Valeur (psychologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Valeur (sociologie))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valeur.

Les valeurs sont des principes moraux en philosophie, élaborée et constitutionnelle, qui se classent différemment selon les particularités de l'individu ou de la société.

Description[modifier | modifier le code]

Les valeurs constituent un ensemble hiérarchisé dans un système de valeurs. Elles sont objectives et varient selon les différentes cultures et sexes. Elles sont « matérialisées » par des normes ponctuelles. Les types de valeurs sociologiques incluent les valeurs morales et éthiques, les valeurs idéologiques (politique) et spirituelles (religion), la doctrine, les valeurs écologiques ou encore esthétiques, ouvertes, individuelles et collectives. Un débat est en cours à propos du fait que les valeurs existeraient ou n'existeraient pas dans le sport (P. Liotard).

Les valeurs représentent des principes auxquels doivent se conformer les manières d'être et d'agir, ces principes étant ceux qu'une personne ou qu'une collectivité reconnaissent comme idéales et qui rendent désirables et estimables les êtres ou les conduites auxquelles elles sont attribuées. Elles sont appelées à orienter les actions des individus dans une société en fixant des buts et des idéaux. Elles constituent une morale qui donne aux individus les moyens de juger de leurs actes et de se construire une éthique personnelle.

Les valeurs sociales s'étudient en axiologie.

Marketing[modifier | modifier le code]

En marketing, dans l'étude du comportement du consommateur, la valeur se définit comme une croyance durable qu’un mode spécifique de comportement ou qu'un but de l’existence est personnellement ou socialement préférable à un autre mode de comportement ou à un but de l'existence opposé ou convergent (M. Rokeach). On l'utilise lorsqu'on veut déterminer les éléments suceptibles d'intéresser les consommateurs.

Sociologie[modifier | modifier le code]

Le sociologue Shalom Schwartz a réalisé de larges études dans le monde entier pour définir une théorie sur l'existence de 10 valeurs universelles, communes à toute l'humanité. Ce sont, dans un ordre d'importance établi par lui :

  1. amitié
  2. universalisme
  3. autonomie
  4. sécurité
  5. conformité
  6. hédonisme
  7. réussite
  8. tradition
  9. stimulation
  10. courage
  11. famille

Le sociologue Luc Boltanski et l'économiste Laurent Thévenot, dans leur essai De la justification (Gallimard, paru en 1991), considèrent qu'il n'existe pas de valeur universelle mais au contraire des systèmes de valeurs relativement disjoints qu'ils appellent des « cités » et qui constituent des ensembles cohérents de référentiels, normes, figures emblématiques, etc. Ils estiment que chaque individu n'est pas enfermé dans un système de valeurs, mais qu'il peut mettre en place plusieurs d'entre elles en fonction des situations. Cependant, tous ces systèmes de valeurs n'ont pas la même importance pour chacun, ce qui peut expliquer que certains désaccords reposent sur des divergences entre des différents points de vue au niveau des valeurs. Cependant, des « arrangements » peuvent être trouvés qui permettent aux personnes de s'accorder tout en respectant les valeurs de chacun. Cette approche des « économies de la grandeur » est utilisée par les auteurs pour mieux comprendre les différends (au niveau des valeurs) et leurs modes de résolution.Rappelons que l'ordre d'importance de ces valeurs n'est que subjective.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

  • (fr) Axiologie.org (Site consacré à l'axiologie (la discipline ayant pour objet les valeurs))
  • (fr) Les Valeurs Universelles (Site consacré à la théorie des valeurs universelles de Shalom Schwartz)