Valve Anti-Cheat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir VAC.
Valve Anti-Cheat
Image illustrative de l'article Valve Anti-Cheat
Logo

Développeur Valve Corporation
Première version 2002
Environnement Mac OS X
Windows
Linux
Langue Anglais
Type Système anti-triche
Licence Propriétaire

Valve Anti-Cheat, abrégé VAC, est un système anti-triche créé par la société Valve.

Historique[modifier | modifier le code]

VAC est apparu pour la première fois sur Counter-Strike 1.4 en 2002 pour sanctionner les tricheurs. À partir d'avril 2004, il ne reçut plus de mise à jour pour détecter les nouveaux Cheats. Les développeurs se concentraient alors sur le développement de la nouvelle version (VAC2), qui sortit en juin 2005.

Il est utilisé actuellement dans de nombreux jeux tels que, tous les jeux Valve, Lost Planet: Extreme Condition, Call of Duty: Modern Warfare 2, Killing Floor...

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Quand un joueur rejoint un serveur de jeu dit sécurisé, VAC compare les logiciels en fonctionnement chez le joueur à une liste de cheats connus grâce à leur signature numérique.

Si un cheat est repéré, le compte du joueur est marqué comme positif, mais le joueur n'est pas averti. Après un délai allant de quelques jours à plusieurs semaines, le compte reçoit le statut banni par VAC à titre permanent : l'utilisateur du compte ne peut plus jouer à ce jeu, ni à tous les autres jeux utilisant le même moteur, sur les serveurs sécurisés.

S'il désire rejouer à ces jeux, il doit se connecter sur des serveurs n'utilisant pas cette protection, donc des serveurs où les tricheries sont beaucoup plus nombreuses. Pour jouer à nouveau sur les serveurs sécurisés, il devra créer un nouveau compte Steam et racheter les jeux en question.

Avantages[modifier | modifier le code]

  • Le système est intégré dans la plate-forme Steam.
  • Le délai entre la détection et le bannissement effectif complique le travail des développeurs de cheats.
  • La méthode de détection donne peu de faux positif.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Entre la détection et le bannissement effectif, le tricheur peut continuer de jouer en toute impunité.
  • Le fait que le joueur qui triche ne soit pas averti avant d'être banni est sujet à polémiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]