Variomatic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Variomatic est le nom donné par le constructeur automobile néerlandais DAF à sa boîte de vitesses entièrement automatique, réglable en continu, aussi appelée CVT (de l'anglais: Continuously Variable Transmission) ou variateur de vitesse mécanique. Cette technologie faisait l'originalité de l'ensemble des automobiles produites par DAF. Elle a, par la suite équipé quelques automobiles Volvo, suite au rachat de la branche véhicule particuliers de DAF.

Transmission Variomatic de la Daf 55.

Principe technique[modifier | modifier le code]

La transmission Variomatic est constituée de quatre poulies coniques, dont deux émettrices et deux réceptrices, ainsi que d'une paire de courroies trapézoïdales, ainsi que d'un système de contrôle constitué de masses et d'un système pneumatique.

Chaque poulie émettrice entraîne une poulie réceptrice par l'intermédiaire d'une courroie. Les poulies possèdent des gorges à écartement variables, grâce à un système de flasques mobiles.

La variation de l'écartement implique un changement continu (sans paliers) du rapport de démultiplication, dite de variation continue.

Ce changement s'opère par des poids centrifuges, qui migrent vers l'extérieur des cônes en fonction du régime rotatif et forcent ainsi les courroies à migrer vers l'extérieur, donc augmentant ainsi le rayon du disque et démultipliant le rapport de transmission, ce qui permet de réaliser une quantité infinie de rapports de transmission, sans paliers.

Seules les poulies émettrices possèdent ce système de masses, les poulies réceptrices étant pilotées indirectement par les courroies. En effet les courroies étant considérées de longueur fixes, la variation du diamètre de la poulie émettrice associée impliquera une variation inverse de la poulie réceptrice. La tension de chaque courroie étant assurée par un ressort de rappel sur chaque poulie réceptrice.

Un mécanisme supplémentaire consiste dans le contrôle du vide d'admission, en fonction de la position de la pédale de gaz. Ce vide est converti par des boîtes à ressorts en une force qui déplace les poulies de manière appropriée.

Un des avantages résultant du principe de rotation des deux disques est de rendre superflu un joint de Cardan ; les courroies permettant une torsion lors de la compression des disques.

Ce système permet d'obtenir le couple optimal du moteur et d'accélérer avec la plus faible consommation de carburant spécifique.

Offre[modifier | modifier le code]

DAF[modifier | modifier le code]

Les modèles Daf 600 à Daf 55 ne disposaient pas d'un mécanisme de différentiel.

Chaque roue arrière était individuellement entraînée par sa courroie propre. Dans les virages, ces courroies glissaient, permettant ainsi une rotation moins rapide d'une roue vis-à-vis de l'autre, à la différence par exemple d'un Différentiel à glissement limité. Grâce à cette technologie, la DAF peut se conduire à la même vitesse en avant et en arrière. Des courses en marche arrière eurent lieu aux Pays-Bas avec des DAFs. Elles impliquèrent cependant des renversements, inévitables après virages.

Autres[modifier | modifier le code]

De nos jours, des technologies équivalentes équipent des engins tels que les scooters, quads, VTT ou motoneiges.

Actuellement, les courroies trapézoïdales en caoutchouc sont remplacées par des ceintures ou chaînes à lamelles d'acier. Ces transmissions ont été développées et offertes par différents fabricants à une échelle restreinte. Chez Audi par exemple, cette transmission est offerte sous le nom Multitronic.

Les classe A et B de Mercedes-Benz seront équipées d'une transmission automatique CVT avec des vitesses virtuelles (Autotronic). Ces boîtes peuvent se conduire de façon manuelle également.