Vallée d'Ordesa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vallée d'Ordesa
Vue de la vallée
Vue de la vallée
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon
Province Huesca
Communes Ordesa (Torla)
Coordonnées géographiques 42° 39′ N 0° 03′ O / 42.65, -0.05 ()42° 39′ Nord 0° 03′ Ouest / 42.65, -0.05 ()

Géolocalisation sur la carte : Province de Huesca

(Voir situation sur carte : Province de Huesca)
Vallée d'Ordesa

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée d'Ordesa
Orientation ouest
Longueur
Type Vallée glaciaire
Écoulement Arazas
Voie d'accès principale C-140

La vallée d'Ordesa, dite aussi canyon d'Ordesa, canyon d'Arazas, ou encore Valle de Araza[1], est une vallée glaciaire des Pyrénées espagnoles dans la comarque de Sobrarbe en la province de Huesca, communauté autonome d'Aragon.

Située au pied du mont Perdu, elle est à l'origine de la création du parc national d'Ordesa le 16 août 1918.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble, la vallée d'Ordesa est une vaste zone comprenant de petites vallées et des ravins, des précipices, des hauts-plateaux et des pics (plusieurs d'entre eux ayant plus de 3 000 mètres d'altitude). Ses limites sont la crête du Mont Perdu-Mondarruego au nord, qui sert de frontière avec la France pour sa majeure partie, la crête Sierra Custodia-Acuta au sud, et la confluence avec la vallée de l'Ara, ou vallée de Bujaruelo, qui donne la vallée de Broto. Tout cet ensemble forme un bassin hydrographique qui au travers de vallées secondaires et de cascades, débouche sur la vallée d'Ordesa proprement dite, au fond de laquelle coule le rio Arazas.

L'orientation de la vallée d'est en ouest, rare dans les Pyrénées, l'expose au climat océanique venant de l'Atlantique, ce qui confère un climat modéré comparé aux autres vallées des Pyrénées espagnoles plus sèches. Elle possède en Europe la plus grande population d'isards.

Zones hautes[modifier | modifier le code]

Vue en amont de la vallée

Les hautes zones comprennent une partie de la crête nord depuis le mont Perdu (3 355 mètres) jusqu'aux Gabiétous (3 034 mètres) et toute une succession de pics de plus de 3 000 mètres entre lesquels s'ouvre une impressionnante crevasse, la brèche de Roland, passage naturel entre la France et l'Espagne et qui, selon la légende, fut ouverte par un coup d'épée du paladin Roland. Un peu au sud de la brèche se situe la grotte Casteret dont l'intérieur est en grande partie gelé avec des colonnes et cascades de glace.

Le versant nord descend en une succession de cirques et de vallées glaciaires d'où tombent d'impressionnantes cascades, une des plus remarquables étant celle du cirque de Cotatuero. Ici on trouve les fameuses « clavijas » de Cotatuero, une via ferrata avant la lettre, constituée de simples barres métalliques fixées sur une paroi verticale, passage obligé et déconseillé aux personnes qui souffrent de vertige. Les clavijas furent installées pour permettre à un chasseur britannique, M. Buxton, d'accéder à ses terrains de chasse favoris.

Zones basses[modifier | modifier le code]

La vallée d'Ordesa proprement dite est une spectaculaire vallée glaciaire en forme de U, située au sud ouest du massif du Mont Perdu, au fond de laquelle le rio Arazas coule en une succession de belles cascades : à sa source au Cirque de Soaso, la cascade dite de « la Queue de Cheval » déploie son éventail blanc en tombant sur les rochers en contrebas ; plus loin, les Marches de Soaso sont une succession de multiples cascades échelonnées ; enfin les cascades d'Estrecho et de la Grotte sont d'énormes chutes d'eau formant des toboggans en zigzag sur la roche calcaire.

Sur les parois verticales du canyon, à cause des différentes duretés des couches rocheuses mises à nu par le mouvement de l'ancien glacier, se sont ouvertes plusieurs vires, petites corniches horizontales appelées fajas, permettant de parcourir et de surplomber la vallée le long de sentiers étroits et vertigineux. Le sentier des Chasseurs (Senda de los Cazaderos), qui atteint parfois 600 mètres de dénivelé vertical au-dessus du fond de la vallée, permet de longer pratiquement tout le flanc sud du canyon en bénéficiant d'une vue générale. La Vire des Fleurs (Faja de las Flores), plus haute et vertigineuse, s'étend le long du flanc nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers travaux sur la flore de la vallée d'Ordesa ont été réalisés par Taurino Mariano Losa et Pedro Montserrat Recoder en 1946.

En 1918 fut fondée le parc national de la vallée d'Ordesa afin de protéger notamment le bouquetin des Pyrénées. C'est l'explorateur et photographe français Lucien Briet qui fut à l'origine de la création du parc.

Des années plus tard, en 1982, on étendit le parc pour créer le parc national d'Ordesa et du Mont-Perdu incluant le massif du Mont-Perdu, le canyon de Niscle, les gorges d'Escuain et le début de la vallée de Pineta.

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom sur carte de l'IGN à l'échelle 1:50000

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres vallées de la zone :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jose Luis Benito Alonso, Catálogo florístico del Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido (Sobrarbe, Pirineo central aragonés), Lérida: Colección Pius Font i Quer, n.º 4. 391 pp. Institut d'Estudis Ilerdencs. Diputación de Lérida (2006). ISBN 84-89943-88-5.
  • Jose Luis Benito Alonso, Vegetación del Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido (Sobrarbe, Pirineo central aragonés). 421 pp + Mapa de vegetación 1:40.000, Zaragoza: Serie Investigación, no 50. Consejo de Protección de la Naturaleza de Aragón. Gobierno de Aragón (2006). ISBN 84-89862-54-0.