Vengeance (film, 2009)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vengeance (homonymie).

Vengeance

Description de cette image, également commentée ci-après

Johnnie To et Johnny Hallyday lors d'une projection du film

Titre original Fu chou
Réalisation Johnnie To
Scénario Wai Ka-Fai
Acteurs principaux
Pays d’origine Hong Kong
France
Genre Thriller
Sortie 2009
Durée 109 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vengeance (titre original : 復仇, pinyin : Fu chou) est un film franco-hongkongais de Johnnie To sorti le 20 mai 2009 en France quelques jours après sa présentation en sélection officielle au Festival de Cannes 2009 le 17 mai 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Francis Costello vient à Macao pour venger sa fille, Irène, dont la famille a été assassinée par des tueurs à gages mandatés par un chef de la triade locale. Perdu dans une ville qu'il ne connaît pas, il rencontre, alors qu'il rentre à son hôtel, trois tueurs venus exécuter leur contrat en assassinant l'amante infidèle de Mr Fung. Costello, témoin de la scène, garde le silence sur leur identité en échange de leur engagement pour retrouver le commanditaire et les assassins de sa fille. Il leur donne tout ce qu'il possède pour paiement du contrat. Les trois hommes (Kwai, Chow, Lok) acceptent et se mettent en quête des tueurs. Ils réussissent à les identifier et les localisent facilement à Hong Kong. Costello, dont le passeport indique restaurateur, se dévoile à ce moment être un ancien gangster, retiré des affaires mais dont l'expérience est toujours vive. Il part avec ses trois hommes à Hong Kong pour exécuter les assassins. À la suite d'une première bataille rangée entre le groupe de Costello et les tueurs de la famille de sa fille, la vérité apparaît : les assassins ont été engagés par Mr Fung, lui-même, pour éliminer le mari d'Irène, un comptable de la mafia prêt à révéler des informations compromettantes à la police. Kwai, Chow, et Lok, tenus par un pacte d'honneur vis-à-vis de Costello décident d'aller au bout de leur contrat et d'abattre les hommes de Mr Fung leur patron, quelles que soient les conséquences pour eux-mêmes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Projet et réalisation[modifier | modifier le code]

Le personnage de Francis Costello fait référence à Jeff Costello, le tueur à gages interprété en 1967 par Alain Delon dans Le Samouraï de Jean-Pierre Melville. Le rôle a été écrit en réalité par Johnnie To pour Alain Delon, qui en définitive n'a pas voulu l'incarner[1]. Après plusieurs rencontres entre Johnny Hallyday et le réalisateur, suggérées par les producteurs du film, ce dernier est retenu pour le rôle principal.

Le film a été tourné entre novembre 2008 et février 2009 à Hong Kong. Le budget du film s'est élevé à 11,5 millions de dollars.

Réception du film[modifier | modifier le code]

Sorties nationales et recettes[modifier | modifier le code]

Le film est présenté au en compétition au Festival de Cannes le 17 mai 2009. La semaine suivante, malgré une sortie en France dans 283 salles et une visibilité acquise lors du festival cannois, Vengeance ne rencontre pas le succès espéré auprès du public, puisque le film ne réalise que 65 650 entrées en première semaine[2]. Finalement, le film totalisera 95 971 spectateur en France[2]. Les recettes internationales, tout pays confondus, s'élèvent à 1 346 952 $[3].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Vengeance a rencontré un accueil critique favorable dans les pays anglophones : le site Rotten Tomatoes lui attribue 91 % d'avis positifs, basé sur 22 critiques collectées et une note moyenne de 7.2/10[4], tandis que le site Metacritic lui attribue une note de 76/100, basée sur cinq critiques collectées[5]. Le critique Roger Ebert lui attribue la note de 3½ étoiles sur quatre[6], en notant que c'est une « formule de thriller qui donne un élégant exercice de genre[6] » tout en écrivant, lors de sa présentation au Festival de Cannes, que le film a un « certain parallèle » avec Impitoyable[7]. En France, l'accueil est également favorable, puisque le site Allociné lui attribue une note moyenne de 3.8/5, basé sur 15 commentaires collectés[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johnny Hallyday, le rôle de sa vie dans Le Monde du 8 mai 2009
  2. a et b « Vengeance », sur Jp's Box-office (consulté le 5 février 2013).
  3. (en) « Vengeance (2009) », Box Office Mojo, Internet Movie Database (consulté le 21 March 2010)
  4. (en) « Vengeance », Rotten Tomatoes, Flixster (consulté le 21 March 2009)
  5. Vengeance. Metacritic. CNET Networks. Retrieved 19 August 2012.
  6. a et b (en) Roger Ebert, « Vengeance :: rogerebert.com :: Reviews », Chicago Sun-Times, Roger Ebert.com,‎ 9 August 2010 (consulté le 10 August 2010)
  7. (en) Robert Ebert, « Cannes #5: Even now already is it in the world - Roger Ebert's Journal », Chicago Sun-Times,‎ 17 May 2009 (consulté le 21 March 2010)
  8. Vengeance (film, 2009), sur AlloCiné.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Vengeance (film, 2009) sur l’Internet Movie Database