VR6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dispositions des cylindres sur un moteur VR6 de 15°

Le VR6 est un moteur automobile six-cylindres en V avec un angle très fermé de 15°. Inventé à partir de 1915 par Vincenzo Lancia, le fondateur du constructeur automobile italien Lancia, il est développé par Volkswagen. La dénomination utilise le « V » pour « moteur en V », le « R » venant de l'allemand « reihenmotor » qui veut dire « moteur en ligne ».

La technologie VR existe également en 5, 8, 12 et 16 cylindres.

Architecture VR6[modifier | modifier le code]

Le constructeur met en avant les avantages suivants :

  • Un encombrement réduit ;
  • Couple d'un V6 ;
  • Allonge d'un 6-cylindres en ligne.

Les deux derniers points ont pour but de rendre ce moteur performant sur n'importe quelle plage que ce soit à bas ou à haut régime.

La première version fut développée pendant les années 1980 et devait coïncider avec la mise sur le marché de la Corrado. Le développement ayant pris du retard, c'est à l'occasion de la présentation de la Golf III VR6 que fut présentée cette architecture. La Golf eut la version 2,8 L de 174 ch, et la Corrado celle de 2,9 L et 190 ch.

Volkswagen continue encore en 2013 à utiliser et dériver ces types de moteurs sur ses modèles.

Modèles équipés de cette architecture[modifier | modifier le code]

Liste non-exhaustive

Volkswagen[modifier | modifier le code]

  • Golf III VR6 (2,8 L de 174 ch) ; VR6 Syncro (2,9 L, de 190 ch à transmission intégrale)
  • Sharan VR6 (2,8 L de 174 ch) ; VR6 Syncro (2,9 L de 190 ch à transmission intégrale)
  • Corrado VR6 (2,9 L de 190 ch)
  • Golf IV GTI VR6 (2,8 L de 175 ch vendue sur aux États-Unis)
  • Golf IV V6 (VR6) 4Motion (2,8 L de 204 ch à transmission intégrale)
  • Golf IV VR5 (VR5) (2,4 L de 150 ch) ; V5 (VR5) (2,4 L de 170 ch)
  • Golf IV R32 (3,2 L de 241 ch à transmission intégrale) Boite DSG en option, série limitée et numérotée (en France)
  • Golf V R32 (3,2 L de 250 ch à transmission intégrale option boîte automatique robotisée à six rapports-DSG)
  • Passat VR6 (2,8 L de 174 ch) ; VR6 Syncro variant (2,9 L de 190 ch à transmission intégrale)
  • Passat VR5 (2,4 L de 170 ch à transmission intégrale (4Motion en option)
  • Passat W8 (4 L de 275 ch à transmission intégrale (4Motion de série)
  • Passat 3.2 FSI (VR6) 4Motion (3,2 L de 250 ch à transmission intégrale et boîte automatique robotisée à six rapports (DSG))
  • Passat R36 DSG (3,6 L de 300 ch à transmission intégrale et boîte automatique robotisée à six rapports)
  • Phaeton V6 (VR6) (3,2 L de 241 ch à boîte automatique à cinq rapports)
  • Phaeton W12 (6,0 L de 420 ch à boîte automatique à cinq rapports) dont le W12 utilise l'architecture VR (deux blocs VR6 disposés à 72°).

Audi[modifier | modifier le code]

  • A3 3.2 V6, TT Mk1 3.2 V6, et TT Mk2 3.2 V6, toutes trois motorisées par un VR6 Quattro de 3,2 L développant 250 ch (transmission intégrale, boîte automatique robotisée à six rapports (DSG) en option)
  • Q7 3.6 V6 FSI (VR6) (3,6 L 280 ch à transmission intégrale et boite automatique robotisée à six rapports (S-Tronic))

Seat[modifier | modifier le code]

  • Leon Cupra 4 V6 (VR6) (2,8 L de 204 ch)
  • Alhambra 4 V6 (VR6) (2,8 L de 204 ch à boîte automatique (Tiptronic) en option)
  • Toledo V5 (VR5) (2,4 L de 170 ch)

Bugatti[modifier | modifier le code]

  • Bugatti Veyron 16.4, dont le moteur W16 de 8 L développant 1 001 ch (boîte automatique robotisée à sept rapports) utilise l'architecture VR (deux VR8 sont accolés).

Bentley[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]