Valkeala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valkeala
Ancienne municipalité de Finlande
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Vallée de la Kymi
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 11 444 hab. (1.10.2006)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 56′ 20″ N 26° 47′ 50″ E / 60.938889, 26.79722260° 56′ 20″ Nord 26° 47′ 50″ Est / 60.938889, 26.797222  
Altitude Min. 40 m – Max. 150 m
Superficie 100 440 ha = 1 004,4 km2
· dont terre 860,9 km2 (85,71 %)
· dont eau 143,5 km2 (14,29 %)
Rang superficie (67e / 336)
Rang population (89e / 336)
Histoire
Province historique Häme
Province Finlande méridionale
Fondation 1640
Droits de Cité depuis non
Fusionnée dans Kouvola (2009)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Valkeala

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Valkeala

Valkeala est une ancienne municipalité du sud-est de la Finlande, dans la région de la Vallée de la Kymi.

Nuit d'été au parc national de Repovesi

En janvier 2009, les six municipalités – Kouvola, Kuusankoski, Elimäki, Anjalankoski, Valkeala et Jaala – ont fusionné pour former la nouvelle municipalité de Kouvola.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'ancienne commune présente un visage assez varié. Le sud, autour du Salpausselkä et à proximité du fleuve Kymijoki, est assez densément peuplé et industrialisé.

À l'inverse, le nord est très sauvage, forestier et comptant de nombreux lacs. On y trouve à la fois le parc national de Repovesi, 3 200 maisons de vacances, et le camp de garnison de la brigade de Carélie, avec 3 000 soldats basés dans un secteur isolé.

La nationale 6 traverse le centre administratif et le sud de la commune tandis que la 15 relie Kouvola à Mikkeli via Valkeala.

Les municipalités voisines sont Anjalankoski au sud, Kouvola au sud-ouest, Kuusankoski à l'ouest, Jaala au nord-ouest, Mäntyharju au nord (Savonie du Sud), Savitaipale au nord-est et Luumäki à l'est (les 2 dernières en Carélie du Sud).

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse fut fondée au XVIIe siècle, dans une région alors très peu densément peuplée. À la suite de la Guerre Russo-Suédoise de 1741-1743, Valkeala se retrouve du côté russe de la frontière et gagne un intérêt stratégique.

Lors de la Guerre Russo-Suédoise de 1788-1790, une importante bataille a lieu près du lieu-dit d'Utti (28 juin 1789). Jugeant la route de Saint-Pétersbourg insuffisamment défendue, les russes y édifient ensuite un fort, qui sera abandonné dès la signature du traité de Fredrikshamn de 1809 et le rattachement complet de la Finlande à la Russie. Le fort a été largement restauré dans les années 1980 et constitue désormais une attraction touristique.

Mais Utti conserve ensuite son statut de ville de garnison. Peu après l'indépendance du pays, Mannerheim choisit d'y installer la première base aérienne de Finlande. Celle-ci existe toujours aujourd'hui et sert de base aux forces spéciales et aux hélicoptères du régiment Jaeger d'Utti. Avec la brigade de Carélie basée à 25 km au nord, Valkeala est donc devenue une des villes de garnison les plus importantes du pays.

Valkeala a été marquée également par l'histoire industrielle de la région. À la fin du XIXe siècle, l'arrivée de la voie ferrée voit émerger de nouvelles zones industrielles le long du fleuve, principalement autour de l'industrie du papier. Les villes de Kuusankoski puis de Kouvola sont créées juste après l'indépendance à partir de terres prises à Valkeala, qui conserve quand même encore aujourd'hui certaines industries de traitement du bois.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]