Vasily Vasilyev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vasily Pavlovich Vasilyev or Wassiljew (Василий Павлович Васильев ; 1818-1900) est le principal sinologue russe de l'ère victorienne[1].

Vasiliev est né à Nijni Novgorod. Il est entré au département des études orientales de l'Université de Kazan en 1834. Il s'agissait de la première école d'études orientales de Russie. De 1840 à 1850, Vasiliev résida à la Mission orthodoxe de Pékin, où il étudia de nombreux manuscrits bouddhistes ignorés. Revenu en Russie en 1850, il obtint la chaire de philologie chinoise à l'Université de Kazan. Il fut élu à l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg en 1886 et dirigea le département des études orientales de l'Université de Saint-Pétersbourg de 1878 à 1893.

Son œuvre majeure est une histoire du bouddhisme en trois volumes (1857, 1860, 1865). Le premier volume a été rapidement traduit en allemande et en français. Une autre de ses œuvres importantes, Islam in China, n'a été traduite en anglais qu'en 1958[2]. Certains des travaux les plus ambitieux de Vasiliev sont restés inédits et ont été détruits par la négligence de ses domestiques.

Son petit-fils Nicolai A. Vasiliev (en) (1880-1940) a été un important logicien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Perspectives on a Changing China. Westview Press, 1979. Page 23.
  2. Traduction de R. Lowenthal, Library of Congress, Washington, DC, 1958.