Vellereille-le-Sec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vellereille-le-Sec
L’ancienne maison communale
L’ancienne maison communale
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Commune Estinnes
Code postal 7120
Zone téléphonique 064
Démographie
Gentilé Vellereillois(e)[1]
Population 207 hab. (31/12/2005)
Géographie
Coordonnées 50° 24′ N 4° 03′ E / 50.4, 4.0550° 24′ Nord 4° 03′ Est / 50.4, 4.05  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative de Hainaut
City locator 14.svg
Vellereille-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Vellereille-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Vellereille-le-Sec
L'église Saint-Amand (XVe siècle).

Vellereille-le-Sec est une section de la commune belge d'Estinnes, située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Petite histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années soixante, le village comptait environ 160 habitants. Le dernier Bourgmestre de Vellereille-Le-Sec était Albert Piérart (décédé en 2004). Le secrétaire communal, Monsieur Garet venait une fois par semaine d'Harmignies pour régler les problèmes administratifs de la Commune. Il s'installait dans la maison communale située en face de la ferme du Bourgmestre. À cette époque, le dernier curé titulaire de cette paroisse était l'abbé Maurice De Poortere. L'école était encore en service. Monsieur Rossignol donnait cours aux six années primaires dans une seule classe. Elle comptait environ 20 élèves vers la fin des années soixante. Vellereille-Le-Sec est un village à vocation essentiellement agricole.

L'ancienne ferme Piérart.

Maintenant[modifier | modifier le code]

De nombreux chemins de promenade à pied, à vélo, en VTT… traversent champs et prairies de la commune. Ils mènent à Villers St Ghislain, Estinnes Au Val et Au Mont, Haulchin, Givry et Harmignies. Le sol est calcaire, comme en Champagne. Peut-être est-ce la raison du fait que du raisin (pinot noir et chardonnay) y est cultivé entre Vellereille et Haulchin. Un vin mousseux y est issu[2].

L'avenir[modifier | modifier le code]

Onze éoliennes sont actuellement en chantier. Le parc couvrira une partie de son territoire ainsi que celui du Levant de Mons et d'Estinnes. Il sera complètement en activité fin 2010. Leur hauteur frise les deux cent mètres et en font les plus hautes du monde. D'ici peu, elles brasseront l'air des champs et accompagneront le promeneur qui devra s'en accommoder.

Littérature[modifier | modifier le code]

En juin 2009 Michel Vergaelen a écrit un roman surréaliste qui met en scène certains habitants des années soixante, Les 4 Chemins[3], ayant le village pour décor.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 34.
  2. http://www.vignobledesagaises.be/
  3. - [Le Mystère de Vellereille-Le-Sec]

Sur les autres projets Wikimedia :