Vedrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vedrin
La ferme de Berlacomine
La ferme de Berlacomine
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Namur
Code postal 5020
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Vedrinois(e)
Population 6 437 hab. (1er janvier 2010)
Densité 818 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 30′ N 4° 52′ E / 50.5, 4.86750° 30′ Nord 4° 52′ Est / 50.5, 4.867  
Superficie 787 ha = 7,87 km2
Localisation
Localisation de Vedrin dans la commune de Namur
Localisation de Vedrin dans la commune de Namur

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Vedrin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Vedrin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Vedrin

Vedrin (en wallon Vedrén) est un village situé à 4 kilomètres au nord de la ville de Namur, dont il fait aujourd'hui administrativement partie (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Vedrin est bordé par Saint-Servais, Saint-Marc, Daussoulx, Cognelée, Champion, Bouge et Namur. Plusieurs hameaux et quartiers composent Vedrin, dont l'Arquet, le Transvaal, les Comognes, le Centre, Frizet ou le Rond-Chêne.

Bien que rattaché à une ville importante le village a gardé un caractère champêtre: il est traversé par deux ruisseaux, le Frizet et l'Arquet.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L'Église Notre-Dame du Mont-Carmel est l'église paroissiale de Vedrin Centre.
  • L'Église Sacré-Cœur et Saint-Charles est église paroissiale des Comognes.
  • Monastère Orthodoxe de la Protection de la Mère de Dieu (ancien monastère de la Résurrection, des sœurs bénédictines de rite byzantin).
  • Ancienne église paroissiale Saint-Martin. De style gothique, le chœur et les quatre dernières travées de la grande nef datent de la seconde moitié du XVIe siècle. L’avant-porche remonte quant à lui aux origines de la Belgique : 1831. L'édifice est à l'abandon depuis 1892 et sa toiture s'est effondrée après la première guerre mondiale. Le site est classé depuis 1958.
  • Calvaire de Frizet. Datant de 1905, le calvaire abritait un Christ en bois peint datant de la première moitié du XVIe siècle. Dans les années 1990, le calvaire a été détruit par une tempête, tandis que le Christ fut restauré par la Fondation Roi Baudouin et déposé dans l'église Notre Dame du Mont-Carmel depuis 1993. En 1998, une statue en plâtre fut placé dans le calvaire mais celle-ci a vite été détruite par les intempéries et le vandalisme. Un nouveau Christ en croix, conçu par l'artiste local Guy Leclercq, sera placé dans le calvaire le 10 avril 2009. Le calvaire de Frizet est un site classé.
  • Le bâtiment de l'ancienne mine de pyrite, dans laquelle la Compagnie Intercommunale Bruxelloise des Eaux (CIBE), devenu en 2006 VIVAQUA, gère un important captage d'eau potable depuis 1946.
  • La tour Belgacom de Vedrin[1]. D'une hauteur de 171 mètres, elle est surmontée d'un flèche parafoudre de 8 mètres. Elle constitue un important relais hertzien pour la zone de Namur-nord.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Ferme de Frizet

Vedrin possède trois fermes principales. Il y a les fermes de Berlacomine et de Frizet ainsi que la ferme du Parc du Château, dans Vedrin Centre.

Les fermiers de Berlacomine et Frizet ont choisi la vache de race Limousine qui offre un élevage naturel. Cette race réunit des qualités d’élevage exceptionnelles et des aptitudes bouchères remarquables. Cette race équilibrée permet donc aux éleveurs naisseurs et/ou engraisseurs de mieux vivre de la production de viande bovine.

Folklore et traditions[modifier | modifier le code]

  • Les Volontaires de 1830 : Les volontaires de 1830 sont vêtus de sarraus bleus et sont armés. Ce groupe commémore la bataille héroïque de quelques Vedrinois lors de la bataille pour l'indépendance de la Belgique en 1830 (voir révolution belge de 1830). Le 1er octobre 1830, menés par Constant Henri de Montpellier de Vedrin, les habitants de Vedrin marchent sur Namur et plus particulièrement la Porte Saint-Nicolas. Aidés par les volontaires de Sclayn, d'Andenne et de Namur, ils arrivent à déloger les Hollandais de leur position. Suite à cet exploit, la ville de Namur remit un drapeau d'honneur à la commune de Vedrin. Les volontaires de 1830 escortent ce drapeau lors des fêtes de Wallonie.
  • Les Marcheurs de Saint-Éloi. La marche Saint-Eloi (l'armée Grouchy) : C'est en 1970 que des habitants de Vedrin se réunissent pour fonder la compagnie de la "Marche Saint-Eloi". Cette troupe est composée de "Grenadiers" vedrinois en commémoration de la dernière bataille de Napoléon, celle de Waterloo en 1815, et de la retraite des troupes françaises vers Namur. Chaque année, au 1er mai, les "Grenadiers" marcheurs déambulent dans les rues de Vedrin.

