Varan du Bengale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Varanus bengalensis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Varan du Bengale

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Platynota
Famille Varanidae
Genre Varanus

Nom binominal

Varanus bengalensis
(Daudin, 1802)

Synonymes

  • Tupinambis bengalensis Daudin, 1802
  • Tupinambis cepedianus Daudin, 1802
  • Varanus punctatus Merrem, 1820
  • Monitor gemmatus Guérin-Méneville, 1829
  • Monitor heraldicus Gray, 1831
  • Monitor inornatus Schlegel, 1839
  • Varanus bibronii Blyth, 1842
  • Varanus lunatus Gray, 1845
  • Varanus irrawadicus Yang & Li, 1987
  • Varanus vietnamensis Yang & Liu, 1994

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Varan du Bengale, Varanus bengalensis, est une espèce de sauriens de la famille des Varanidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans le Sud-Est de l'Iran, en Afghanistan, au Pakistan, dans le Nord de l'Inde, au Bhoutan, au Népal, au Sri Lanka, au Bangladesh, en Birmanie, en Thaïlande, dans le Nord du Viêt Nam, au Laos, au Cambodge, en Malaisie péninsulaire ainsi que sur l'île de Tioman, sur l'île de Java en Indonésie et au Yunnan en République populaire de Chine[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce qui vit principalement dans les terrains broussailleux entourant les villages, où les activités humaines sont rares. Elle se réfugie également dans des trous du sol, et dans les arbres.

Description[modifier | modifier le code]

Varanus benghalensis.jpg

Il est principalement nécrophage, mais à l'occasion chasse. Sa morsure n'est pas venimeuse mais provoque des septicémies foudroyantes.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (17 avril 2012)[2] :

  • Varanus bengalensis bengalensis (Daudin, 1802)
  • Varanus bengalensis irrawadicus Yang & Li, 1987
  • Varanus bengalensis vietnamensis Yang & Liu, 1994

Populations[modifier | modifier le code]

Un recensement à grande échelle réalisé en 1988 au Bangladesh dans 17 des 19 districts, a permis de déterminer que la densité de l'espèce a été estimée à 13,3 animaux/km2.

Relation avec les humains[modifier | modifier le code]

Le varan du Bengale est chassé pour sa peau.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Daudin, 1802 : Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Reptiles; ouvrage faisant suit à l'Histoire naturelle générale et particulière, composée par Leclerc de Buffon; et rédigee par C.S. Sonnini, membre de plusieurs sociétés savantes, vol. 3, F. Dufart, Paris, p. 1-452 (texte intégral).
  • Yang & Li, 1987 : A new species of Varanus from Yunnan, with morphological comparison between it and six other species from southeast Asia. Chinese herpetological research, vol. 1, p. 60-63 (texte intégral).
  • Yang & Liu, 1994 : Relationships among species groups of Varanus from southeastern Asia with description of a new species from Vietnam. Chinese zoological research, vol. 15, p. 11-15.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]