Velux 5 Oceans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Velux 5 Oceans

Description de cette image, également commentée ci-après

Parcours de la Velux 5 Oceans 2010-2011

Type En solitaire, par étapes et sans assistance
Parcours Tour du monde
Création 1982
Organisateur Clipper Ventures Plc

La Velux 5 Oceans Race, auparavant appelée BOC Challenge puis Around Alone, est une course autour du monde à la voile en solitaire par étapes réservée aux monocoques et qui se déroule tous les quatre ans depuis 1982.

Historique de la course[modifier | modifier le code]

Les premiers tours du monde à la voile furent effectués par des navigateurs isolés qui relevaient un défi personnel. Le premier fut l'Américain Joshua Slocum qui boucla son périple en 1898 après trois ans de navigation. L'exploit ne fut reproduit qu'en 1921 par Harry Pigeon puis en 1926 par le Français Alain Gerbault.

Mais c'est avec Francis Chichester, qui se lança sur les flots dans l'intention de réaliser un record, que le défi prit une dimension médiatique. À bord de Gipsy Moth IV, l'Anglais mit 274 jours avant de revenir triomphalement à Plymouth en 1967. Le défi était lancé, restait à organiser l'épreuve, cette fois-ci sans escale. C'est ce que proposa le Golden Globe en 1968. Mais l'épreuve n'eut pas de seconde édition.

Ce ne fut qu'en 1982 que le vainqueur du Golden Globe Challenge, Robin Knox-Johnston, aidé du groupe BOC (British Oxygen Company) comme sponsor, organisa une course baptisée BOC Challenge. Elle partait de Newport et y revenait après trois escales au Cap, Sydney et Rio de Janeiro.

La course s'est déroulée régulièrement tous les quatre ans depuis 1982. C'est la plus longue des courses autour du monde avec près de 29 000 milles en solitaire et 120 jours de mer. En 1998, changeant d'organisateur, elle est rebaptisée Around Alone et s'ajoute une quatrième escale dans le port anglais de Torbay dans le comté de Devon.

Pour 2006, la course change encore de nom : Velux 5 Oceans Race. Elle est partie de Bilbao le 22 octobre 2006 pour y revenir après seulement trois étapes via la côte Ouest australienne (Fremantle - 7 janvier 2007) et la Virginie (Norfolk - 15 avril 2007). Les étapes africaines et sud-américaines n'ont pas été présentes. Huit partants seulement pour cette édition : Bernard Stamm, Mike Golding, Alex Thomson, Graham Dalton (le frère de Grant Dalton), Sir Robin Knox-Johnston, Unai Basurko, Kojiro Shiraishi, et Tim Troy.

En 2010, la course est partie de La Rochelle le 17 octobre pour faire escale au Cap, Wellington, Salvador et Charleston avant de revenir à son point de départ.

Palmarès de la course[modifier | modifier le code]

Vainqueurs Classe I :

  • 1982-83 : Philippe Jeantot - France, en 159 jours
  • 1986-87 : Philippe Jeantot - France, en 134 jours
  • 1990-91 : Christophe Auguin - France, en 120 jours
  • 1994-95 : Christophe Auguin - France, en 121 jours
  • 1998-99 : Giovanni Soldini - Italie, en 116 jours et 20 heures
  • 2002-03 : Bernard Stamm - Suisse, en 115 jours et 17 heures
  • 2006-07 : Bernard Stamm - Suisse, en 103 jours et 23 heures
  • 2010-11 : Brad Van Liew – États-Unis, en 118 jours, 10 heures et 17 minutes

Vainqueurs Classe II :

BOC Challenge 1982-83[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours du BOC Challenge 1982-1983
Parcours du BOC Challenge 1982-1983.

