Vallée impériale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Vallée impériale et la Salton Sea, vues de l'espace.

La vallée impériale (aussi appelée Imperial Valley) est une vaste plaine agricole californienne (openfields) alimentée par de nombreux canaux d'irrigation, eux-mêmes alimentés par le fleuve Salton. Il s'agit d'une région aride, qui fait partie du désert du Colorado. La Vallée impériale reçoit 76 mm de pluie par an et la température moyenne annuelle est de 22 °C[1]. Elle est en partie occupée par la Salton Sea, le plus grand lac de Californie. Elle se trouve dans le comté d'Imperial. Les densités humaines sont faibles et se concentrent dans les villes d'El Centro, Calexico et Brawley. L'explorateur espagnol Melchior Díaz fut l'un des premiers Européens à visiter la région en 1540.

La saison végétative dure toute l'année, si bien que la Vallée impériale produit des fruits et légumes de contre-saison. Les principales productions sont le coton, des céréales et des primeurs. L'autre source de revenu de la région est le tourisme : de nombreux visiteurs viennent admirer la Salton Sea et les Dunes Algodones. L'autre curiosité du secteur est la New River, qui coule du sud vers le nord et se jette dans la Salton Sea. La Vallée impériale est traversée par l'Interstate 8, et par plusieurs autoroutes.

Les films Independence Day (1996) et Jarhead, la fin de l'innocence (2005) ont été en partie tournés dans la région.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : California statistical abstract

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]