Vaudreuil—Soulanges (circonscription fédérale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaudreuil-Soulanges.

Vaudreuil-Soulanges est une circonscription électorale fédérale au Québec (Canada) située dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la circonscription est identique à celui de la municipalité régionale de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges[1]. Ce territoire couvre une superficie de 891 km2. Ce territoire triangulaire délimité par le fleuve Saint-Laurent, la rivière des Outaouais et la frontière de l'Ontario, comprenant aussi l'île Perrot. Elle comprend donc les municipalités de Pointe-Fortune, Rigaud,Hudson, Saint-Lazare, Vaudreuil-sur-le-Lac, L'Île-Cadieux, Vaudreuil-Dorion, Terrasse-Vaudreuil, Pincourt, L'Île-Perrot, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Très-Saint-Rédempteur, Sainte-Marthe, Saint-Clet, Sainte-Justine-de-Newton, Saint-Télesphore, Saint-Polycarpe, Rivière-Beaudette, Saint-Zotique, Les Coteaux, Coteau-du-Lac, Les Cèdres et Pointe-des-Cascades. Les circonscriptions limitrophes sont Argenteuil—Papineau—Mirabel, Lac-Saint-Louis et Beauharnois-Salaberry au Québec, Stormont—Dundas—South Glengarry et Glengarry—Prescott—Russell en Ontario. La circonscription regroupe une population de 140 000 citoyens[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La circonscription est nommée en l'honneur de Philippe de Rigaud de Vaudreuil, dernier gouverneur de Nouvelle-France et seigneur de Vaudreuil et de Rigaud, et de Pierre-Jacques Joybert de Soulanges, seigneur de Soulanges. La circonscription apparut initialement en 1914 lorsque les comtés de Vaudreuil et de Soulanges ont été fusionnés pour ne former qu'une seule circonscription. La circonscription fut abolie en 1966. En 1997, le nom de la circonscription de Vaudreuil est modifié pour adopter celui de la municipalité régionale de comté, soit Vaudreuil-Soulanges.

Comme la population est nettement supérieure au maximum visé de 115 000 citoyens, lors du Redécoupage de la carte électorale du Canada de 2012, suite à la proposition de la Commission électorale, la circonscription est scindée en deux parties, soit la circonscription de Soulanges—Vaudreuil au nord et celle de Salaberry—Suroît au sud. Cette dernière circonscription comprend également du territoire de la circonscription de Beauharnois-Salaberry[3]. La séparation des communautés de Vaudreuil et de Soulanges qui sont historiquement liées et qui forment une même communauté économique, culturelle et sociale, suscite des oppositions, notamment celle du député Jamie Nicholls de Vaudreuil-Soulanges[2]. Des intervenants questionnent que la Commission puisse conclure que la réalité soulangeoise se rapproche plus de celle de Hemmingford, dans Les Jardins-de-Napierville que de celle des Cèdres, chef-lieu de la seigneurie de Soulanges. Par ailleurs, la requête des municipalités de Très-Saint-Rédempteur, Sainte-Marthe et Sainte-Justine-de-Newton, qui demandent à être rattachés à la nouvelle circonscription de Soulanges-Vaudreuil plutôt que Salaberry-Suroît puisqu'elles se trouvaient auparavant dans le comté de Vaudreuil et qu'elles sont historiquement, culturellement et économiquement liés à Rigaud, municipalité qui se retrouve dans la nouvelle circonscription de Soulanges-Vaudreuil[4].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Marc Boudreau Conservateur 11 360 16,41 %
     (x) Meili Faille Bloc québécois 17 781 25,69 %
     Lyne Pelchat Libéral 8 023 11,59 %
     Jamie Nicholls NPD 30 177 43,61 %
     Jean-Yves Massenet Vert 1 864 2,69 %
Total 69 205 100 %


Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Michael Fortier Conservateur 15 496 23,69 %
     (x) Meili Faille Bloc québécois 27 044 41,34 %
     Brigitte Legault Libéral 13 954 21,33 %
     Maxime Héroux-Legault NPD 6 298 9,63 %
     Jean-Yves Massenet Vert 2 625 4,01 %
Total 65 417 100 %
Élection fédérale canadienne de 2006 Élection fédérale canadienne de 2004
Candidat Parti # de voix Candidat Parti # de voix
(x) Meili Faille BQ 27 012 Meili Faille BQ 24 675
Marc Garneau PLC 17 768 (x) Nick Discepola PLC 21 613
Stéphane Bourgon PCC 10 295 Robert Ramage PCC 4 558
Bert Markgraf NPD 3 468 Bert Markgraf NPD 2 175
Pierre Pariseau-Legault Vert 2 450 Julie C. Baribeau Vert 2 103
Charles Soucy Marijuana 585
Total 62 587 Total 55 709

Liste des députés[modifier | modifier le code]

  1. 1917-1922Gustave Boyer, PLC
  2. 1922¹-1925Joseph-Rodolphe Ouimet, PLC
  3. 1925-1930Lawrence A. Wilson, PLC
  4. 1930-1945Joseph Thauvette, PLC
  5. 1945-1958Louis-René Beaudoin, PLC
  6. 1958-1963Marcel Bourbonnais, PC
  7. 1963-1968René Émard, PLC

Circonscription de Vaudreuil de 1968 à 1997

  1. 1997-2004Nick Discepola, PLC
  2. 2004-2011Meili Faille, BQ
  3. 2011-....... — Jamie Nicholls, NPD

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).
  2. a et b (en) Your Local Journal, 10:39, 1er novembre 2012, page 6
  3. (en+fr) Gouverneur général du Canada et Sous-registraire général du Canada, Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 1er mai 2014, Ottawa, Ministre de la Justice du Canada,‎ 2013, 143 p. (lire en ligne), p. 47-48.
  4. Christopher C. Jacques, « Vaudreuil et Soulanges séparés », Première Édition, vol. 29, no 4,‎ 1er février 2014, p. 6 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]