Vacher géant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Molothrus oryzivorus

Description de cette image, également commentée ci-après

Vacher géant

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Icteridae
Genre Molothrus

Nom binominal

Molothrus oryzivorus
(J. F. Gmelin, 1788)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Répartition du Vacher géant

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Vacher géant (Molothrus oryzivorus) est une espèce de passereaux de la famille des ictéridés et qu’on retrouve du Mexique jusqu’en Amérique du Sud. C'est le plus grand des vachers.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le vacher géant occupe une petite portion du sud du Mexique, le nord du Guatemala, le Belize, le nord du Honduras et le Nicaragua, le Costa Rica, le Panama et tout le nord de l’Amérique du Sud, incluant une bonne partie du Brésil, la moitié nord de la Bolivie et tout le nord-est du Pérou. Il occupe également les îles Trinité-et-Tobago. Son abondance varie localement en fonction de la présence des hôtes qu’il parasite[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

Deux sous-espèces sont reconnues: S. o. impacifica occupe le Mexique jusqu'au Panama et S. o. oryzivorus qu'on retrouve au Panama et dans le reste de l'Amérique du Sud, incluant les îles Trinité-et-Tobago.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le seul vacher qui s’observe profondément dans la forêt, mais il ne s’y limite pas, parcourant tout autant les bordures forestières ainsi que les milieux habités et agricoles. En fait, on le retrouve dans les mêmes habitats que ses hôtes réguliers. Il occupe généralement les basses terres et est rarement observé jusqu’à 1 500 mètres[1].

Nidification[modifier | modifier le code]

Le vacher géant est un parasite des cassiques. Ses œufs ont été trouvés dans le nid de sept espèces[1] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Jaramillo, Alvaro et Peter Burke, New World Blackbirds, Londres, Christopher Helm,‎ 1999, 431 p. (ISBN 0713643331, lien OCLC?)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :