Vague de froid de 2014 en Amérique du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image satellite du vortex polaire, le 2 janvier 2014.

La vague de froid de 2014 en Amérique du Nord est une sévère vague de froid ayant frappé le Canada et l'Est des États-Unis du 2 au 14 janvier 2014 ; elle s'étendait depuis les Montagnes rocheuses[1] jusqu'au sud de la Floride centrale[2]. Un front froid polaire, à l'origine associé à une « tempête du nordet », traverse le Canada et les États-Unis le 2 janvier 2014, et cause de très fortes chutes de neige. De très basses températures sont historiquement atteintes, ce qui mène à la fermeture de nombreuses sociétés, d'établissements scolaires, de routes et de vols aériens[3],[4],[5],[6].

Approximativement 187 millions de personnes ont été affectées aux États-Unis, en plus des résidents canadiens situés entre les frontières est de l'Alberta et ouest du Québec[7].

Températures[modifier | modifier le code]

De nombreux endroits à travers le Canada et les États-Unis recensent des records de température[8].

États-Unis[modifier | modifier le code]

La Schuylkill, à Philadelphie, gelée par les températures glaciales.

L'air froid s'étend depuis Tampa (Floride) jusqu'au Texas Panhandle[9]. De nombreux records de basses températures ont été enregistré. Le 5 janvier 2014, Green Bay (Wisconsin) compte −27,8 °C. Le précédent records à cet endroit a été enregistré en 1979[10].

Le 6 janvier 2014, les températures affichées dans le Mid-Ouest américain sont plus froides que celles du pôle Nord, avec −28,9 °C, et celles du Pôle Sud, avec une température matinale de −21,1 °C[11]. Dans la même journée, Babbitt, dans le Minnesota, est enregistré comme le lieu le plus froid du pays avec −38,4 °C, et la température minimale de l'aéroport international O'Hare de Chicago de Chicago est ressentie à −26,7 °C. Les précédents records datent de 1884 avec −25,6 °C, et de 1988[5],[12]. Le National Weather Service adopte le hashtag #Chiberia sur le réseau social Twitter (un jeu de mot entre « Chicago » et « Sibérie ») désignant la vague de froid qui s'abat sur Chicago[13], et en devient également le terme médiatique local[14],[15]. La nuit du 6 janvier, Détroit atteint une température minimale record de −25,6 °C. La température maximale ressentie est de −18,4 °C le 7 janvier, sixième jour consécutif à atteindre des niveaux en-dessous de zéro en 140 ans[16]. Le 7 janvier 2014, la température au Central Park de New York, est ressentie à −15,6 °C, le précédent record datant de 1896[17].

Canada[modifier | modifier le code]

Comme pour le mid-ouest américain, le Canada recense des températures inférieures à celles du pôle Nord. Certains lieux recensent même des températures plus froides que celles des régions équatoriales sur Mars[18], sur laquelle la température minimale a été enregistrée à −29 °C[19]. Le 5 janvier, la température minimale à Saskatoon atteint −28,4 °C[20]. Le 6 janvier, Winnipeg est la ville la plus froide du Canada avec −28 °C. Le 7 janvier 2014, une température minimale record est enregistrée à Hamilton (Ontario) avec −24 °C[21]. London (Ontario) recense −25 °C.

Conditions météorologiques liées[modifier | modifier le code]

De fortes pluies et chutes de neige sont survenues depuis l'arrivée du froid polaire. Des vents glaçants soufflent et rendent le ressenti des températures plus froid. Des alertes aux chutes de neige, pluies verglaçantes, formations de glace et au blizzard ont été émises à plusieurs endroits, dont les Grands Lacs[22].

États-Unis[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le front froid apparaît et la seconde tempête de neige, nommée Ion par The Weather Channel, traverse les Grands Lacs le 5 janvier 2014. De l'air en provenance de l'Arctique fait chuter la température de New York à −15,6 °C le 7 janvier, un record depuis 116 ans[23]. À cause des pluies verglaçantes, un avion de la compagnie aérienne Delta Airlines glisse et percute une congère alors qu'il se trouvait sur une voie d'accès aux pistes à l'aéroport international John-F.-Kennedy, sans faire aucun blessé[24],[25]. Le froid polaire associé aux tempêtes de neige ont forcés la fermeture des routes, et des annulations et retards de vols aériens.

