Val d'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 51′ 13″ N 2° 46′ 47″ E / 48.853741666667, 2.7798277777778 ()

La place de Toscane dans le quartier du centre urbain.

Val d'Europe est le nom du projet d'intérêt général couvrant le secteur IV, aussi appelé « secteur Est » de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, à 35 kilomètres à l'est de Paris. C'est l'un des principaux centres urbains et d'affaires de l'Est de l'Île-de-France. Depuis 1987, le développement de Val d'Europe se fait dans le cadre d'un partenariat public-privé unique en France, associant l'État, les collectivités territoriales et la société Walt Disney Company qui exploite le complexe Disneyland Paris. Val d'Europe est également le nom de l'intercommunalité qui regroupe cinq des six communes du secteur, le syndicat d'agglomération nouvelle (SAN) du Val d'Europe. Les termes valeuropéen et valeuropéenne sont utilisés dans certains documents du syndicat d'agglomération nouvelle, comme par exemple le magazine Val d'Europe Infos, pour désigner les habitants de ce secteur. Val d'Europe est aussi le nom du centre commercial situé au cœur du nouveau quartier du centre urbain et sert parfois à désigner ce quartier.

Composition et situation[modifier | modifier le code]

Val d'Europe est composé de six communes. Cinq d'entre elles (Bailly-Romainvilliers, Chessy, Coupvray, Magny-le-Hongre et Serris) forment le territoire initial du secteur IV et sont regroupées en un syndicat d'agglomération nouvelle, le SAN du Val d'Europe, depuis le lancement du projet en 1987. La sixième commune, Villeneuve-le-Comte, a rejoint le projet d'intérêt général en 2011[1] et fait partie de l'intercommunalité voisine, la communauté de communes de la Brie boisée.

L'ensemble se situe principalement entre la route départementale 934 (ex-route nationale 34) au nord, et l'autoroute A4 ParisMetz-Nancy au sud. Depuis cette autoroute, deux voies rapides permettent un accès direct au boulevard circulaire (route départementale 344), un boulevard périphérique formant un vaste cercle parfait, à l'intérieur duquel se trouve la majeure partie du complexe Disneyland Paris, des terrains réservés à son expansion, mais aussi le nouveau quartier du centre, bâti autour du centre commercial. Les bourgs historiques et leurs quartiers résidentiels se situent tout autour de ce boulevard. Au sud-est se trouve le golf Disneyland, entre Magny-le-Hongre et Bailly-Romainvilliers, et un parc d'entreprises, entre le hameau de Bailly et le bourg de Serris, développé depuis 2002 sur 180 hectares, le long de l'A4. Enfin, au sud de l'A4, se trouve le Disney's Ranch Davy Crockett, voué à intégrer les Villages Nature en développement, en majeure partie sur la commune de Villeneuve-le-Comte.

Val d'Europe est desservi par les sorties no 12.1, 13 et 14 de l'autoroute A4.

Rose des vents Chessy Disneyland Paris Coupvray Rose des vents
Serris N Magny-le-Hongre
O    Quartier du centre    E
S
Parc d'entreprises Villeneuve-le-Comte Bailly-Romainvilliers

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Val d'Europe compte onze communes limitrophes :

Rose des vents Dampmart Chalifert, Lesches Esbly Rose des vents
Montévrain N Montry
Saint-Germain-sur-Morin
O    Val d'Europe    E
S
Jossigny Villeneuve-Saint-Denis, Neufmoutiers-en-Brie Coutevroult

Le Projet[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La convention du 24 mars 1987 signée entre l'État français, le conseil général de Seine-et-Marne, la RATP et The Walt Disney Company a instauré un partenariat public-privé sans précédent en France. Cette convention, initialement conclue pour une période de 30 ans, prévoit le développement combiné d'une destination touristique majeure en Europe, Disneyland Paris, et d'un pôle urbain et économique destiné à rééquilibrer l'Île-de-France vers l'Est ; et porte sur 1 945 hectares des 3 233 hectares que compte le secteur IV de Marne-la-Vallée.

