Van Cliburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Van Cliburn

Description de l'image  Van Cliburn.jpg.
Nom de naissance Harvey Lavan Cliburn
Naissance 12 juillet 1934
Shreveport, Louisiane
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 27 février 2013 (à 78 ans)
Fort Worth, Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Pianiste
Formation Juilliard School
Maîtres Rosina Lhévinne
Récompenses Concours international Tchaïkovski

Harvey Lavan Cliburn, plus connu sous le nom de Van Cliburn, né le 12 juillet 1934 à Shreveport, en Louisiane, et mort le 27 février 2013[1] à Fort Worth au Texas, est un pianiste américain, célèbre pour avoir remporté, en 1958 à Moscou, en pleine Guerre froide, la première édition du Concours international Tchaïkovski[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de un an, ses premières leçons de piano lui sont données par sa mère, Rildia Bee O'Bryan (qui a elle étudié le piano auprès d'Arthur Friedheim, un élève de Franz Liszt). Alors que Cliburn a six ans, sa famille déménage à Kilgore, au Texas. À douze ans, il remporte un concours de piano local qui lui permet de faire ses débuts sur scène avec le Houston Symphony Orchestra. À dix-sept ans, il entre à la Juilliard School où son professeur de piano, Rosina Lhévinne, le forme dans la grande tradition romantique russe. À vingt ans, Cliburn remporte le prestigieux Levintritt Award, et fait ses débuts au Carnegie Hall.

Mais c'est véritablement son succès à Moscou qui le propulse à la gloire internationale. Organisé par l'URSS, le premier Concours international Tchaïkovski était un événement destiné à démontrer la supériorité culturelle de celle-ci pendant la Guerre froide, sur la lancée de la victoire technologique du Spoutnik lancé dans l'espace quelques semaines auparavant. À la finale du concours, la lumineuse virtuosité de Cliburn dans le Concerto n°1 de Tchaïkovski et le n° 3 de Rachmaninov lui vaut une standing ovation qui dure bien huit minutes. Les juges soviétiques auraient été alors contraints de demander à Nikita Khrouchtchev la permission de donner le premier prix à cet Américain. « Est-il le meilleur ? » leur aurait demandé le dirigeant soviétique. « Alors donnez-lui le prix ! ».

Cliburn obtient donc le premier prix, devant un Chinois, Liu Shih-kun. Le magazine TIME fait de l'événement sa couverture et titre « Le Texan qui a conquis la Russie ». Le retour de Cliburn aux États-Unis est célébré par une ticker-tape parade à New York, du jamais vu pour un interprète de musique classique.

Quatre ans plus tard, en 1962, Cliburn devient le conseiller artistique du Concours international de piano Van-Cliburn, concours créé par des professeurs de Fort Worth (Texas) en l'honneur du prodige texan et dont le prestige rivalise aujourd'hui avec celui du concours Tchaïkovski.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décès du pianiste américain Cliburn - LeFigaro.fr, 27 février 2013
  2. Van Cliburn, pianiste américain - LeMonde.fr, 1er mars 2013