Valhalla (Warhammer 40,000)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valhalla (homonymie).

Valhalla est une planète fictive de l'univers de Warhammer 40,000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le désastre[modifier | modifier le code]

À l'origine un monde hospitalier impérial, couvert de forêts et de plaines fertiles, avec deux masses continentales au Nord et au Sud séparés d'un océan de vingt mille kilomètres, Valhalla fut percutée par une comète malgré les salves des lasers de défense qui ne firent que la fragmenter. Un des fragments, d'environ un kilomètre de diamètre, frappa le continent septentrional, provoquant tremblements de terres et destruction à travers celui-ci. Mais le plus gros de la comète s'abîma dans l'océan. La conséquence de cet impact fut dramatique: les mers entrèrent en ébullition, créant des nuages de vapeur obstruant la lumière en provenance de l'étoile du système, et la température chuta. Dans la décennie qui suivit l'impact, Valhalla se désorbita pour se stabiliser quarante millions de kilomètres plus loin de son étoile. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de la vie fut éradiquée lors de ce périple. La planète est dès lors bien différente des légendes d'un monde plein de promesses à son égard.

Un monde de glace[modifier | modifier le code]

Valhalla est devenu un monde gelé. Les survivants devant migrer face à l'avance des glaciers des pôles vers les océans équatoriaux. Ils furent néanmoins contraints de s'installer à même la banquise, creusant leurs cités sous les glaciers et sur les océans gelés. Ils entreprirent la préservation du peu de vie restant, cultivant algues et lichens comestibles dans des cuves hydroponiques. Au moment où la famine recula et que les phénomènes géologiques se stabilisèrent, un vaisseau spatial endommagé s'écrasa sur la planète et des milliers d'orks en émergèrent. Les orks, affamés et désireux de survivre, attaquèrent les villes humaines dans l'espoir d'y trouver de la nourriture ; nourriture dont faisaient partie les valhans.

Une lutte sans espoir[modifier | modifier le code]

La guerre éclata dans toutes les cités sub-glaciaires de Valhalla. Venant à bout des portes de plastacier qui obturaient les tunnels d'accès vers les cités, et ignorant les accès faciles donnés par les puits thermiques émergeant à la surface, les orks poussèrent jusqu'au cœur des villes. Les défenseurs valhans mirent à profit leur connaissance de leurs propres cavernes et galeries pour tendre embuscades et pièges à l'envahisseur. Cependant, après six semaines de rudes combats, les orks atteignirent la chambre hydroponique principale. Bien que la moitié des orks avaient été tués, les survivants étaient assez déterminés et encore assez nombreux pour représenter une menace à la survie des valhans. Aussi, chaque homme, femme et enfant en état de porter une arme se prépara au combat qui déciderait du futur de la chambre principale: si elle tombait aux mains des orks, les valhans ne pourraient espérer tenir encore une semaine.

Le dernier combat[modifier | modifier le code]

Les orks attaquèrent en masse, rendus fous par la faim. Et cette faim fut bénéfique aux valhans : l'attaque fut mal planifiée et les orks furent repoussés aux prix de pertes élevées, car la moitié des défenseurs fut tuée ou blessée. Le deuxième assaut se déroula en deux vagues simultanées : la première fut facilement repoussée, mais ne sembla n'être qu'une diversion, tandis que la deuxième fut lancée sur une petite chambre latérale qui faisait partie du système de conditionnement qui jouxtait les bacs principaux. La manufacture tomba finalement aux mains des orks, et ses défenseurs moururent en ayant causé de grandes pertes chez l'ennemi. Les orks acheminèrent dès lors rapidement des renforts jusqu'à leur nouvelle position. Les humains, pris entre deux feux, durent se replier à l'intérieur de la chambre principale et entamèrent la résistance de ce qui allait être leur dernier carré.

La victoire[modifier | modifier le code]

Après trois heures de combat, les orks avaient perdus la moitié de leur effectif, mais étaient parvenus à acculer les valhans contre les parois de glace. Mais au moment où les orks se précipitèrent sur les défenseurs, une terrible explosion secoua la caverne. Des piliers de glace tremblèrent et s'effondrèrent dans les bacs, et le sol se déroba sous les pieds des orks. Les valhans tirèrent profit de cet événement inopportun pour contre-attaquer. Les orks furent mis en déroute dans la plus grande confusion alors que d'énormes machines sortaient du sol brisé de la caverne. La résistance héroïque des valhans avait permis à leurs ingénieurs de creuser dans la glace sous la chambre hydroponique, et à l'instant décisif du sort des défenseurs, les vieux brûle-glace, des machines ayant permis de creuser les cités, jaillirent au milieu des orks. les engins surchauffés étaient équipés de jets de vapeur à haute pression, et les orks qui n'avaient pas fui furent brûlés ou écrasés, tandis que ceux qui y parvinrent furent abattus. Ainsi fut sauvée Valhalla de l'envahisseur ork.

La guerre continue[modifier | modifier le code]

Les Gardes de Glace de Valhalla sont réputés dans toute la galaxie pour leur inflexibilité et leur dévotion envers L'Empereur. Les régiments levés des cités-ruches glacées sont connus pour la défense acharnée qu'ils opposent à l'ennemi, préférant mourir que de céder le terrain. Lors de leurs attaques, ils usent de barrages d'artillerie massifs et de la tactique de la vague humaine pour vaincre l'adversaire.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Codex Garde Impériale V2
  • Codex Garde Impériale V4