Décidé en 1987, le développement de Val d'Europe a commencé à prendre corps à partir de 1992, avec l'ouverture du parc à thèmes, Disneyland, et des premiers hôtels à thèmes Disney. Quelques opérations de logements, développés en zones d'aménagement concerté, eurent lieu dès 1995, en périphérie des villages de Bailly-Romainvilliers, Magny-le-Hongre et Serris. Puis vint l'essor du nouveau centre urbain de Val d'Europe, à cheval sur les communes de Serris et de Chessy, à partir de l'ouverture du centre commercial international en octobre 2000 et de la gare RER de Val d'Europe en juin 2001. Cet essor s'est poursuivi depuis lors par la création de plusieurs quartiers de logements et de bureaux, avec leurs rues et leurs places emblématiques (notamment la place d'Ariane et la place de Toscane).

Un avenant à la convention de 1987 est adopté le [2] et officialise le projet de Villages Nature, 7 000 logements à vocation touristique développés par le groupe Pierre & Vacances sur 520 hectares. Pour ce projet, l'emprise de la Walt Disney Company est étendu à 2 230 hectares et le périmètre du projet d'intérêt général du Val d'Europe est étendu à la commune de Villeneuve-le-Comte par décret le [1].

Val d'Europe comprend la première destination touristique européenne, Disneyland Paris, qui a reçu 250 millions de visites de 1992 à 2011[3] et un record de 16 millions pour la seule année 2012[4]. L'ouverture du parc Walt Disney Studios en 2002 n'a fait que confirmer ce positionnement.

Le fait qu'Euro Disney SCA, détienne une option prioritaire d'achat sur 1 945 hectares de terrain en contrepartie d'un engagement à développer des quartiers de logements, de bureaux et d'activités, représente le seul cas en France, à cette échelle, d'implication d'une société privée dans l'aménagement urbain[5],[6].

Style architectural[modifier | modifier le code]

Place d'Ariane, quartier du centre

Les styles architecturaux des bâtiments sont d'inspiration « néo-traditionnelle » (Haussmann, Baltard voire proche de certaines architectures londoniennes que l'on retrouve aussi dans l'ouest parisien). Ces inspirations sont sujettes à de nombreux débats.

Valérie Vautier et Véronique Wild dans une étude ethnologique baptisée L'Oasis urbaine. Disney bâtisseur aux portes de Paris (Val d'Europe) écrivent[7] :

« Avec le style « néo », l'image est privilégiée au détriment de la fonctionnalité des bâtiments pour donner naissance à un décor urbain sans réelle profondeur. La référence aux fermes briardes dans le village de Serris en est un bon exemple : cette forme architecturale ne fait qu’évoquer la vie rurale. La fonction d’économie agricole qui est naturellement accordée à ces structures fermières est ici totalement oubliée. De la même manière, la référence au Paris d'Haussmann pour les édifices de la place du centre-ville n’a de sens qu’en tant que évocation de la bourgeoisie et perd sa valeur originelle en lien avec le système de classe qui avait cours au XIXe siècle. Nous sommes ainsi en présence à Val d'Europe d’une tendance à privilégier l’aspect formel sur celui plus fonctionnel des bâtiments. En conséquence, la prédilection accordée au signifiant plutôt qu’au signifié - ou au médium plutôt qu’au message - s’inscrirait à contre-courant du mouvement moderne qui préconise au contraire une conformité entre les deux niveaux d’une construction architecturale. »

L'urbanisme expérimenté à Val d'Europe est en étroite filiation avec un courant appelé New Urbanism qui se développe aux États-Unis où il s'agit de construire des villes selon un schéma « traditionnel », c’est-à-dire antérieur aux années 1940.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Au quotidien, ce partenariat prend la forme d'un « triangle de décision » entre l'État (représenté par Epafrance - établissement public d'aménagement du secteur IV), dans son rôle d'aménageur, The Walt Disney Company (représentée par la société Euro Disney SCA qu'elle détient à 39 %), en tant que principal développeur, et les collectivités territoriales, au premier rang desquelles le SAN du Val d'Europe, dans leur rôle d'administration et de gestion du territoire. La commune de Villeneuve-le-Comte est rattachée au projet d'intérêt général par décret en date du [1] et fait partie d'une autre intercommunalité, la communauté de communes de la Brie boisée.

Maires actuels des six communes du secteur IV :
Code Insee Commune Maire Nuance politique Population Interco.
77 018 Bailly-Romainvilliers Arnaud de Belenet UMP 6 555 hab. (sc. INSEE) SAN
77 111 Chessy Olivier Bourjot - 4 216 hab. SAN
77 132 Coupvray Martine Dogit - 2 781 hab. SAN
77 268 Magny-le-Hongre Jean-Paul Balcou - 5 500 hab. SAN
77 449 Serris Denis Gayaudon - 7 595 hab. SAN
77 508 Villeneuve-le-Comte Daniel Chevalier - 1 760 hab. CCBB


SAN du Val d'Europe[modifier | modifier le code]

SAN du Val d’Europe
Syndicat d'agglomération nouvelle
Image illustrative de l'article Val d'Europe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Forme d'intercommunalité Syndicat d'agglomération nouvelle
Siège Château de Chessy
BP 40
77701 Marne-la-Vallée cedex 4
Communes 5
Président Jean-Paul Balcou (SE)
Budget 97,12 millions  (2012)
Date de création
Code SIREN 247 700 339
Démographie
Population 26 046 hab. (2009)
Densité 806 hab./km2
Géographie
Superficie 32,33 km2
Liens
Site web www.valdeurope-san.fr

Le syndicat d'agglomération nouvelle du Val d'Europe est la structure intercommunale créée le [8] pour l'aménagement du secteur IV de Marne-la-Vallée. Il regroupe les cinq communes concernées par le projet à cette époque et gère les contributions économiques territoriales sur ces cinq communes[8]. Sa création fait suite à la signature du contrat entre les pouvoirs publics et la Walt Disney Company.

Au début il s'appelait SAN des « Portes de la Brie », par opposition au secteur I nommé « Porte de Paris » ; il a pris son nom actuel en novembre 2001, à la création du quartier du centre. Aujourd'hui, une autre intercommunalité porte ce nom, la communauté de communes des Portes de la Brie, créée en 2011 au nord de Marne-la-Vallée.

Un débat politique se tient à partir du [9] et jusqu'à l'été 2012, pour décider si le SAN du Val d'Europe reste organisé en intercommunalité ou si les cinq communes choisissent de fusionner en une commune nouvelle unique ; les communes actuelles devenant des communes déléguées[10].

Un débat public doit avoir lieu après l'été, dans le cas retenu d'une commune nouvelle. Le , les conseils municipaux de quatre des cinq communes votent favorablement au projet de fusion des communes et du SAN ; seul le conseil municipal de Serris s'y oppose[11]. L'unanimité étant requise, les élus travaillent désormais à un renforcement de la coopération au sein de leur intercommunalité.

Le SAN du Val d'Europe est présidé depuis avril 2001 par Jean-Paul Balcou, actuel maire de Magny-le-Hongre.

Liste des présidents successifs du SAN :
Période Identité Étiquette Qualité
1987 1989 Odette Pasqualini - maire de Chessy
1989 2001 Charles Boetto - 1er adjoint à Serris
2001 en cours Jean-Paul Balcou - maire de Magny-le-Hongre


Démographie[modifier | modifier le code]

Les chiffres de l'Insee concernent avant tout le San du Val d'Europe. Pour la démographie de Villeneuve-le-Comte, se reporter à la section correspondante dans l'article concerné.

Évolution démographique du syndicat d’agglomération nouvelle du Val d'Europe.
1968 1975 1982 1990 1999 2009
1 829 2 543 3 264 5 242 11 881 26 046
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[12])


Histogramme de l’évolution démographique.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

L'attrait touristique principal et pilier économique de Val d'Europe est le complexe de loisirs Disneyland Paris, situé en majeure partie sur la commune de Chessy. Il comprend deux parcs à thèmes – le parc Disneyland et le parc Walt Disney Studios – ainsi qu'un centre de divertissements, un golf, six hôtels et un camping. L'ensemble du complexe est exploité par la société Euro Disney SCA, développeur du secteur.

Les Villages Nature sont un projet de village de vacances basé sur la quête d'harmonie entre l'homme et la nature et le respect des principes du développement durable. Le projet est développé par la société Les Villages Natures du Val d'Europe SAS[13], société conjointement détenue par Pierre & Vacances et Euro Disney SCA. La zone d'aménagement de ces Villages se situe à 6 km des parcs Disney, à l'extrême sud du Val d'Europe, sur les communes de Villeneuve-le-Comte, Bailly-Romainvilliers et Serris[13]. L'ouverture du complexe est prévue pour 2016.

Centre commercial[modifier | modifier le code]

Centre Commercial Val d'Europe
Logo du centre commercial.

Le quartier des Terrasses et l'entrée du Sea Life.
Le quartier des Terrasses et l'entrée du Sea Life.
Pays Drapeau de la France France
Emplacement Quartier du centre,
commune de Serris
Coordonnées 48° 51′ 13″ N 2° 46′ 47″ E / 48.8537, 2.77983 ()48° 51′ 13″ Nord 2° 46′ 47″ Est / 48.8537, 2.77983 ()  
Propriétaire Klépierre
Date d'ouverture [14]
Fréquentation annuelle 18 millions
de visiteurs[14]
Chiffre d'affaires annuel 650 millions d' (2009)[14]
Nombre de niveaux 2
Nombre de commerces 160
Capacité du parking 6 400 env.
Site web www.valdeurope.fr

Créé et géré par le groupe Klépierre, le centre commercial Val d'Europe est la pièce maitresse et la première construction du nouveau quartier du centre, qui a été développé autour par la suite. Il a ouvert le et comprend un hypermarché Auchan, situé sur deux étages dont un étage consacré à l'alimentation sur 2 500 m². La superficie totale du magasin est environ 15 000 m² sur deux étages.

Une galerie principale couverte de style Baltard regroupe quelques 160 boutiques dont Apple, H&M, Go Sport, Celio, Sephora, Nocibé, Fnac, et plein d'autres boutiques ouvertes du lundi au samedi de 10h00 à 21h00. À l'extrémité de cette galerie est proposé un pôle de restauration nommé Les Terrasses, abritant plusieurs restaurants ouverts sept jours sur sept, dont McDonald's, Caféteria Casino, Hippopotamus, ... Au cœur des Terrasses se trouve l'entrée d'un aquarium située en sous-sol, le Sea Life Paris. Ce parc est consacré à la défense de la faune et de la flore marines.

Le , Euro Disney SCA cède le terrain du centre commercial Val d'Europe au groupe Klépierre pour 47 millions d'euros[15].

Dans la continuité de la galerie, de l'autre côté du pôle de restauration, se trouve un espace commercial indépendant, extérieur et non couvert, nommé La Vallée Village. Créé et exploité par l'entreprise britannique Value Retail[16], La Vallée Village accueille, dans une architecture briard idéalisée, 115 enseignes[17] de grandes marques à prix dégriffés, quelques rares lieux de restauration rapide tel qu'un café Starbucks et, à l'extrémité de cet espace commercial, plusieurs enseignes de renom en matière d'équipement et de décoration de la maison : Habitat, Roche Bobois, BoConcept...

D'autres commerces de moyenne et grande surface sont attenants au centre commercial, tel un magasin Castorama.

L'accès au centre commercial peut s'effectuer directement depuis la sortie no 12.1 de l'autoroute A4.

Équipements[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Val d'Europe dépend du centre hospitalier de Jossigny - Marne-la-Vallée qui a ouvert fin 2012[18]. Il se situe sur la commune de Jossigny, dans le secteur III, tout près du quartier du centre urbain de Val d'Europe. Il a été construit en complément de l'ancien centre hospitalier de Lagny - Marne-la-Vallée, datant des années 1970. L'ensemble des services de l'ancien hôpital a été transféré, à l'exception de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et les activités ambulatoires de pédopsychiatrie qui restent sur la commune de Lagny[18]. Ce nouveau centre dispose de 460 lits, contre 335 auparavant, et fait partie du groupement des hôpitaux de Marne-la-Vallée, Meaux, Coulommiers et Jouarre[19].

Il est accessible en voiture par la route départementale 231, au niveau de la sortie no 13 de l'autoroute A4 ; à pied depuis la station RER de Val d'Europe - Serris-Montévrain. Il est également desservi par les lignes du réseau de bus PEP'S no 22, 42 et 44[18].

La commune de Coupvray accueille quant à elle le centre d'action médico-sociale précoce, destiné aux jeunes enfants handicapés et à leurs parents[20].

Transports[modifier | modifier le code]

Le secteur est desservi par deux gares sur la ligne A du RER d'Île-de-France, dont l'une est accolée à une gare de TGV, sur la ligne à grande vitesse de l'interconnexion Est et desservie par Eurostar :

  • (RER)(A) Marne-la-Vallée — Chessy, composée d'une gare du RER, et d'une gare de TGV. La partie RER et le prolongement de cette ligne depuis Torcy ont été financés par la région, inaugurés le [21] et mis en service le lendemain ; la partie TGV a été subventionnée par l'État français et mise en service . Cet ensemble se situe au cœur du complexe touristique de Disneyland Paris et est complété d'une gare routière et de deux parkings couverts.

Le centre urbain, les bourgs et la gare TGV sont aussi desservis par de nombreuses lignes de bus issues de plusieurs réseaux :

Enfin, il est possible d'accéder au Val d'Europe par autoroute :

  • A4 - sorties n° sortie 12.1, sortie 13 et sortie 14

Éducation[modifier | modifier le code]

Le secteur dispose de nombreux établissements scolaires, parmi lesquels se trouvent treize écoles maternelles, quinze écoles primaires - dont une privée - et quatre collèges, répartis entre le centre urbain et les hameaux. Le lycée Émilie du Châtelet, ouvert en 2010 à Serris et d'une capacité de 1 200 élèves, propose des sections internationales[23].

Lancé en 2002, le pôle universitaire accueille 1 400 étudiants. Il est rattaché à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée et comprend notamment l'institut francilien d'ingénierie des services (IFIS). Son développement prévoit à terme un campus de 10 000 étudiants[23]. Ce pôle comprend plusieurs filières en rapport avec l'économie propre au secteur[24], telles que :

  • Ingénierie de la santé, protection et économie sociales
  • Management, ingénierie des services aux entreprises
  • Management et ingénierie du tourisme
  • Qualité, sécurité et environnement
  • Intelligence stratégique, information communication.

Situé au rez-de-chaussée du pôle universitaire, le conservatoire national des arts et métiers (CNAM) accueille des adultes en formation continue et dispense diverses formations avec validation des acquis professionnels, dans les branches telles que les multimédia et la communication, mais aussi les langues, la gestion et la comptabilité. Ces cours peuvent être pris sur place ou par correspondance[24].

Sport[modifier | modifier le code]

Le quartier du centre est pauvre en équipements sportifs. Pour la plupart il s'agit d'équipements de proximité, répartis dans les bourgs. Dans les communes du SAN, ces équipements sont développés par le SAN puis cédés aux communes respectives, à l'exception des équipements d'intérêts communautaires. Ainsi, le complexe tennistique intercommunal, à Bailly-Romainvilliers, reste la propriété du SAN, tout comme le centre aquatique du Val d'Europe, également sur la commune de Bailly-Romainvilliers et dont la gestion a été confiée à la société Carilis[25].

Le centre aquatique du Val d'Europe, situé dans la ville de Bailly-Romainvilliers, s'étend sur 3 500 m² et propose un bassin sportif de huit couloirs de nage de 525 m², un bassin de loisirs de 250 m², un toboggan de 26 mètres et son bassin, un bassin ludique pour les enfants et une pataugeoire pour les tout-petits, ainsi qu'une plage de 1 000 m² en extérieur.

Le centre dispose également d'un espace de remise équipé de hammam, sauna, jacuzzi et douches de massage, ainsi que d'un bassin consacré à l'hydrothérapie[26].

Les bourgs disposent de gymnases et autres complexes sportifs, proposant des activités telles que des sports collectifs comme le football ou le basket-ball, des terrains de tennis, des salles de danse, des pistes de patinage à roulettes et de skateboard, du tir à l'arc, de l'escalade et de l'escrime[27]...

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Médiathèque du centre

Chaque commune dispose de ses propres centres culturels ou bibliothèques. Il existe aussi des équipements d'intérêt communautaire, sous compétence du SAN, comme le réseau des médiathèques du Val d'Europe, dont la plus importante se trouve dans le quartier du centre[28]. C'est également le cas de la salle de spectacle File 7 qui se trouve dans le bourg de Magny-le-Hongre.

Scène de musiques actuelles - File 7 est un ensemble axé sur le monde la musique. Grâce à sa salle de concert et son studio d'enregistrement et son café, il propose des concerts et spectacles, mais aussi des animations culturelles, des rencontres, et des expositions[29],[30]

Au niveau local, on trouve trois centres culturels importants[31], installés dans des anciens édifices réhabilités[32],[33] :

  • La Ferme des Communes, à Serris est équipée d'une salle de spectacle de 250 places, d'une école de musique et une maison des jeunes. La maison des Arts quant à elle propose neuf salle de musique.
  • La Ferme Corsange, à Bailly-Romainvilliers, abrite un auditorium de 235 places et proposes des activités diverses parmi lesquelles la musique, la danse, le cinéma, le théâtre et autres spectacles, mais aussi une ludothèque associative[34].
  • La Ferme Sainte-Geneviève, à Magny-le-Hongre est le siège de l'association café-musiques, gérante du complexe File 7.

Chacun de ces centres accueille l'une des médiathèques de proximité du réseau des médiathèques du Val d'Europe, auxquelles s'ajoute la médiathèque du prieuré à Chessy. Une cinquième médiathèque de proximité est en projet à Coupvray[35].

Outre des projections cinématographiques organisées dans les centres culturels, Val d'Europe dispose d'un cinéma multiplexe Gaumont de seize salles situé au Disney Village, près de la gare de Marne-la-Vallée - Chessy. Un projet immobilier sur la place d'Ariane prévoit la création d'un cinéma d'Art et Essai[36],[28]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Maison Louis Braille à Coupvray

Le territoire du Val d'Europe abritent quelques monuments et sites historiques, parmi lesquels on peut citer le château de Chessy, un château du (XVIIe siècle) devenu le siège du SAN du Val d'Europe[37]. Également sur la commune de Chessy, se trouve le jardin de sculptures de la Dhuis, créé par Jacques Servières depuis 1987, et situé au bord de la Marne[38].

La maison natale de Louis Braille se trouve dans le bourg de Coupvray, rue Louis Braille. La commune, qui en est propriétaire, ainsi que le comité Louis Braille et l'organisation mondiale des aveugles gèrent ensemble cette maison, transformée en musée en 1956 et classée aux monuments historiques[39].

C'est aussi à Coupvray que se trouve le parc et les ruines du château des Rohan, ainsi que la grande ferme, sur l'ancien fief féodal de Maulny[40].

Le hameau historique de Bailly, sur la commune Bailly-Romainvilliers, est séparé du bourg se trouvant de l'autre côté de la bretelle autoroutière. On y trouve les vestiges d'un château du XIVe siècle, dont un donjon, ainsi qu'une église et deux fermes[41].

À voir également, les lavoirs restaurés de Chessy et Couprvay, ainsi que le lavoir Sainte-Geneviève, dit « surnaturel », de Magny-le-Hongre, alimenté par l'eau d'une fontaine à laquelle on prêtait autrefois des pouvoirs purificateurs[42].

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre de Coupvray

Il existe cinq églises, réparties dans les bourgs historiques du Val d'Europe.

Ces cinq églises, ainsi que celles de Coutevroult et de Chalifert, font partie de la paroisse des Portes de la Brie - Val d'Europe[49]. Pour répondre à demande liée à la croissance démographique du secteur, la paroisse a obtenu l'accord de l'EPA, du SAN et de Disney pour la construction d'un nouvel édifice religieux dans le quartier du centre. Le centre ecclésial Saint-Colomban, comprenant une église de 1 000 places, et financé par les Chantiers du Cardinal[50] devrait voir le jour d'ici 2015[51].

