Valentin Abeille (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Valentin Abeille (1907-1944))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abeille (homonymie) et Valentin Abeille.
Plaque en mémoire de Valentin Abeille à Provins.

Valentin Abeille, né à Alençon le 8 août 1907 et mort le 2 juin 1944 à Paris est un haut fonctionnaire et résistant français, compagnon de la Libération sous les ordres d’Henri Frenay.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses études de droit l’amènent à faire carrière dans la préfectorale. Sous-préfet à Provins, il s’engage au début de la Seconde Guerre mondiale. Après sa démobilisation, il rejoint son poste à Provins, est révoqué par le Régime de Vichy puis nommé à Marseille, avant d’être à nouveau révoqué.

Il s’engage dans la Résistance à Lons-le-Saunier et devient le chef de l’Armée secrète dans le Jura. Son surnom est « Fantassin ».

Repéré, il doit fuir à Londres. Nommé délégué militaire pour la région "M" (Normandie-Bretagne-Anjou), il prépare le débarquement. Il est arrêté par la Gestapo à Paris le 31 mai 1944. Torturé, il ne parle pas. Il meurt de ses blessures après une tentative d’évasion.

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1993, l'allée Valentin-Abeille dans le 18e arrondissement de Paris prend son nom en hommage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Alain Lozac’h, Petit Lexique de la deuxième guerre mondiale en Bretagne, Éditions Keltia Graphic, Spézet, 2005..][1]

Lien externe[modifier | modifier le code]