Robin Knox-Johnston avec le concours de la société British Oxygene Compagnie organise sous les auspices de la Slocum Society la première course autour du monde en solitaire en 4 étapes :

Les bateaux des monocoques sont divisés en 2 classes :

  • classe 1 de 13,40 m à 17 m
  • classe 2 de 9,75 m à 13,40 m

Départ le 28 août 1982 - 17 concurrents - 8 classe 1 et 9 classe 2

Classement général classe 1

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Crédit agricoleDrapeau de la France France Philippe Jeantot Monocoque 159 j 02 h 26'
2e Altech Voortrekker Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Bertie Reed Monocoque 170 j 16 h 51 '
3e Perseverence of MédinaDrapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Richard Broadhead Monocoque 192 j 10 h 06 '
4e Leda Pier One Drapeau de l'Australie Australie Neville Gosson Monocoque 213 j 02 h 37 '

Abandons:

Classement classe 2

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Koden Okera VDrapeau du Japon Japon Yukoh Tada Monocoque 207 j 13 h 55'
2e Mooneshine Drapeau des États-Unis États-Unis Francis Stokes Monocoque 209 j 01 h 32 '
3e Nike IIIDrapeau des États-Unis États-Unis Richard Konkolski Monocoque 213 j
4e Ratso II Drapeau de la France France Guy Bernardin Monocoque 221 j 11 h 50 '
5e Fantasy Drapeau des États-Unis États-Unis Dan Byrne Monocoque 228 j 09 h 58 '
6e City of Dunedin Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Richard Mc Bride Monocoque 264 j 00 h 04 '

Abandon:

BOC Challenge 1986-87[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours du BOC Challenge 1982-1983
Parcours du BOC Challenge 1986-1987.

Classement général classe 1

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Crédit Agricole IIIDrapeau de la France France Philippe Jeantot Monocoque 134 j
2e Ecureuil d'Acquitaine Drapeau de la France France Titouan Lamazou Monocoque 137 j
3e UAP Médecin sans frontièreDrapeau de la France France Jean Yves Terlain Monocoque 146 j
4e Biscuit Lu Drapeau de la France France Guy Bernardin Monocoque 146 j
5e Tuna Marine Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud John Martin Monocoque 147 j

Classement général classe 2

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Airco DistributorDrapeau des États-Unis États-Unis Mike Plant Monocoque 157 j

BOC Challenge 1990-91[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours du BOC Challenge 1990-1991, départ de Newport, aux États-Unis, escales au Cap, en Afrique-du-Sud, Sydney en Australie et Punta del Este en Uruguay.
Parcours du BOC Challenge 1990-1991.

Le BOC, dont les favoris sont le double vainqueur Philippe Jeantot, le Sud-Africain John Martin ou le Français Alain Gautier, part le 15 septembre 1990 de Newport, sur la côte Est des États-Unis[1]. Les escales sont Le Cap en Afrique-du-Sud, Sydney en Australie et Punta del Este en Uruguay.

Auguin remporte la première étape et termine deuxième des deuxième et troisième étapes. Dans la deuxième étape, il entre en collision à deux reprises avec des baleines, sans gravité[2]. En revanche, dans la troisième étape entre Sydney et Punta del Este, Groupe Sceta heurte, cette fois-ci, un growler qui endommage sa coque et son skipper manque d'être emporté par une vague, le blessant sérieusement[3]. Longtemps aux prises avec Gautier pour la victoire finale[4], Christophe Auguin fait la différence en s'adjugeant la quatrième et dernière étape[5], notamment grâce à une nouvelle grand-voile et de meilleurs choix météo[2]. En 120 jours, 22 heures, 36 minutes et 35 secondes, Christophe Auguin et Groupe Sceta établissent le nouveau record de l'épreuve[6].

Classement général classe 1

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Groupe Sceta Drapeau de la France France Christophe Auguin Monocoque 120 j
2e Générali Concorde Drapeau de la France France Alain Gautier Monocoque 122 j
3e Crédit Agricole Drapeau de la France France Philippe Jeantot Monocoque 129 j
4e Duracell Drapeau des États-Unis États-Unis Mike Plant Monocoque 132 j
5e Jarkan Yacht Builders Drapeau de l'Australie Australie Kanga Birtles Monocoque 135 j
6e Inkeeper Drapeau de l'Australie Australie Dave Adams Monocoque 136 j
7e Ecureuil-Poitou-Charente Drapeau de la France France Isabelle Autissier Monocoque 139 j

Classement classe 2

pos. bateau skipper Type/ LOA (ft) Temps réel
1er Servant IV Drapeau de la France France Yves Dupasquier Monocoque 141 j

BOC Challenge 1994-95[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours du BOC Challenge 1994-1995, départ de Charleston, aux États-Unis, escales au Cap, en Afrique-du-Sud, Sydney en Australie et Punta del Este en Uruguay.
Parcours du BOC Challenge 1994-1995.

