Vampyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vampyr, ou l'étrange aventure d'Allan Gray (Vampyr - Der Traum des Allan Grey) est un film franco-allemand de Carl Theodor Dreyer sorti en 1932.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Allan Gray s'installe un soir dans l'auberge du village de Courtempierre. Pendant la nuit, un vieillard lui rend visite et lui confie un grimoire sur le vampirisme et les moyens d'y faire face. Dès cet instant, Allan doit affronter et déjouer les pièges d'une femme vampire...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Julian West est le nom de scène du Baron Nicolas Louis Alexandre de Gunzburg (12 December, 1904 – 20 février, 1981). Coproducteur du film, il se fera connaître en tant que rédacteur en chef des magazines Town and Country, Vogue et Harper's Bazaar.
  • Le style visuel de Dreyer subit une transformation inattendue dans Vampyr : en visionnant les premiers rushes, Rudolph Maté et le cinéaste s'aperçurent qu'une lumière grise s'était réfléchie par erreur dans l'objectif. Ils choisirent finalement de conserver l'aspect glauque de l'image qui accroissait le sentiment de mystère et d'irréalité du film.
  • Pour son premier film sonore, Dreyer n'avait pas encore totalement délaissé certaines techniques, liées au cinéma muet. Le film assume une sorte de transition entre deux époques. Ces dispositions contribuent, d'autre part, à renforcer le climat étrange et onirique du film. Exemple caractéristique : Dreyer utilise encore les intertitres. De plus, Nicolas de Gunzburg (Julian West) dit, à ce propos : "Chaque scène était tourné trois fois, pour les versions française, anglaise et allemande lorsqu'il y avait du dialogue. C'était tourné muet, et nous prononcions tous les mots. Le son fut ajouté plus tard aux studios U.F.A. de Berlin, car ils avaient à l'époque le meilleur équipement sonore."
  • Le tournage du film s'est déroulé en plusieurs endroits :
à Courtempierre (Loiret), pour le château, qui a également servi de logement aux acteurs et techniciens durant le tournage,
au confluent de la Loire et du Cher, en Indre-et-Loire,
en banlieue parisienne, pour les scènes se déroulant dans l'usine désaffectée,
près de l'abbaye de Braye, dans l'Aisne (scènes du cimetière),
dans un presbytère à Villeneuve-sur-Verberie,
dans un moulin à eau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]