Velaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ICE 3 en unité multiple sur la LGV Cologne - Francfort près de Montabaur

Les trains Velaro (du mot espagnol pour grande vitesse Velocidad Alta[1]) sont une famille d'automotrices à grande vitesse fabriqués par Siemens. Velaro est une marque déposée de Siemens. Il s'agit du premier train à grande vitesse entièrement conçu par le constructeur allemand. Le Velaro est dérivé de l'ICE 3 fabriqué pour la Deutsche Bahn dans le cadre d'un consortium autour de Siemens et Bombardier.

Des trains Velaro circulent en Espagne, en Russie, en Turquie et en Chine. La Deutsche Bahn et Eurostar ont également commandé des automotrices de ce type[2].

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Salon de deuxième classe du CRH3

Tous les équipements électriques et la motorisation sont répartis en dessous de l'espace voyageurs, ce qui permet plus de places voyageurs et l'option d'installer des compartiments aux deux bouts du train avec vue sur la place du conducteur et sur la voie avant ou arrière.

Un train est composé de 8 ou 10 voitures avec une cabine conducteur à chaque extrémité. Les quatre (ou cinq) voitures de tête et de queue forment un module de traction distribué avec un à trois pantographes, selon les besoins d'alimentation de courant sur divers réseaux. Deux trains peuvent être couplés en double traction par des attelages automatiques Scharfenberg.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : S-103.

Le Velaro E est utilisé par la Renfe en Espagne sous le nom « AVE S-103 ».

Siemens annonce en juin 2007 qu'avec une vitesse d'exploitation de 350 km/h et une vitesse maximale de 403,7 km/h il s'agit du train le plus rapide produit en série[3].

Chine[modifier | modifier le code]

CRH3 en gare en Chine
Article détaillé : CRH3.

Le CRH3 mesure 3,26 mètres de large, ce qui permet de placer 2+2 sièges en première classe, et 2+3 en seconde, offrant un total de 600 places dans huit voitures.

Les CRH3 sont en service sur la Ligne à grande vitesse Beijing - Tianjin depuis le . Avec une vitesse maximale d'exploitation de 350 km/h[4], ils roulent à la vitesse de croisière de 330 km/h[5].

Russie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sapsan.
Velaro RUS à l'InnoTrans 2008

En avril 2005, la compagnie des chemins de fer russes (RZD) a signé un contrat pour développer en commun un train grande vitesse pour la Russie.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DB 407.

Le 17 décembre 2008, la DB et Siemens ont signé un contrat sur la livraison de 15 rames d'un train à grande vitesse capable de circuler dans plusieurs pays d'Europe : le Velaro D.

Le Velaro D pourra circuler en Allemagne, en France (notamment sur la LGV Rhin-Rhône) et en Belgique (notamment sur la LGV 3 ou la LGV 1), à la vitesse maximale de 320 km/h[6]. Il sera composé de huit voitures pour 460 sièges, soit plus que l'ICE 3 M. Une première rame devrait commencer les essais en septembre 2010, afin de démarrer ensuite le processus d'homologation début 2011[6].

Les premières rames de la DB doivent circuler fin 2011, à l'occasion du changement d'horaires et de la mise en service de la LGV Rhin-Rhône en France.

Le Velaro D se distingue de ces prédécesseurs par un nez, à savoir un couvercle de l'accoupleur automatique, différent[réf. nécessaire], et par un toit un peu plus élevé à cause de plusieurs installations mises sur le toit[6]. Le train aura également des essieux différents de ceux de l'ICE-3 original[réf. nécessaire]. Il embarque également des équipements contre le feu, qui lui permettront peut-être de circuler dans le tunnel sous la Manche[6].

Eurostar[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, Eurostar a décidé de passer une commande de 10 trains à grande vitesse Velaro nommés e320 pour circuler entre Paris, Londres et Bruxelles, mais aussi participer a l'extension de l'exploitation du réseau Eurostar. Ces nouveaux trains interopérables, c'est-à-dire capable de rouler sur les différents réseaux européens, pourront transporter 900 passagers, soit 20 % de plus que les rames actuelles, à une vitesse maximale de 320 km/h[7]. Nicolas Petrovic, directeur général d'Eurostar, estime que des liaisons vers Amsterdam, Cologne, Francfort, Lyon, Avignon, Marseille ou encore Genève pourront être étudiées[8].

Leur livraison, initialement prévue en 2014[7] est reportée par le constructeur à 2015[9].

Turquie[modifier | modifier le code]

En 2013, la compagnie nationale turque TCDD commande sept rames Velaro pour 285 millions d'euros[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]