Vasselay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vasselay
Image illustrative de l'article Vasselay
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Saint-Martin-d'Auxigny
Intercommunalité Communauté de communes en Terres vives
Maire
Mandat
Michel Audebert
2014-2020
Code postal 18110
Code commune 18271
Démographie
Population
municipale
1 207 hab. (2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 31″ N 2° 23′ 21″ E / 47.1586, 2.389247° 09′ 31″ Nord 2° 23′ 21″ Est / 47.1586, 2.3892  
Altitude Min. 135 m – Max. 218 m
Superficie 20,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vasselay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vasselay
Liens
Site web http://info.vasselay.free.fr

Vasselay est une commune française, située dans le département du Cher en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Martin-d'Auxigny Saint-Georges-sur-Moulon Rose des vents
Saint-Éloy-de-Gy N
O    Vasselay    E
S
Saint-Doulchard Bourges Fussy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bas latin Vassilliacus. Vassillius, nom de personne d’origine gauloise, et suffixe de possession acus.
Vassalaicum, 983 (Cartulaire de Saint-Sulpice de Bourges, charte 10, p. 48) ; Terram de Wasselaio, 1164 (Archives Départementales du Cher-8 G 1464, bulle d’Alexandre III) ; Et quicquid habuit Bartholomeus Asalit in parochia Vassalaicum, vers 1190 (Cartulaire de Saint-Sulpice de Bourges, charte 71, p. 149) ; Vasselai, In Parochia de Vasselaio, mai 1216 (Archives Départementales du Cher-14 G 2, testament d’Eudes Trousseau) ; Vasseleium, 1235 (Archives Départementales du Cher-4 H, abbaye Saint-Sulpice de Bourges) ; Vacellaium, 1247 (Archives Départementales du Cher-12 H, abbaye Saint-Ambroix de Bourges) ; Parrochia de Vassalaio, 1254 (Archives Départementales du Cher-14 G, chapitre Saint-Ursin de Bourges) ; Vassellagium, 1255 (Archives Départementales du Cher-8 G, chapitre de la Sainte-Chapelle de Bourges) ; Parrochia de Vaxelaio, 1301 (Archives Départementales du Cher-8 G, chapitre Saint-Étienne de Bourges) ; Parrochia de Vasselaio, 1357 ; Hommage des cens qu’il a en la parroisse de Vasselay, mouvant de la Grosse Tour de Bourges, rendu à Charles, duc de Berry, frère du Roy, par David Chambellan, licencié ès lois, conseiller et garde des sceaux du duc, 16 novembre 1462 (Archives Nationales-P 13, n° 381) ; Vassellay en Berry, mars 1485 (Archives Nationales-JJ 216, n° 5, fol. 2 v°) ; Vassellay, 1491 (Archives Départementales du Cher-8 G, chapitre de la Sainte-Chapelle de Bourges) ; Vasselay, mai 1491 (Archives Nationales-JJ 225, n° 1125, fol. 234) ; Vasselay, 14 novembre 1788 (Archives Départementales du Cher-C 1109, Élection de Bourges) ; Vasselay, XVIIIe s. (Carte de Cassini).

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Vasselay (Cher).svg

Les armoiries de Vasselay se blasonnent ainsi :

D'azur à l’église du lieu d'argent essorée de gueules et ajourée de sable, flanquée à senestre d'un clocher à bâtière d'argent, essoré de gueules, ouvert et ajouré de sable, sommé d'un coq de sable, le tout sur une terrasse de sinople chargée de trois croisettes latines de sable rangées en fasce.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Bernard Louis    
mars 2014 en cours Michel Audebert    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 207 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
950 751 874 852 980 887 918 854 922
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
928 900 917 941 915 897 928 888 814
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
778 789 729 630 603 606 533 545 557
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
585 645 647 735 1 020 1 095 1 129 1 136 1 177
2011 - - - - - - - -
1 207 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Mitterand, bien que natif de Jarnac, est relié à cette commune du Cher par ses ancêtres paternels qui y étaient vignerons jusqu'au XVIIIème siècle avant de s'installer à Bourges. Son père, employé des chemins de fer quittera le Berry pour s'installer en Charente, où naîtra François, le futur Président de la République. Plusieurs lieux-dits et hameaux portant le patronyme "Mitterand" existent encore dans plusieurs villages au nord de Bourges.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :