Vaux de Cernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaux.

48° 41′ 02″ N 1° 56′ 09″ E / 48.683878, 1.935954

Les Vaulx de Carnay
Abbaye des Vaulx de Cernay

Les Vaux de Cernay est un site remarquable qui s'étend sur les communes d'Auffargis et de Cernay-la-Ville dans le département des Yvelines, en France.

Le site[modifier | modifier le code]

Le site des Vaux-de-Cernay, situé dans le périmètre du parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse, est un vallon étroit, dont le fond est marécageux par endroit, dans lequel apparaissent de gros blocs de grès et où coule le ru des Vaux, formant plusieurs cascatelles, appelées « bouillons de Cernay ». Les pentes escarpées du vallon sont couvertes de rochers et d'arbres (bois domaniaux gérés par l'ONF). Le torrent, les bouillons, les rochers, les pentes escarpées donnent l'illusion de la montagne.

La partie la plus touristique du site s'étend sur quelque cinq kilomètres et comprend les étangs et les ruines de l'ancienne abbaye cistercienne de Cernay. Les sous-bois abondants sont parcourus de nombreux sentiers balisés par le Parc naturel régional et par une branche du GR1. Il est traversé par la route départementale D24, très sinueuse, qui relie Cernay-la-Ville à Auffargis.

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, des peintres travaillaient en plein air dans les Vaux de Cernay. Ils logeaient dans de conviviales auberges (« Chez Léopold » ou « Au Rendez-vous des Artistes ») à Auffargis ou à Cernay-la-Ville. Les peintres de l'école de Cernay sont peu connus. Leur chef de file était Léon Germain Pelouse auquel un monument, dû au sculpteur Falguière a été dédié (situé près de la digue de l'étang de Cernay). Ils seront imités par de nombreux touristes.

Avec ses étangs, prairies et friches humides, roselières et forêts marécageuses, le site des Vaux de Cernay est d'un grand intérêt écologique (espèces végétales protégées).

Le ru des Vaux[modifier | modifier le code]

Le ru des Vaux prend sa source dans la commune du Perray-en-Yvelines, dans un secteur qui a été aménagé au XVIIe siècle pour pourvoir à l'alimentation en eau du parc de Versailles. Le ru des Vaux est l'émissaire naturel de l'étang du Perray, créé en 1684 et dont les eaux étaient détournées vers l'étang de Saint-Quentin. Il rejoint l’Yvette à Dampierre-en-Yvelines après avoir traversé l'étang de l'Abbaye, l'étang de Cernay et le parc du château de Dampierre dont il alimente les pièces d'eau. Il traverse les localités d'Auffargis et Senlisse.

Les travaux de restauration menés par le Parc naturel régional et les communes ont permis de retrouver une riche population piscicole (gardons, perches, tanches, carpes).


La source Saint-Thibault[modifier | modifier le code]

La source Saint-Thibault ou allaient boire de l'eau les femmes mariées désirant une grossesse[1].

L'abbaye des Vaux-de-Cernay[modifier | modifier le code]

Dans le val de Cernay où coule le ru des Vaux, se trouve l’abbaye des Vaux-de-Cernay rattachée en 1147 à l’ordre des Cisterciens. Elle fut transformée en hôtel particulier par la baronne Charlotte de Rothschild (fille de James de Rothschild) au XIXe siècle. On y découvre la salle des Moines et les ruines de l’église abbatiale. Dans le parc de 75 hectares, lieu de flânerie, on trouve le colombier de la fontaine Saint-Thibaut. Aujourd’hui, c'est un établissement hôtelier qui appartient depuis 1989 au groupe « Les hôtels particuliers ». Il accueille aussi des séminaires et diverses manifestations culturelles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Victor R. Belot, Coutumes et folklores en Yvelines, Préface de Paul-Louis Tenaillon, président du Conseil général des Yvelines de 1977 à 1994, membre émérite de l'Académie des Sciences morales, des Lettres et des Arts de Versailles, Librairie Guénégaud, 1977 (FRBNF 34588328), Page 28

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources : Office de Tourisme de Saint-Rémy-lès-Chevreuse et commune de Cernay-la-Ville