Variable irrégulière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une variable irrégulière est un type d'étoile variable dont les variations de luminosité ne présentent pas de périodicité définie. Il y a deux sous-types principaux de variables irrégulières : les variables irrégulières éruptives et les variables irrégulières pulsantes.

Les variables irrégulières éruptives sont divisées en trois catégories :

  • Les variables du groupe I sont séparées en deux sous-groupes IA (types spectraux O à A) et IB (types spectraux F à M).
  • Les variables appelées IN (irregular nebulous), spécifiques aux régions de formation d'étoiles, peuvent varier de plusieurs magnitudes avec des changements rapides allant jusqu'à 1 magnitude en 1 à 10 jours, sont de façon similaire séparées en fonction du type spectral en sous-groupes INA et INB, mais avec un sous-groupe supplémentaire, INT, pour les étoiles de type T Tauri, ou INT(YY) pour les étoiles de type YY Orionis.
  • La troisième catégorie d'irrégulières éruptives sont les étoiles IS, qui présentent des variations rapides de 0,5 à 1 magnitude en quelques heures ou jours ; de nouveau, elles sont séparées en sous-groupes ISA et ISB.

Les géantes ou supergéantes irrégulières pulsantes, toutes de type spectral tardif (K, M, C, ou S), sont classées en type L-LB pour les géantes et LC pour les supergéantes. La question de savoir combien de ces dernières sont en fait des variables semi-régulières qui demandent simplement plus d'analyses, reste ouverte[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gerry Arlen Good, Observing Variable Stars, Springer Science,‎ 2003 (résumé)