Le sud-est du Michigan rapporte 13 à 46 cm de neige[26]. La ville de Hell, au Michigan, enregistre des chutes de températures à −17 °C[27]. Les chutes de neige sont mois intenses au sud, avec 1,3 et 5,1 cm de neige dans le Tennessee[28]. En partie liées à la vague de froid, des températures inférieures à zéro ont été enregistrées dans les 50 États du pays[29].

Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, la pluie et les événements neigeux du 5 et 6 janvier 2014, s'achèvent brièvement. Le sud-ouest de l'Ontario souffre de bourrasques de neige durant les 6 et 7 janvier. Les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ne font l'expérience d'aucun véritable record de froid, mais ils sont frappés par un blizzard record le 8 janvier[30],[31]. La majeure partie de l'Ontario et du Québec ont été placés en vigilance[32]. Les autoroutes au sud-ouest de l'Ontario ont été fermées à cause des violentes bourrasques de neige. Les températures locales à Montréal atteignent seulement −24 °C le 6 janvier, et d'autres lieux au Québec ont atteint −34,5 °C la nuit du 2 au 3 janvier, avec −41 °C pendant la nuit du 25 au 26 décembre, qui représentent presque un record, mais qui ne semblent pas être liées à la vague de froid. À Rouyn-Noranda, la température record affiche −43 °C ; avec un refroidissement éolien, la température ressentie était de −52 °C[33].

Pratiquement tout le Canada frappé par la vague de froid a également été frappé par des vents de 30 à 40 km/h (19 à 25 mph). Dans certaines zones, comme au lac Érié, ces vents ont atteint 70 km/h (43 mph), avec un pic de 100 km/h (62 mph)[22]. Certains endroits en Ontario, comme le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent, ont été frappés par des cryoséismes ou tremblements de glace[34].

Europe[modifier | modifier le code]

La première tempête associée à la vague de froid traverse l'Atlantique et atteint les îles Britanniques. La tempête est nommée Christina par l'université libre de Berlin[35]. Elle a causé des vents atteignant 70 miles par heure (113 km/h), des vagues déferlantes et des centaines d'inondations[36].

Impact[modifier | modifier le code]

Suite au froid extrême, de nombreux vols aériens ont été annulés et les transports lourdement affectés. De nombreuses coupures d'électricité ont également été dénombrées.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Chutes de neige dans le Tennessee.

La vague de froid cause 13 à 16 décès liés aux conditions routières dangereuses et au froid extrême[10],[37],[38]. Près de 3 600 vols ont été annulés le 6 janvier[3]. Il y a également eu des retards pour les aéroports qui ne possédaient pas d'équipement de dégivrage[39]. À l'aéroport international O'Hare de Chicago, les réacteurs des avions, notamment, ont littéralement gelés[7]. Amtrak annule ses services pour Chicago, à cause de fortes chutes de neige et des températures extrêmement basses[40] ; trois trains de la société se sont arrêté le 6 janvier, à 80 miles à l'ouest de Chicago, près de Mendota (Illinois), à cause du givre sur les rails. Les 500 passagers à bord ont continué en bus jusqu'à Chicago[41],[42]. Un autre train de la société Amtrak était bloqué à Kalamazoo (Michigan) pendant 8 heures, en partance de Détroit pour Chicago[41]. La compagnie Chicago Metra (en) rapporte également de nombreux accidents[7]. Détroit a dû fermer son People Mover à cause des basses températures le 7 janvier[43].

Entre le 5 et le 6 janvier, les températures ressenties le lundi 6 janvier à Nashville atteignent −12,8 °C. Pendant la vague de froid, 1 200 foyers à Nashville et 7 500 dans le comté de Blount étaient privé d'électricité[28],[44]. La Tennessee Emergency Management Agency déclare l'état d'urgence[28]. 24 000 résidents ont été privé d'électricité dans l'Indiana, l'Illinois, et le Missouri[45].

Canada[modifier | modifier le code]

Une panne de courant en Terre-Neuve, le 5 janvier, prive 190 000 foyers d'électricité. Le courant est rétabli le lendemain[46]. Les vols aériens à Montréal et Ottawa ont été retardés, d'autres ont été annulés à l'Aéroport international Pearson de Toronto, suite à des problèmes de dégivrage[47],[48]. ExpressJet, société partenaire d'United Airlines, annule ses vols en provenance et en partance de Winnipeg, à cause des basses températures extrêmes et de problèmes liés au dégivrage. Cependant des vols d'autres compagnies pour Winnipeg ont été assurés avec différents équipements[49].

Réactions[modifier | modifier le code]

The Polar Vortex Explained in 2 Minutes, vidéo préventive produite par la Maison-Blanche[50].