Les volontaires de 1830 et la marche Saint-Eloi font partie de Folknam.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Vedrin est jumelé avec la commune française de Longuenesse, dans le Pas-de-Calais (France).

Sports[modifier | modifier le code]

Principaux clubs de sports à Vedrin :

  • T.T. VedriNamur : le T.T. VedriNamur est un club de tennis de table dont ses activités sont liées à chaque club, à savoir les rencontres de championnat, de coupe et les entrainements. Pour les amateurs ne désirant pas jouer officiellement mais juste par plaisir, le club a créé une section qui montre une des facettes de l'objectif social du club.
  • Vélo Club Vedrin : ce club rassemble des pratiquants du cyclotourisme et du VTT loisir. Chaque année, le club organise une dizaine de rencontres cyclotouristiques, avec des kilométrages et difficultés variés. Même pendant l'hiver, une organisation VTT (Route des Forts) ponctue un programme d'activités bien étoffé.
  • Royal Arquet Football Club : Le Royal Arquet FC est un club de football renommé dans la région namuroise pour la formation des jeunes. Ce club, fusion de CS Comognes et de L'Étoile Filante de Champion juste après la seconde guerre mondiale, a reçu en 1995 l'appellation de "Royal", dévolue aux clubs qui ont plus de 50 ans d'existence. Il tire son nom d'un ruisseau vedrinois : l'Arquet.

Loisirs[modifier | modifier le code]

  • Vedrin est traversé par le RAVeL. Les travaux d'asphaltage ont été réalisés en 1998 sur l'ancienne ligne de chemin de fer 142, reliant Namur à Tirlemont. Les rails avaient été enlevés en 1986 et avaient fait place à de la cendrée. Un comité de défense de la ligne 142 s'est constitué en 1997 lors de l'annonce du projet d'asphaltage. En vain! Le RAVeL fait désormais le plaisir des joggeurs, des VTTistes et des cavaliers.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Daoust (préf. Charles Héger), Les anciennes mines de Vedrin et St.-Marc, chez l'auteur,‎ 1978, 30 p.
  • Roger Delooz, Le Nord du Namurois en images, Lonzée, Delooz,‎ 1998, 159 p. (ISBN 2-930227-04-4).
  • Roger Delooz, Les Villages de Namur, Namur, chez l'auteur,‎ 1989, 164 p.
  • Léopold Génicot, Une source mal connue de revenus paroissiaux : les rentes obituaires : l'exemple de Frizet, Louvain-la-neuve, Université catholique de Louvain, coll. « Centre belge d'histoire rurale » (no 60),‎ 1980, 258 p.
  • André Gheur, « L'Église Saint-Martin de Frizet (Vedrin) : de la gloire à l'abandon », Le Guetteur wallon, Namur, Société royale Sambre & Meuse, no 1,‎ janvier-mars 2006, p. 4-20 (lire en ligne).
  • Société royale Sambre et Meuse, « La vie des mineurs à Vedrin au XVIIIe siècle », Confluent, Jambes, La vie namuroise, no 445,‎ 19 octobre 2012, p. 26 (ISSN 1379-3144, lire en ligne [PDF]).
  • Franz Van Peteghem, L'Église N.D. du Mont Carmel : 150e anniversaire, 1843-1993, chez l'auteur,‎ 1993, 28 p.
  • Franz Van Peteghem (préf. Charles Héger), Vedrin à travers les âges, Vedrin, Lorge,‎ 1957, 77 p.
  • Paul Verhaegen, Vedrin judiciaire sous l'ancien régime : d'après les fonds du Conseil provincial de Namur aux Archives de l’État à Namur, Boninne et Vedrin, Paul Verhaegen et Marche Saint Éloi de Vedrin,‎ 1990, 44 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]