Toujours divisé en quatre étapes, le parcours change :

Deux classes de bateaux : Classe 1, de 50 à 60 pieds, et Classe 2, de 40 à 50 pieds.

Alors qu'il connaît encore peu son nouveau bateau, le tenant du titre Christophe Auguin décide prendre des vacances dans l'Idaho, à peine quelques jours avant le départ du BOC Challenge[7]. Lors de la première étape, connaissant mal son voilier[8], Christophe Auguin se fait surprendre par les choix météo judicieux d'Isabelle Autissier et arrive troisième au Cap avec plus de six jours de retard sur la navigatrice française[9],[10]. Privé d'électronique jusqu'au Cap[11], il a dû barrer plus de vingt heures par jour dans les dernières semaines[12]. Dans la deuxième étape, il prend la pleine mesure de la puissance de son 60 pieds, battant le record de la distance parcourue en solitaire en 24 heures avec 349,7 puis 350,9 milles franchis entre le 13 et le 14 décembre[13]. Malgré de fortes tempêtes qui le font chavirer à deux reprises[14], il rallie Sydney en vainqueur en moins de 25 jours, battant le record de l'étape de plus d'une journée[15]. Dans la troisième étape, il perd son radar dans une zone où des icebergs ont été vus et met le cap plein nord, vers une route plus sûre, « si toutefois une route plus sûre existe[16] ». Le 20 février 1995, Auguin double le premier le cap Horn, avec 360 milles d'avance sur Jean-Luc Van Den Heede[17]. Il arrive à Punta del Este une semaine plus tard, battant le record de l'étape de trente-cinq heures[18].

Vainqueur de trois étapes sur quatre, il est accueilli triomphalement[19] à Charleston le 27 avril 1995, après un tour du monde en 121 jours, 17 heures, 11 minutes et 46 secondes, marqué par la disparition en mer du Britannique Harry Mitchell lors de la troisième étape[20]. Il devance son dauphin Steve Pettengill de près de sept jours.

Skipper Voilier Nationalité Temps
Class 1: 50 to 60 feet
Christophe Auguin Sceta-Calberson Drapeau de la France France 121 j
Steve Pettengill Hunters Child Drapeau des États-Unis États-Unis 128 j
Jean-Luc Van Den Heede Vendee Enterprises Drapeau de la France France 129 j
David Scully Coyote Drapeau des États-Unis États-Unis 133 j
JJ Provoyeur Novell S.Africa Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 133 j
Arnet Taylor Thursday's Child Drapeau des États-Unis États-Unis 200 j
Josh Hall Gartmore Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Avarie, Étape 1
Mark Gatehouse QAB Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Abandon, Étape 1
Isabelle Autissier PRB Drapeau de la France France Avarie, Étape 2
Class 2: 40 to 50 feet
Dave Adams True Blue Drapeau de l'Australie Australie 131 j
Giovanni Soldini Kodak Drapeau de l'Italie Italie 134 j
Niah Vaughan Jimroda II Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 166 j
Alan Nebauer Newcastle Australia Drapeau de l'Australie Australie 181 j
Robin Davie Cornwall Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 197 j
Minoru Saito Shuten Dohji II Drapeau du Japon Japon 223 j
Floyd Romak Cardac 88 Drapeau des États-Unis États-Unis Abandon, Étape 1
Neal Petersen Protect our Sealife Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Abandon, Étape 2
Simone Bianchetti Town of Cervia Drapeau de l'Italie Italie Abandon, Étape 2
Nigel Rowe Skycatcher Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Abandon, Étape 3
Harry Mitchell Double Cross Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Disparu

Around Alone 1998-99[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours d'Around Alone 1998-1999
Parcours d'Around Alone 1998-1999.

