Vantablack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vantablack
Feuille d'aluminium froissée couverte de Vantablack[1] : les plis ne sont plus perceptibles.

Le Vantablack est une matière faite de nanotubes de carbone. C'est la matière la plus « noire » car elle a un coefficient d’absorption de 99,965 %[2]. Cette matière est faite d'une « forêt » de nanotubes verticaux. Quand la lumière arrive sur la surface, au lieu de rebondir directement, elle est réfléchie par les tubes et finit par être prise au piège dans la « forêt » de nanotubes, se transformant au passage en chaleur.

Le Vantablack a été mis au point par Surrey Nanosystems, une entreprise britannique spécialisée dans les nanotechnologies[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient de l'acronyme : Vertically Aligned NanoTube Arrays et de « black » (« noir » en anglais).

Application[modifier | modifier le code]

Cette matière a des applications dans les outils optiques en astronomie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Some Vantablack examples sur une page facebook de Surrey NanoSystems
  2. « Vantablack : la matière la plus noire de la Terre », sur hitek.fr,‎ 21 juillet 2014
  3. (en)Jacqueline Howard, « This May Be The World's Darkest Material Yet », sur huffingtonpost.com,‎ 14 juillet 2014

Sur les autres projets Wikimedia :