Vektor R4/R5/R6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vektor R4
Image illustrative de l'article Vektor R4/R5/R6
Présentation
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Type fusil d'assaut
Munitions 5,56 mm OTAN
Fabricant Denel
Durée de service 1982-
Production depuis 1982
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,3 kg
Longueur du canon 460 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action emprunt des gaz/culasse rotative
Portée pratique 450 m
Cadence de tir 675 coups/min
Vitesse initiale 980 m/s
Capacité 35 cartouches
Variantes R4, R5, R6, LM4, LM5 et LM6

Le fusil d'assaut R4 (Rifle 4=Fusil mle 4) est une version du Galil produite sous licence en Afrique du Sud pour armer les SADF en remplacement des R1 et R2. Les R5 et R6 en sont des variantes militaires plus compactes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le fusil est une variante sous licence du fusil d'assaut israélien Galil ARM[1],[2] avec plusieurs modifications; notamment, sa crosse et son chargeur sont tous les deux réalisés en polymère haute-densité et la longueur de la crosse a été augmentée pour adapter l'arme à la morphologie du soldat sud-africain[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

Modèle Munition Cadence de tir théorique Longueur minimale Longueur maximale Masse à vide Canon Chargeur
R5 5,56 mm OTAN 675-750 c/minute 61,5 cm 88 cm 3,7 kg 33,2 cm 35 cartouches
R6 5,56 mm OTAN 585-620 c/minute 56,5 cm 80,5 cm 3,6 kg 28 cm 35 cartouches

Pour les besoins de la police sud-africaine, le fabricant a produit des versions des R4 et R5 ne tirant qu'en tir semi-automatique sous le nom de LM4/LM5.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Apparitions dans la fiction[modifier | modifier le code]

En raison de son origine, les FA Vektor sont visibles dans des films ou des séries TV tournés en Afrique du Sud tels District 9, Machine Gun (avec Gerald Butler), Mercenary (avec Steven Seagal) ou Strike Back, dans lesquels ils sont parfois rhabillés en AK-47 pour les besoins de certains scénarii.

Sources[modifier | modifier le code]

Cette notice est issue de la lecture des revues spécialisées de langue française suivantes :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En tant que dérivé lointain de l'AK-47, le R4 et son histoire sont abordées dans les ouvrages signés :

  • Stanislas de Haldat, Kalachnikov. L'AK47 à la conquête du monde. La Sirène. 1993.
  • Jean Huon , Histoire du Kalasnikov, ETAI, 2011
  • Collectif, Armes d'Assaut du Monde, Missions Spéciales Productions,2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a et b Woźniak, Ryszard. Encyklopedia najnowszej broni palnej - tom 4 R-Z. Bellona. 2002. pp9–10.
  2. (en) John Walter, Rifles Of The World, Iola, Krause Publications,‎ 2006, 3e éd., poche (ISBN 978-0-89689-241-5, LCCN 2005924840, lire en ligne), p. 141