Parcours :

Skipper Voilier Nationalité Temps
Classe 1, de 50 à 60 pieds
Giovanni Soldini Fila Drapeau de l'Italie Italie 116 j
Marc Thiercelin Somewhere Drapeau de la France France 130 j
Josh Hall Gartmore Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Disqualifié Étape 3
Fedor Konioukhov Modern U/Humanities Drapeau de la Russie Russie Abandon, étape 2
Mike Golding Group 4 Securitas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Abandon, étape 2
Isabelle Autissier PRB Drapeau de la France France étape 3
Sebastian Reidl Project Amazon Drapeau du Canada Canada
Classe 2, de 40 à 50 pieds
Jean Pierre Mouligne Cray Valley Drapeau de la France France 132 j
Michael Garside Magellan Alpha Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 138 j
Brad van Liew Balance Bar Drapeau des États-Unis États-Unis 150 j
Viktor Yazykov Wind of Change Drapeau de la Russie Russie 168 j
Neil Petersen www.nobarriers.com Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 195 j
Minoru Saito Shuten Dohji II Drapeau du Japon Japon 203 j
Neil Hunter Paladin II Drapeau de l'Australie Australie 216 j
Robin Davie South Carolina Drapeau des États-Unis États-Unis Disqualifié étape 2
George Stricker Rapscallion III Drapeau des États-Unis États-Unis Abandon, étape 2

Around Alone 2002[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours d'Around Alone 2002
Parcours d'Around Alone 2002.

La course change à nouveau pour cette édition avec 5 étapes : Newport/New YorkBrixham, DevonLe CapTaurangaSalvadorNewport.

Trois classes de bateaux : Classe 1, IMOCA Open 60, Classe 2, IMOCA Open 50, et Classe 3, IMOCA Open 40.

Skipper Voilier Nationalité Temps
Classe 1 : IMOCA Open 60
Bernard Stamm Bobst Group Armor Lux Drapeau de la Suisse Suisse 49 pts 115 j
Thierry Dubois Solidaires Drapeau de la France France 45 pts 118 j
Simone Bianchetti Tiscali Drapeau de l'Italie Italie 35 pts 159 j
Emma Richards Pindar Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 33 pts 131 j
Bruce Schwab Ocean Planet Drapeau des États-Unis États-Unis 30 pts 159 j
Patrick Radigues Garnier Drapeau de la Belgique Belgique Abandon, étape 1
Graham Dalton Hexagon HSBC Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Abandon, étape 3
Classe 2 : IMOCA Open 50
Brad van Liew Tommy Hilfiger Drapeau des États-Unis États-Unis 50 pts 148 j
Tim Kent Everest Horizontal Drapeau des États-Unis États-Unis 44 pts 169 j
John Dennis Bayer Ascensia Drapeau du Canada Canada Abandon, étape 2
Classe 3 : IMOCA Open 40
Derek Hatfield Spirit of Canada Drapeau du Canada Canada 37 pts 245 j
Kojiro Shiraishi Spirit of Yukoh Drapeau du Japon Japon 36 pts 180 j
Alan Paris BTC Velocity Drapeau des Bermudes Bermudes 30 pts 202 j

Velux 5 Oceans 2006-2007[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours de la Velux 5 Oceans 2006-2007
Parcours de la Velux 5 Oceans 2006-2007.

L'édition 2006-2007 a couvert une distance de 30 140 milles nautiques (55 820 km). La course est partie de Bilbao (Espagne), en octobre 2006, pour y revenir, après seulement deux escales: Fremantle (Australie) et Norfolk (Virginie) (USA).

