Vassili III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vassili III
Vassili III de Russie
Vassili III de Russie
Titre
Grand-prince de Moscou
27 octobre 15053 décembre 1533
&&&&&&&&&&01026428 ans, 1 mois et 6 jours
Couronnement 14 avril 1502
Prédécesseur Ivan III de Russie
Successeur Ivan IV de Russie
Biographie
Dynastie Dynastie des Riourikides
Nom de naissance Vassili Ivanovitch
Date de naissance 25 mars 1479
Lieu de naissance Moscou
Date de décès 3 décembre 1533 (à 54 ans)
Lieu de décès Moscou
Sépulture Cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou
Père Ivan III de Russie
Mère Sophie Paléologue
Conjoint Solomonia Iourievna Sabourova
Héléna Glinska
Enfant(s) Ivan IV de Russie
Iouri Vasilievich
Monarques de Russie

Vassili III Ivanovitch (en russe : Василий III Иванович) aussi Vassili III le Grand[1] né le 25 mars 1479 - mort le 3 décembre 1533, est grand-prince de Vladimir et Moscou de 1505 à 1533.

Biographie[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Grande-principauté de Moscou.

Vie matrimoniale[modifier | modifier le code]

Fils d'Ivan III le Grand (1440-1505) et de Sophie Paléologue, Vassili épousa Solomonia Iourievna Sabourova le 4 septembre 1505. Mais après 20 ans de mariage sans naissance, conscient du fait que s'il mourait sans héritiers ses frères hériteraient du trône, Vassili incarcéra ses frères et leur interdit de se marier avant qu'il n'ait un fils. Cette décision amena, sur le long terme, l'extinction de la dynastie des Riourikides et la crise de succession connue sous le nom de Temps des troubles. En 1525, Vassili III décida de divorcer, avec l'accord du métropolite de Moscou Daniel et des boyards et malgré le désaccord de certaines autorités ecclésiastiques, dont les starets de la Trans-Volga, qui considéraient le divorce comme illégal. Le mariage fut annulé en novembre 1525. Vassili III épousa alors Héléna Glinska (1506/1507-1538) qui lui donna deux fils, Ivan IV le Terrible (1530-1584), qui se fit remarquer pour sa brutalité, et Iouri (1533-1563), qui fut sourd-muet.

Le mariage de Vassili et de Héléna et la naissance d'Ivan[modifier | modifier le code]

Réfugiée à la Cour de Russie, Héléna attira vite les désirs de Vassili. Il prétexta que son union avec Solomonia Sabourova était stérile pour s'en séparer et se marier avec Hélène le 15 août 1526. Avant la cérémonie, ils furent aspergés de houblon, présage de fécondité et éventés avec des fourrures de zibeline, symbole de longue vie. Après la cérémonie, ils se couchèrent en public sur un matelas étendu sur vingt-sept gerbes de seigle, puis une femme s'avança, portant deux manteaux de fourrure dont l'un était tourné à l'envers et les aspergea encore avec du houblon. Malgré cela, Héléna ne devenait pas enceinte. Il fallut les prières du moine Paphnouti pour obtenir le miracle tant attendu, ce qui lui valut d'être canonisé. Le 25 août 1530 Ivan naissait.

Exercice du pouvoir[modifier | modifier le code]

La politique de ce prince fut à peu de choses près la même que celle de son père : la concentration du pouvoir entre les mains du souverain et le rassemblement des terres russes. En 1510, il rattache la république de Pskov au grand-duché de Moscou. Trois cent familles de la ville, supposées hostiles à Vassili sont alors chassées de leurs maisons et déportées en Oural. C'est la même politique qu'Ivan III avait adoptée envers Novgorod lors de son rattachement à la Moscovie en 1478. En 1517, la ville de Riazan est annexée à son tour.

Le règne de Vassili est marqué par deux guerres contre l'Union polono-lituanienne. En 1507, Vassili III rompt la trêve instaurée par Ivan III en 1503. Le seigneur lituanien, Michel Glinski, s'est révolté contre le nouveau roi Sigismond Ier et a demandé l'aide du souverain russe. Sigismond parvient cependant à repousser les troupes moscovites et à chasser Glinski. Une « paix éternelle » est signée en 1508.

La guerre reprend en novembre 1512 et, cette fois, elle a comme principal terrain d'opérations la région de Smolensk. Par trois fois, Vassili va assiéger la ville qui se rend en juillet 1514. L'armée polono-lituanienne obtient une grande victoire à Orsza en septembre de la même année, mais Smolensk n'est pas reprise. Une trêve de cinq ans est signée en 1522 sur la base des territoires acquis de part et d'autre. Elle est prolongée pour six ans en 1526 et en 1532 pour un an. Le grand-duc moscovite meurt à la veille de reprendre la guerre. Il fut inhumés dans la cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou.

Pendant le règne d'Ivan III, le grand-duché de Moscou était allié avec le khanat de Crimée. À l'avènement de Vassili III, le khan Mengli Giray rompt l'alliance à cause de leur rivalité pour la possession de Kazan, annexée par la Russie en 1487. La Crimée s'allie avec la Lituanie. Les Tatars organisent des raids en Russie et Vassili III est obligé de renforcer sa frontière sud par l'envoi de régiments de surveillance et la construction de forteresses militaires : Zaraïsk, Toula, Kalouga.

Vassili III continue, comme son père, à renforcer le pouvoir du souverain. Les boyards qui osent se plaindre de sa politique sont décapités. Le métropolite Féodor Jareny, qui a osé exprimer son mécontentement, est déchu de ses titres et envoyé dans un monastère. Son successeur, Daniel, est plus soumis. Lorsqu'après vingt ans de mariage, Vassili III décide de divorcer de sa première femme pour cause de stérilité, il le lui autorise malgré les lois de l'Église. Il épouse alors Héléna Glinska, nièce de Michel Glinski, qui fut la mère d'Ivan le Terrible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Heller (trad. Anne Coldefy-Faucard), Histoire de la Russie et de son empire, Paris, Flammarion, coll. « Champs Histoire »,‎ 2009 (1re éd. 1997), 985 p. (ISBN 2081235331)