  • L'église Notre-Dame de la Nativité, datant du XIIIe siècle[52], se trouve dans le village de Villeneuve-le-Comte et fait partie de la paroisse catholique de Villeneuve-le-Comte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Légifrance - Décret n° 2011-1870 du 13 décembre 2011 modifiant le décret n° 87-191 du 24 mars 1987 portant création de l'Établissement public chargé de l'aménagement du secteur IV de Marne-la-Vallée
  2. Décret n° 2010-1081 du 15 septembre 2010 modifiant le décret n° 87-193 du 24 mars 1987 approuvant la convention pour la création et l'exploitation d'Euro Disneyland en France et le projet d'intérêt général relatif au quatrième secteur de Marne-la-Vallée
  3. L'Express : « 250 millions de visiteurs à Disneyland Paris »
  4. Le Figaro : « Disneyland :16 millions de visiteurs »
  5. Hacène Belmessous, Le Nouveau Bonheur français, ou le Bonheur selon Disney, Atalante,‎ février 2009, 156 p. (ISBN 978-2-84172-455)
  6. « Le monde selon Disney », rencontre avec Hacène Belmessous, Métropolitains, émission radiophonique du 25 mars 2009 de François Chaslin, France Culture
  7. Valérie Vautier, Véronique Wild, L'Oasis urbaine. Disney bâtisseur aux portes de Paris (Val d'Europe) : recherche menée par deux ethnologues sur la ville de Val d'Europe et publiée par l'Institut d'ethnologie de Neuchâtel.
  8. a et b SAN Val d'Europe - Fonctionnement
  9. Avenir du Val d'Europe - Débat
  10. Avenir du Val d'Europe - Des clefs pour comprendre
  11. Avenir du Val d'Europe : « 4 communes sur 5 se prononcent pour avancer dans la construction de l’unité du Val d’Europe… »
  12. Données démographiques communautaires sur le site de l'Insee. Consulté le 28/01/2013.
  13. a et b Val d'Europe - Villages Nature
  14. a, b et c Zone bourse : « Le centre commercial Val d'Europe célèbre 10 ans de succès. »
  15. L'Expansion : « Disney cède le terrain du Val d'Europe pour 47 millions d'euros »
  16. La Vallée Village - À propos de nous
  17. La Vallée Village s'est agrandi
  18. a, b et c Marne et Gondoire - Se rendre à l'hôpital de Jossigny
  19. Le Parisien : « L’hôpital ultramoderne de Jossigny ouvre ses portes »
  20. SAN Val d'Europe - Action médico-sociale précoce
  21. Seine-et-Marne - Disneyland, bilan 2006
  22. Métro Pôle : « Pas loin de deux mois après son ouverture au public, la dernière née des gares RER a été inaugurée »
  23. a et b Val d'Europe - L'éducation
  24. a et b SAN Val d'Europe - Pôle universitaire du Val d’Europe
  25. Carilis - Centre aquatique du Val d'Europe
  26. SAN Val d'Europe - Centre aquatique
  27. SAN Val d'Europe - Sport
  28. a et b Avenir du Val d'Europe « Quelles conséquences sur les soutiens aux associations et institutions culturelles ? »
  29. SAN Vald'Europe - Culture/File7
  30. Site officiel
  31. SAN du Val d'Europe - Culture / Équipements
  32. Topic Topos Ferme des communes, Serris
  33. Topic Topos Ferme Saint-Geneviève, Magny-le-Hongre
  34. Bailly-Romainvilliers - Culture La Ferme Corsange en quelques mots
  35. SAN du Val d'Europe - Médiathèques
  36. Corporate Disneyland Paris - Un programme atypique de 8 700 m²
  37. Chessy77 - Château de Chessy, l'actuel SAN
  38. Jardin des Sculptures - accueil
  39. Coupvray - Découvrir / Louis Braille
  40. Coupvray - Découvrir / L'espace des Rohan
  41. a et b Bailly-Romainvilliers autrefois
  42. a et b Commune de Magny-le-Hongre - Patrimoine
  43. Balades en Brie - Bailly-Romainvilliers, église Notre-Dame de l'Assomption
  44. Topic Topos - patrimoine des communes de France - église Saint-Pierre, Coupvray
  45. Chessy77 - Développement historique
  46. Communes - photos de Chessy - église Saint-Nicolas (18e siècle)
  47. patrimoine des communes de France - Histoire de la commune de Serris
  48. Balades en Brie - Serris
  49. Communauté catholique du Val d'Europe - paroisse des Portes de la Brie - nos églises
  50. Chantiers du Cardinal - « Construction d'un Centre Ecclesial dans le nouveau quartier Val d'Europe »
  51. Le Parisien - « L'Église veut s'ancrer dans la ville nouvelle »
  52. Paroisse de Villeneuve-le-Comte - Histoire de l'église de Notre-Dame de la Nativité

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]