Varanus acanthurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Varan à queue épineuse, Varanus acanthurus, ou (Varanus primordius acanthurus - sous espèce de Varanus primordius Mertens, 1942 selon RedList IUCN), est une espèce de sauriens de la famille des Varanidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Répartition

Cette espèce est endémique d'Australie. Elle se rencontre dans le Territoire du Nord, au Queensland, en Australie-Méridionale et en Australie-Occidentale[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Mon actif que la plupart des autres espèces de varan, Varanus acanthurus vit dans des abris, crevasse ou terriers creusés sous et entre les rochers des régions rocheuse, semi-arides ou semi-désertiques. Parfois dans des terriers abandonnés.

Description[modifier | modifier le code]

Adulte, il peut atteindre 70 cm de long, queue comprise.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Varanus acanthurus se nourrit d'insectes (blattes, scarabées), de lézards, d'oiseaux et rongeur comme des souris.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Varanus acanthurus pond de cinq à une douzaine d’œufs par ponte. L'incubation dure de 3 à 5 mois et demi.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (31 janvier 2014)[2] :

  • Varanus acanthurus acanthurus Boulenger, 1885
  • Varanus acanthurus brachyurus Sternfeld, 1919
  • Varanus acanthurus insulanicus Mertens, 1958

Élevage en captivité[modifier | modifier le code]

Ce varan est élevé par certains terrariophiles[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boulenger, 1885 : Catalogue of the lizards in the British Museum (Natural History) II. Iguanidae, Xenosauridae, Zonuridae, Anguidae, Anniellidae, Helodermatidae, Varanidae, Xantusiidae, Teiidae, Amphisbaenidae, Second edition, London, vol. 2, p. 1-497 (texte intégral).
  • Mertens, 1958 : Bemerkungen über die Warane Australiens. Senckenbergiana, vol. 39, p. 229-264.
  • Sternfeld, 1919 : Neue Schlangen und Echsen aus Zentralaustralien. Senckenbergiana, vol. 1, p. 76-83 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 31 janvier 2014
  3. (fr) Philippe Gérard, Le terrarium : manuel d'élevage et de maintenance des animaux insolites, Animalia éditions,‎ 2004, 176 p. (ISBN 2-915740-07-0), p. 102