Au Minnesota, les écoles publiques ont été fermées par ordre du gouverneur Mark Dayton[51]. Dans l'Indiana, toutes les routes ont été fermées dans 50 des comtés de l'État. Tous les véhicules, à l'exception des véhicules d'urgence, étaient interdits d'accès[52]

Dans le Michigan, le maire de Lansing, Virg Bernero, émet une alerte aux chutes de neige, et conseille aux résidents de ne pas emprunter la route sauf par nécessité[53]. Dans le Wisconsin, presque tous les établissements scolaires ont été fermés du 6 au 7 janvier[54]. Dans l'Ohio, les écoles ainsi que les Columbus City Schools et Cleveland Metropolitan School District ont été fermés[55]. L'université d'État de l'Ohio a également été fermée, pour la première fois en 36 ans, du 6 au 7 janvier[56].

Canada[modifier | modifier le code]

Les écoles au sud-ouest de l'Ontario et du Manitoba rural ont été fermées à cause des températures extrêmes, de fortes rafales de vent, et des chutes de neige[57]. Toronto et Hamilton émettent des alertes aux froid extrême, et construisent des abris temporaires pour les sans-abris[58].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rob Gutro, « Polar Vortex Enters Northern U.S. » (consulté le 8 janvier 2014).
  2. (en) Matt Smith et Josh Levs, « 'It's too darn cold': Historic freeze brings rare danger warning », CNN,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  3. a et b (en) « N America weather: Polar vortex brings record temperatures », BBC News - US & Canada, BBC News Online,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014)
  4. (en) Krishnadev Calamur, « 'Polar Vortex' Brings Bitter Cold, Heavy Snow To U.S. », The Two Way, National Public Radio,‎ 5 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014)
  5. a et b (en) Jennifer Preston, « ‘Polar Vortex’ Brings Coldest Temperatures in Decades », The Lede, The New York Times,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014)
  6. (en) « Arctic Monday for 140 million as 'POLAR VORTEX' barrels across the US: 4,400 flights canceled, schools closed as far south as ATLANTA and the coldest temperatures recorded in 20 years »,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  7. a, b et c (en) The Associated, « 5 Things To Know About The Record-Breaking Freeze », NPR (consulté le 8 janvier 2014).
  8. (en) Livingston, Ian, « Polar vortex delivering D.C.’s coldest day in decades, and we’re not alone », Washington Post,‎ 7 janvier 2014 (consulté en 7 janvier2014).
  9. (en) « NWS Little Rock, AR - Winter Weather/Very Cold on January 5-8, 2014 », Srh.noaa.gov (consulté le 8 janvier 2014).
  10. a et b (en) Edmund DeMarche, « 'Polar vortex' set to bring dangerous, record-breaking cold to much of US », FoxNews.com, Fox News,‎ 4 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014)
  11. (en) Brian K. Sullivan, Malik, Naureen S., « Chicago Colder Than South Pole as Frigid Air Clamps Down on U.S. », Bloomberg,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  12. (en) « Chicago Gripped By Record Cold; Schools Closed, Public Transit Delayed », WBBM-TV,‎ 5 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  13. (en) « 'It's too darn cold': Historic freeze brings rare danger warning », CNN,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  14. (en) « Metra plans on normal schedule for evening rush; CPS classes to resume Wednesday », Chicago Sun-Times,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014)
  15. (en) « 'ChiBeria,' Chicago's biggest chill in nearly 20 years, headed our way », WLS (AM),‎ 5 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  16. (en) Coldest Arctic Outbreak in Midwest, South Since the 1990s Wrapping Up, weather.com, Jon Erdman and Nick Wiltgen, 8 janvier 2014.
  17. (en) « Extreme Cold Wave Invades Eastern Half of U.S. », Weather Underground,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014)
  18. (en) Bartley Kives, « Cold inaccuracies get silly with chilly », Winnipeg Free Press,‎ 7 janvier 2014 (lire en ligne).
  19. (en) « 'Winnipeg deep freeze as cold as uninhabited planet' », www.cbc.ca, Canadian Broadcasting Company,‎ 31 décembre 2013 (consulté le 7 janvier 2014).
  20. (en) « Daily Data », Climate.weather.gc.ca,‎ 12 novembre 2013 (consulté le 8 janvier 2014).
  21. (en) « At -24 C, Hamilton sets cold temperature record - Latest Hamilton news - CBC Hamilton », Cbc.ca (consulté le 8 janvier 2014)
  22. a et b (en) « Alerts for: Simcoe - Delhi - Norfolk - Environment Canada », Weather.gc.ca,‎ 16 avril 2013 (consulté le 7 janvier 2014).
  23. (en) The Associated Press, « Record low temperatures in New York City », Fox News,‎ 7 janvier 2013 (lire en ligne)
