Valdas Adamkus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valdas Adamkus
Valdas Adamkus, en 2008.
Valdas Adamkus, en 2008.
Fonctions
8e président de la République de Lituanie
12 juillet 200412 juillet 2009
(5 ans, 0 mois et 0 jour)
Élection 27 juin 2004
Premier ministre Algirdas Brazauskas
Zigmantas Balčytis (intérim)
Gediminas Kirkilas
Andrius Kubilius
Prédécesseur Rolandas Paksas
Artūras Paulauskas (intérim)
Successeur Dalia Grybauskaitė
6e président de la République de Lituanie
25 février 199826 février 2003
Élection 4 janvier 1998
Premier ministre Gediminas Vagnorius
Irena Degutienė (intérim)
Rolandas Paksas
Irena Degutienė (intérim)
Andrius Kubilius
Rolandas Paksas
Eugenijus Gentvilas (intérim)
Algirdas Brazauskas
Prédécesseur Algirdas Brazauskas
Successeur Rolandas Paksas
Biographie
Date de naissance 3 novembre 1926 (88 ans)
Lieu de naissance Kaunas (Lituanie)
Nationalité lituanienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université de Munich
Profession Fonctionnaire

Valdas Adamkus
Présidents de la République de Lituanie

Valdas Adamkus, né à Kaunas le 3 novembre 1926, fut président de la République de Lituanie de février 1998 à février 2003 et de juillet 2004 à juillet 2009.

Il a la particularité d'avoir passé 49 ans de sa vie aux États-Unis, et c'est quelques mois après être revenu en terre natale qu'il s'y fait élire président de la République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exil et formation[modifier | modifier le code]

Valdas Adamkus fuit l'armée rouge en 1944 et, après un service de soldat sous direction nazie, s'installe en Allemagne avec ses parents. Il suit des études à l’université Louis-et-Maximilien de Munich avant de partir pour les États-Unis en 1949.

Utilisant sa capacité à parler cinq langues, il sert dans les services de renseignement militaires de l’armée des États-Unis dans les années 1950, avant de reprendre ses études et d’obtenir un diplôme de génie civil à l’Institut de technologie de l'Illinois de Chicago en 1960

Activité professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1970, Adamkus rejoint la nouvelle agence fédérale des États-Unis chargée de la protection de l’environnement : l’Environmental Protection Agency ou EPA. Membre du Parti républicain, il obtient une promotion de la nouvelle administration Reagan en 1981 avec le poste d’administrateur régional pour le Nord-ouest des États-Unis (Illinois, Indiana, Michigan, Minnesota, Ohio et Wisconsin) chargé du contrôle de la qualité de l’air, de l’eau et de la gestion des déchets dangereux.

Le président Reagan décore Adamkus du Distinguished Executive Presidential Rank Award, décoration la plus prestigieuse pour un fonctionnaire de l’administration fédérale. Adamkus prend sa retraite de l’administration fédérale en 1997.

Premier mandat présidentiel[modifier | modifier le code]

Il s'installe alors en Lituanie et, après avoir renoncé à la nationalité américaine, se fait élire président de Lituanie le 4 janvier 1998 avec 50,31 % des voix face à Artūras Paulauskas, candidat des communistes réformés du Parti lituanien démocrate du travail (LDDP). Adamkus bénéficie du soutien de l’Union de la Patrie (TS-LK) de l’ancien président Vytautas Landsbergis et de tous les partis de droite.

Adamkus essaie de briguer un second mandat mais est battu par Rolandas Paksas en 2003 dans une campagne où Paksas tente de montrer qu’Adamkus ne connaît rien aux problèmes de la population lituanienne.

Second mandat[modifier | modifier le code]

Quand le président Paksas est destitué par le Seimas en avril 2004, Adamkus annonce qu’il ne briguera le poste que si Paksas est autorisé à se présenter malgré sa destitution. Bien que la Cour constitutionnelle interdise à Paksas de se représenter, Adamkus maintient sa candidature et ce revirement ternit encore plus l’image de la classe politique et exaspère les électeurs. Néanmoins, devant un grand nombre de candidats peu connus, Adamkus arrive en tête avec 30 % des suffrages au premier tour le 13 juin 2004 et se fait réélire au second, le 27 juin, face à l’ancienne Premier ministre et alliée de Paksas Kazimira Prunskienė avec 52 % des voix. Adamkus est investi le 12 juillet 2004 pour un mandat de cinq ans.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 2009, la commissaire européenne au Budget Dalia Grybauskaitė est élue dès le premier tour avec 69 % des voix. Valdas Adamkus lui cède alors la place le 12 juillet suivant. Il est membre honoraire du Club de Rome[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1988, Valdas Adamkus a été récompensé par le prix international de l’environnement pour mérites exceptionnels. Il a également été récompensé par la médaille d’Or de l’Agence pour la protection de l’environnement des États-Unis tout comme par un prix du Président américain pour mérite en service.

Lors des élections prestigieuses de l’ “European Voice”, le titre de l’Européen de l’année (2007) fut conféré à M. Valdas Adamkus. En 2008, pour sa longue participation active dans le Mouvement Olympique et pour la propagation de ses idées, il a été conféré le titre d’Académicien de l’Académie Olympique de la Lituanie au Président de la République Valdas Adamkus.

Le chef de l’État a été distingué par 29 des plus hautes décorations nationales de différents États, par le Collier d’Or de la ville d’Athènes, de même que l’Ordre du Loup de Fer de l’Association lituanienne des Scouts, l’Ordre de l’Etoile de l’Association lituanienne des Francs-Tireurs et une décoration du Comité Internationale Olympique pour le développement du mouvement sportif et olympique.

  • Grand-croix de l’Ordre du Faucon, Islande, 1998
  • Grand-croix de l’Ordre de Saint Olaf, Norvège, 1998
  • 1ère classe de l’Ordre de Jaroslav le Sage, Ukraine, 1998
  • Collier de l’Ordre de la Croix de la Terre de Marie, Estonie, 1999
  • Grand-croix de l’ordre du Sauveur, Grèce, 1999
  • Collier et grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne, Italie, 1999
  • Ordre de l'Aigle blanc, Pologne, 1999
  • Grand-croix de l’Ordre du Mérite, Malte, 1999
  • Grand-croix de l’Ordre du Mérite, Hongrie, 1999
  • Grand-croix de l’Ordre de l'Amitié, Kazakhstan, 2000
  • Collier de l’Ordre des Trois Étoiles, Lettonie, 2001
  • Grand-croix de la Légion d'honneur, France, 2001
  • Ordre national de l'Étoile, Roumanie, 2001
  • Ordre du Saint Mesrop Mastot, Arménie, 2002
  • Collier et grand-croix de l'ordre de la Rose blanche, Finlande, 2002
  • Ordre "pour mérites exceptionnels", Ouzbékistan, 2002
  • Collier d’or de l'ordre de Vytautas le Grand, Lituanie, 2003
  • Collier et grand-croix de l'ordre de l'Étoile blanche, Estonie, 2004
  • Collier de l'ordre d'Isabelle la Catholique, Royaume d’Espagne, 2005
  • Grand-croix, classe spéciale, de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, 2005
  • 1re classe de l’Ordre de la Double Croix blanche, Slovaquie, 2005
  • Grand cordon de l'Ordre de Léopold, Royaume de Belgique, 2006
  • Collier d'or de la grand-croix de l'Ordre du Mérite, Hongrie, 2006
  • Chevalier grand-croix de l'ordre du Bain, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, 2006
  • 1re classe de l’Ordre "Pour mérites", Ukraine, 2006
  • Ordre de mère Teresa, Albanie, 2007
  • Grand cordon de l'Ordre suprême du Chrysanthème, Japon, 2007
  • Collier d'or de l'ordre d'Henri le Navigateur, Portugal, 2007
  • Ordre de Saint-Georges victorieux, Géorgie, 2007

Valdas Adamkus a reçu le titre de docteur honoris causa de la part d’universités lituaniennes et étrangères :

  • Université de Vilnius (Lituanie, 1989)
  • Collège Saint Joseph de l’état d’Indiana (États-Unis, 1991)
  • Université de Northwestern (États-Unis, 1994)
  • Université technologique de Kaunas (Lituanie, 1998)
  • Université catholique de l’Amérique (États-Unis, 1998)
  • Université agricole de Lituanie (1999)
  • Institut technologique de l’Illinois (États-Unis, 1999)
  • Université d’Eurasie (Kazakhstan, 2000)
  • Université De Paul de Chicago (États-Unis, 2001)
  • Université de droit de Lituanie (2001)
  • Université Vytautas le Grand (Lituanie, 2002)
  • Académie de culture physique de Lituanie (2004)
  • Université d’État d'Erevan (2006)
  • Université de Bakou (2006)
  • Université d’État d’économie et de commerce M. Tugan-Baranovski de Donetsk (2006)
  • Université Notre Dame de l'État de l'Illinois (2007)
  • Université Nicolas Copernic de Torun (2007)
  • Université de Tallinn (2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]