Vanneau huppé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vanneau huppé

Description de cette image, également commentée ci-après

Vanellus vanellus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Charadriidae
Genre Vanellus

Nom binominal

Vanellus vanellus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de l'image  WorldDistributionNorthernLapwing.jpg.

     /    habitat permanent

     /    zone d'hivernage

     /    nidification

Le Vanneau huppé (Vanellus vanellus) est une espèce de limicole vivant souvent en bandes, commun en Europe et dans toute la zone paléarctique.

Description[modifier | modifier le code]

Le vanneau huppé mesure 28 à 31 cm pour une envergure de 82 à 87 cm. Il pèse entre 128 à 330 g.

Il présente une longue huppe noire effilée caractéristique, des parties supérieures à reflets verts et des sous-caudales orange. Son ventre blanc fait ressortir la couleur rose de ses pattes, très fines et courtes. Ses ailes larges et arrondies sont sombres dessus et blanches dessous. Leur battement rapide produit un son très particulier, qui rappelle le bruit que fait le van (sorte de grand tamis) dans les mains du vanneur, d'où son nom de vanneau[1].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le vanneau huppé niche au sol, le plus souvent en prairie humide. Dès la fin mars et jusqu'au mois de mai, la femelle se consacre à la couvaison. Elle pond ses œufs (quatre généralement) dans une cavité au sol aménagée par le mâle durant la parade nuptiale. Si sa ponte est détruite, la femelle peut la renouveler jusqu'à cinq fois de suite[2]. L'incubation peut durer près de 30 jours. Les juvéniles quittent le nid quelques heures après leur éclosion (comportement nidifuge) et volent au bout de cinq semaines.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il est typique des terrains découverts : marais d'eau douce ou salée (vasières), prairies et champs cultivés.

Migration[modifier | modifier le code]

S'il niche en colonies éparses dans les champs ou les landes de l'Europe entière, le vanneau huppé adopte un comportement plus grégaire le reste de l'année. En hiver, on l'observe souvent en grand nombre, s'abritant au creux des sillons tracés par les machines agricoles. Sensibles au froid, les vanneaux huppés d'Europe continentale et nordique se réunissent en troupes compactes dès la fin du mois de juillet afin de rejoindre des régions au climat plus doux. Ils migrent vers le sud et l'ouest de l'Europe.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

L'alimentation quotidienne du vanneau huppé varie peu selon la région. Elle se compose d'insectes, d'araignées et de vers de terre. Il tapote souvent le sol pour faire réagir ses proies avant de les saisir avec précision.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henriette Walter, Pierre Avenas - La mystérieuse histoire du nom des oiseaux, page 216 - Ed. Robert Laffont. ISBN 978-2-221-10835-2
  2. Fernand du Boisrouvray, Réussir le permis de chasser, Editions Gerfaut, Paris, 2004, page 113.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Joël Broyer, Le Vanneau huppé, Éveil éditeur, coll. « Approche » n° 23, Saint-Yrieix-sur-Charente, 2002, 72 p., ISBN 2840000393.

Taylor D. (2006) Guide des limicoles d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Delachaux & Niestlé, Paris, 224 p.

Collectif, Les Oiseaux de France, Paris, Editions Atlas,‎ 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :