Varujan Vosganian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Varujan Vosganian
Image illustrative de l'article Varujan Vosganian
Fonctions
Ministre de l'Economie
Prédécesseur Daniel Chiţoiu
Successeur Andrei Gerea
Prédécesseur Ioan-Codruț Șereș
Successeur Adriean Videanu
Député
1990 – 1996
Sénateur du Județ de Iași
En fonction depuis le 1996
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Craiova, Roumanie
Nationalité Drapeau : Roumanie Roumaine
Parti politique Union des Arméniens de Roumanie (1990-1996)
PNL (1996- )
Profession Économiste

Varujan Vosganian, né le à Craiova, est un homme politique roumain membre du Parti national libéral (PNL). Il siège actuellement au Sénat. C'est aussi un conteur.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Élu à la Chambre des députés en 1990 et 1992, il démarre sa carrière de sénateur lors des élections de 1996.

Candidature à la Commission européenne[modifier | modifier le code]

En , il fut proposé par le Premier ministre Călin Popescu-Tăriceanu pour occuper le poste de commissaire européen dévolu à la Roumanie lors de son adhésion à l'Union européenne le .

Cette annonce fut suivie de révélations dans la presse selon lesquelles Vosganian aurait collaboré avec la Securitate, ce qui fut par la suite démenti. La décision de le nommer fut également contestée du fait qu'il avait dirigé un petit parti d'extrême droite[1].

Malgré cela, les socialistes relevèrent qu'il n'avait pas un « profil européen » et qu'il était « à la solde des grands magnats de l'économie »[2]. Suite à ces critiques, sa candidature fut retirée le .

Ministre de l'Économie de Tăriceanu[modifier | modifier le code]

Le , il fut nommé ministre de l'Économie et du Commerce du premier gouvernement de Călin Popescu-Tăriceanu pour compenser l'échec de sa candidature à la Commission européenne.

Il est devenu ensuite ministre de l'Économie et des Finances lors du vaste remaniement ministériel du .

Retour dans l'opposition[modifier | modifier le code]

Il est réélu au Sénat lors des élections parlementaires du . Le PNL étant retourné dans l'opposition, il prend la présidence de la commission sénatoriale de l'Économie, de l'Industrie et des Services le 19 décembre.

Ministre de l'Économie de Ponta[modifier | modifier le code]

À la suite des élections législatives de 2012, il est nommé, le 21 décembre, ministre de l'Économie dans le deuxième gouvernement du social-démocrate Victor Ponta, jusqu'en octobre 2013, poste qu'il quitte en démissionnant[3].

Activité littéraire[modifier | modifier le code]

Histoire - Génocide arménien - Récits personnels

« Le livre des chuchotements n’est pas un livre de mémoires car les souvenirs de ces pages ne m’appartiennent pas. C’est plutôt la biographie du XXe siècle racontée par ceux qui l’ont vécue. On y trouve presque tous les maux du siècle : les guerres mondiales, le génocide, l’exode et la vaine recherche de soi. C’est véritablement la tragédie du peuple arménien, mais aussi la tragédie du peuple roumain, la tragédie de tous ceux qui ont subi plutôt que vécu l’Histoire. Tous les personnages sont réels, les évènements qu'ils ont vécus sont réels, et c’est précisément la raison pour laquelle Le livre des chuchotements semble si vrai, si réel. Je n’aurais pas osé écrire là-dessus si je n’avais pas eu l’argument de leurs implacables réalités », dit Varujan Vosganian[4].

Extrait[modifier | modifier le code]

« Je suis surtout ce que je n’ai pas pu accomplir. De toutes les vies que je porte en moi telle une poignée de serpents noués par la queue, la plus vraie reste la vie imaginée. Je suis un homme qui, sur cette terre, a vécu indiciblement. Et j’ai d’autant moins vécu.

Mes parents sont en vie. Cela signifie que moi, je ne suis pas encore né, ou du moins pas totalement. Ils arrondissent encore un peu mes épaules osseuses. Ils versent encore un peu d’âme dans ma poitrine dont les contours changent comme les amphores des anciens Grecs prenaient la forme du vin qui épaississait entre leurs flancs. Ils lissent encore mon visage cuivré.

Parce que je ne suis pas complètement né, la mort est encore loin. Je suis si jeune que je pourrais l’aimer comme on aime une jolie femme. »

— Incipit du Livre des chuchotements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ro) Vosganian a expliqué à Barroso avec Vântu et son passé extrémiste à la tête de l'UFD sur le site du journal Gândul
  2. (en) Le candidat roumain à la Commission européenne suscite des questions sur le site EU Observer
  3. Selon Romania-insider.com, le 7 octobre 2013 par vote à bulletins secrets, le Parlement roumain avait voté par 126 voix « contre » et seulement 25 voix « pour » sur une proposition de texte le concernant. « Démission d'honneur » selon Vosganian lui-même. (cf. le site d'Armenews : [1]) Consulté le 19 octobre 2013.
  4. Extrait d'un entretien, sur le site de l'UGAB : Varujan Vosganian, Ministre de l’Économie de Roumanie à Paris | Ugab France Consulté le 27 mars 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]