Vacher luisant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vacher luisant

Description de cette image, également commentée ci-après

Molothrus bonariensis

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Icteridae
Genre Molothrus

Nom binominal

Molothrus bonariensis
(J. F. Gmelin, 1789)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Répartition du Vacher luisant

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Vacher luisant (Molothrus bonariensis) est une espèce d'oiseau de la famille des ictéridés et qu’on retrouve dans la majeure partie de l’Amérique du Sud et des Antilles.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Vacher luisant habite pratiquement toute l’Amérique du Sud à l’exception de larges secteurs au centre de l’Amazonie dans le nord du Brésil ainsi que la Cordillère des Andes. Il a récemment colonisé les Antilles et même le sud de la Floride[1].

Sous les latitudes tropicales, il est plutôt sédentaire. Dans les climats plus tempérés, en Floride notamment, il est partiellement migrateur, une portion seulement de la population étant migratrice[2].

Systématique[modifier | modifier le code]

On reconnaît sept sous-espèces au Vacher luisant qui se distinguent surtout par la taille et la coloration du plumage des femelles[1].

  • M.b. bonariensis : occupe toute la moitié sud du Brésil.
  • M.b. minimus : occupe le nord-est du Venezuela, la Guyana, le Suriname, la Guyane, l’extrême nord-est du Brésil, les Antilles et le sud de la Floride.
  • M.b. venezuelensis : occupe le Venezuela et l’extrême est de la Colombie.
  • M.b. cabanisii : occupe l’est du Panama et de la Colombie.
  • M.b. aequatorialis : occupe la côte du Pacifique de la Colombie à l’Équateur.
  • M.b. occidentalis : occupe la côte du Pacifique de l’Équateur au Pérou.
  • M.b. riparius : occupe l’Amazonie au sud de l’Amazone.

Habitat[modifier | modifier le code]

Un jeune Vacher luisant nourri par un Bruant chingolo

On rencontre le Vacher luisant dans les champs, les pâturages, les forêts clairsemées et les clairières forestières. Il se nourrit au sol notamment dans les champs cultivés et peut devenir une peste pour les cultures de riz et le maïs. Dans certaines régions, il est étroitement associé au bétail, se nourrissant près des animaux et se perchant sur eux. En dehors de la saison de nidification, il peut former des dortoirs importants dans les marais[1].

Nidification[modifier | modifier le code]

Le Vacher luisant est un parasite généraliste. On rapporte qu’il a parasité un total de 232 espèces d'oiseaux. De toutes ces espèces, 74 ont été observées élever les jeunes de ce vacher. Les espèces les plus fréquemment choisies comme hôte sont : le Bruant chingolo, le Diuca gris, le Tyran des savanes, le Fournier roux, le Moqueur à ailes blanches, le Carouge à calotte rousse et le Troglodyte familier[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Jaramillo, Alvaro et Peter Burke, New World Blackbirds, Londres, Christopher Helm,‎ 1999, 431 p. (ISBN 0713643331, lien OCLC?)
  2. a et b (en) Lowther, Peter et William Post., « Shiny Cowbird (Molothrus bonariensis) », Birds of North America Online, A. Poole, no 399,‎ 1999 (ISSN 1061-5466, résumé)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :