utilisé dans Die Hard 4 : Retour en enfer traduit au Québec par « Liquidation informatique ». Une liquidation informatique est une attaque à l'intérieur même des systèmes informatiques du gouvernement (des États-Unis dans ce film). Cette liquidation se fait en trois étapes :

  1. s'introduire dans le système informatique des transports du pays (feux de signalisation, panneaux routiers informatiques)
  2. s'introduire dans les finances du pays et en extraire l'argent (marché boursier, comptes de banque, etc.)
  3. arrêter tous les services publics utilisant l'informatique (satellites téléphoniques, radars, électricité, ressources informatiques et autres technologies utilisables par ou pour le pays)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]