Skipper Voilier Nationalité Classe Temps
Bernard Stamm Cheminées Poujoulat Drapeau de la Suisse Suisse Open 60 103 jours
Kojiro Shiraishi Spirit of Yukoh Drapeau du Japon Japon Open 60 118 jours
Unai Basurko Pakea Drapeau de l'Espagne Espagne Open 60 158 jours
Sir Robin Knox-Johnston SAGA Insurance Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Open 60 159 jours
Mike Golding Ecover Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Open 60 Abandon, étape 1
Alex Thomson Hugo Boss Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Open 60 Abandon, étape 1
Graham Dalton A Southern Man-AGD Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Open 50 Termine étape 2

Velux 5 Oceans 2010-2011[modifier | modifier le code]

Mappemonde illustrant le parcours de la Velux 5 Oceans 2010-2011
Parcours de la Velux 5 Oceans 2010-2011.

Partie du port de La Rochelle le 17 octobre 2010, la course s'est disputée en 5 étapes :

Le vainqueur a rejoint l'arrivée le 27 mai 2011.

Position Skipper Nationalité Bateau Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Total
1 Brad Van Liew Drapeau des États-Unis États-Unis Le Pingouin 15 15 15 13 15 73
2 Zbigniew Gutkowski Drapeau de la Pologne Pologne Operon Racing 12 11 12 8 10 53
3 Derek Hatfield Drapeau du Canada Canada Active House 10 11 9 13 8 51
4 Chris Stanmore-Major Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Spartan 8 8 9 11 12 48
5 Christophe Bullens Drapeau de la Belgique Belgique Five Oceans of Smiles Too 7 DNF - - - 7

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Albouy, « Course autour du monde en solitaire : deux sirènes dans le sillage de Philippe Jeantot », Le Monde,‎ 19 septembre 1990 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Barry Pickthall, « The Tortoise and the Hare », Yachting,‎ juillet 1991 (lire en ligne)
  3. (en) Barry Pickthall, « BOC Report, rescue in the Southern Ocean », Yachting,‎ mai 1991 (lire en ligne)
  4. Compton 2003, p. 125
  5. Gérard Albouy, « Christophe Auguin de la régate à l'aventure », Le Monde,‎ 25 avril 1991 (lire en ligne)
  6. Velux 5 Oceans, « Vainqueurs précédents », sur velux5oceans.com (consulté le 15 janvier 2013)
  7. (en) Barbara Lloyd, « Yacht Racing; Time Off Before Going at It Alone », The New York Times,‎ 18 septembre 1994 (lire en ligne)
  8. Isabelle Autissier, « BOC Challenge : la méthode à ”Guinguin” », Libération,‎ 29 avril 2012 (lire en ligne)
  9. Rowe 1995, p. 92
  10. « BOC Challenge : le défi de Christophe Auguin », L'Humanité,‎ 25 novembre 1994 (lire en ligne)
  11. Christophe Agnus, « Christophe Auguin », L'Express,‎ 5 janvier 1995 (lire en ligne)
  12. (en) Barry Pickthall, « Blackout Blues », Yachting,‎ janvier 1995 (lire en ligne)
  13. « BOC: deux étapes sur trois pour Auguin », L'Humanité,‎ 28 février 1995 (lire en ligne)
  14. (en) « Defending champ Auguin maintains Leg II lead », The Post and Courier,‎ 13 décembre 1994
  15. Rowe 1995, p. 122
  16. (en) « Auguin loses radar, takes safer course », The Post and Courier,‎ 11 février 1995
  17. Rowe 1995, p. 145
  18. Jean-Louis Le Touzet, « Auguin remporte la troisième étape du Boc et conforte sa place de leader », Libération,‎ 28 février 1995 (lire en ligne)
  19. Rowe 1995, p. 165
  20. Velux 5 Oceans, « 28 years of drama », sur velux5oceans.com (consulté le 21 novembre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nigel Rowe, Around the Big Blue Marble : The BOC Challenge 1994-95 Single-Handled Race around the World, Londres, Aurum Press,‎ 1995, 193 p. (ISBN 978-1854103543)
  • (en) Nic Compton, Sailing Solo : The Legendary Sailors and the Great Races, Camden, McGraw Hill Higher Education,‎ 2003, 192 p. (ISBN 978-0071418454)

Liens externes[modifier | modifier le code]