  24. (en) Emma G. Fitzsimmons, « Jet Skids Into Snowbank at J.F.K. Airport »,‎ 5 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  25. (fr) « États-Unis: le nord du pays se prépare à affronter des températures records », sur Huffington Post,‎ 5 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  26. (en) « Snow totals Jan 6 2013 », Click On Detroit (consulté le 7 janvier 2014)
  27. (en) « Big freeze shatters North America temperature records », BBC News,‎ 8 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  28. a, b et c (en) « Dangerously Cold Temperatures Settle Into Mid-State », WTVF NewsChannel 5,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014).
  29. (en) David Millward, Peter Foster, « US weather: all 50 states fall below freezing », The Daily Telegraph,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  30. (en) « Most violent storm since 2007 lashes Nunavut's capital », sur The Weather Network,‎ 9 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  31. (en) « Wind gusts peak at 141 km/h in violent Iqaluit blizzard », sur Nunatsiaq Online,‎ 9 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  32. (en) « Weather Alerts - Environment Canada », Weather.gc.ca,‎ 5 décembre 2013 (consulté le 7 janvier 2014).
  33. (fr) « Le mercure atteint -43 degrés Celsius », sur TVA Nouvelles,‎ 2 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  34. (en) « 'Frost quakes' wake Toronto residents on cold night - Toronto - CBC News », Cbc.ca,‎ 3 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  35. (en) Ben Burrows, « Pictured: 20 spectacular photos of Winter Storm Hercules battering UK coastline »,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  36. (en) « UK storms: Warnings bring fresh coastal flood fears », sur BBC,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  37. (en) Anthony Castellano, « At Least 13 Died in Winter Storm That Dumped More Than 2 Feet of Snow Over Northeast »,‎ 3 janvier 2014.
  38. (en) « North America arctic blast creeps east », BBC News (consulté le 7 janvier 2014).
  39. (en) « OIA Can't Deice Frozen Jets », AviationPros.com,‎ 7 janvier 2010 (consulté le 7 janvier 2014).
  40. (en) « Service Alert », Amtrak (consulté le 7 janvier 2014).
  41. a et b (en) « Passengers stuck on Amtrak train 8 hours; Amtrak cancels some Chicago train service », WLS-TV,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014)
  42. (en) « 500 passengers spend night on stranded Amtrak trains », Chicago Tribune,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  43. (en) « Bone-Chilling Temps Shut Down Detroit People Mover », sur CBS News,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  44. (en) Hayley Harmon, « Cold weather knocks out power for 7500 Blount County residents », WATE News,‎ 4 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014).
  45. (en) « 'Historic and life-threatening' freeze brings rare danger warning », sur CNN,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 10 janvier 2014).
  46. (en) CTVNews.ca Staff, « Power restored to majority of customers in Newfoundland », CTV News, Bell Media,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014).
  47. (en) « Pearson airport delays: What you need to know »,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  48. (en) « Extreme cold causes more delays, cancellations at Pearson »,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 8 janvier 2014).
  49. (en) « Winnipeg deep freeze as cold as uninhabited planet - Manitoba - CBC News », Cbc.ca (consulté le 7 janvier 2014).
  50. (en) « The Polar Vortex Explained in 2 Minutes », YouTube (consulté le 9 janvier 2014).
  51. (en) « Gov. Orders Schools Closed Monday Over Dangerous Cold », sur CBS,‎ 3 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014).
  52. (en) « County Travel Status for 01/06/2014 00:20:11 EDT », sur Indiana Department of Homeland Security,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014).
  53. (en) « Mayor Declares Snow Emergency », sur Office of Mayor Virg Bernero, Lansing, MI,‎ 5 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014).
  54. (en) Erin Richards, « 2nd day of school closings cuts into planned snow days »,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janbier 2014).
  55. (en) « Temperatures continue to drop; districts cancel school », The Columbus Dispatch (consulté le 7 janvier 2014).
  56. (en) « Frosty weather keeps Ohio State closed for a 2nd straight day » (consulté le 7 janvier 2014).
  57. (en) « Hamilton board defends decision to keep schools open », sur CBC (consulté le 7 janvier 2014).
  58. (en) « Extreme cold weather alert for Toronto | CTV Toronto News », Toronto.ctvnews.ca,‎ 16 décmebre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :