Valérios Stáis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valérios Stáis (en grec moderne : Βαλέριος Στάης), né à Cythère en 1857 et mort à Athènes en 1923, est un archéologue grec. Il étudie la médecine puis l'archéologie. Il devient directeur du musée national archéologique d'Athènes en 1887, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort[1]. Durant sa carrière, il dirige des fouilles à Épidaure, Dimíni, en Attique, en Argolide, entre autres[2]. Il est également l'auteur de nombreuses études archéologiques publiées dans différentes revues[2], principalement Archeologiki Efimeris (Αρχαιολογική Εφημερίς)[3], et plusieurs ouvrages.

Valérios Stáis est le premier archéologue à identifier en 1902, parmi le matériel remonté à la surface, les fragments de la machine d'Anticythère[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Εγκυκλοπαίδεια Δομή, Athens 1996.
  2. a et b (el) Archaeological Society of Athens
  3. (el) http://www.archetai.gr/site/content.php?artid=1464
  4. D. J. de Solla Price, « An ancient Greek computer », in Scientific American 200 (6):60-67 (1959) via the Internet Archive.