Vaudrevange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vaudrevange
Wallerfangen
Image illustrative de l'article Vaudrevange
Blason de Vaudrevange
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saarland.svg Sarre
Arrondissement
(Landkreis)
Sarrelouis
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
11
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Günter Zahn (SPD)
Partis au pouvoir SPD, CDU, Die Linke, FDP, FWG, Alliance 90 / Les Verts
Code postal 66794–66798
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
10 0 44 121
Indicatif téléphonique 06831, 06837
Immatriculation SLS
Démographie
Population 9 603 hab. (2006)
Densité 228 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 00″ N 6° 43′ 00″ E / 49.3333, 6.716649° 20′ 00″ Nord 6° 43′ 00″ Est / 49.3333, 6.7166  
Altitude 182 m
Superficie 4 217 ha = 42,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Vaudrevange

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Vaudrevange
Liens
Site web www.Wallerfangen.de

Vaudrevange, en allemand Wallerfangen, est une commune en Sarre. Ancienne cité du Duché de Lorraine, chef lieu du bailliage d'Allemagne qui regroupait la partie germanophone (francique lorrain) du duché. La ville a été démantelée par le roi Louis XIV de France en 1680 lors de l'édification de la ville de Sarrelouis.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune s'appelait Walderfinga en 962, puis Walderfingen[1] durant le Moyen Âge. Le terme Vaudrevange en est une Francisation qui a connu des variantes comme Waudrevange[2], Vaudervange[3], Valdrevange[4], Valdervange[5], Vaudrefange et Valderfange[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Chef lieu d'une ancienne prévôté qui fut transférée à Berus, ensuite à Bouzonville en 1705. Plus tard cette localité fit partie de l'arrondissement de Thionville dans le canton de Reling (ou Relling). Puis fut cédé à la Prusse par un traité du 20 novembre 1815[7].

Administration[modifier | modifier le code]

  • 1816-1816: Peter Wagner
  • 1816-1820: Franz von Lasalle
  • 1820-1833: Philipp Bertrand
  • 1833-1841: August Winter
  • 1841-1851: Matthias Mungen
  • 1851-1889: Adolf von Galhau
  • 1889-1909: René von Boch-Galhau
  • 1909-1917: Freiherr von Korff
  • 1917-1920: Neß (Vertreter)
  • 1920-1924: Emanuel Villeroy de Galhau
  • 1925-1935: Peter Jacob
  • 1936-1939: Dr Erich Spengler
  • 1939-1943: Norbert Engel
  • 1946-1949: Nikolaus Adler
  • 1949-1956: Jakob Bruß
  • 1956-1964: Albert Baldauf (CDU)
  • 1964-1969: Walter Büschel (SPD)
  • 1969-1973: Dr Erwin Müller (CDU)
  • 1974-1977: Rudolf Klein (CDU)
  • 1977-1994: Walter Hettinger (CDU)
  • 1994-2010: Wolfgang Wiltz (CDU)
  • 2010-: Günter Zahn (SPD)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adrien de Walderfingen, receveur de Sierck et du bailliage d’Allemagne[8].
  • Le grand-père du célèbre gangster americain John Dillinger est né en 1831 dans cette commune, à Gisingen[9]. Patronyme probablement originaire de Dillingen.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gernot Karge - Familienkundliche Quellen im Landkreis Saarlouis und die familienkundlichen Bestände des Kreisarchivs Saarlouis aus dem Saarland, Lothringen, Rheinland-Pfalz und anderen Gebieten
  2. Jean-Luc Fray - Villes et bourgs de Lorraine: réseaux urbains et centralité au Moyen Âge (2006)
  3. Joseph Barre - Histoire générale d'Allemagne: 648-1740 - Tome IX
  4. Jean B. Robinet - Dictionnaire Universel Des Sciences Morale, Économique, Politique et diplomatique - Tome 24
  5. Jean-Joseph Expilly - Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France. - Tome 4
  6. Anton Friedrich Büsching - Geographie Universelle: Contenant la France - Tome 4 (1770)
  7. Armorial des villes, bourges et villages de la Lorraine, du Barrois et des trois-évêchés - Constant Lapaix (1868)
  8. Jules Florange: Histoire des seigneurs et comtes de Sierck
  9. Site internet de Gisingen: article: Ein "berühmter" Gisinger - John Dilllinger

Lien externe[modifier | modifier le code]