VB 10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Visual Basic .NET.

Coordonnées : Sky map 19h 16m 57.62s, +5° 09′ 02.2″

VB 10

Description de cette image, également commentée ci-après

Position de VB 10, se déplaçant sur le ciel sur une période de neuf ans.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 19h 16m 57,62s[1]
Déclinaison +05° 09′ 02,2″[1]
Constellation Aigle
Magnitude apparente 17,30[1]
Caractéristiques
Type spectral M8V[1]
Indice U-B ?
Indice B-V ?
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Variabilité Éruptive UV Ceti[2]
Astrométrie
Vitesse radiale ? km/s
Mouvement propre μα = −614 mas/a[1]
μδ = −1 368 mas/a[1]
Parallaxe 164,3±3,5 mas[1]
Distance 19,85 al
(6,09 pc)
Caractéristiques physiques
Masse ~0,08 M
Rayon ~,1 R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité L
Température K
Métallicité ?
Rotation km/s
Âge ? a
Système planétaire
Planètes VB 10b

Autres désignations

V* V1298 Aql, GJ 752 B, NLTT 47621, Zkh 289, BD+04 4048B, LFT 1467, 8pc 170.26B, [B2006] J191657.6+050902, CSI+04 4048 2, LHS 474, UBV 16317, [GKL99] 370, CSV 102917, LSPM J1916+0509, USNO-B1.0 0951-00432259, [RHG95] 3038, GEN# +1.00180617B, LTT 15646, USNO 885, G 22-22B, 2MASS J19165762+0509021[1]

VB 10 est une étoile située dans la constellation de l'Aigle. Elle possède au moins une planète, VB 10b.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

VB 10 est une petite étoile éruptive de type UV Ceti[2], de magnitude apparente 17[1]. Il s'agit d'une naine rouge de type M, d'une masse inférieure à un dixième de celle du Soleil.

VB 10 est située à près de 20 années-lumière du système solaire.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

Comparaison VB10 et Système Solaire.

En mai 2009, des astronomes du JPL en Californie, aux États-Unis, annoncent la découverte d'une planète, VB 10b, en orbite autour de l'étoile. La planète a été détectée grâce au télescope Hale de 5 m de l'observatoire du Mont Palomar, par astrométrie. Il s'agit de la première exoplanète détectée par cette méthode[3].

VB 10b orbiterait autour de l'étoile à 0,36 ua de distance, en 272 jours. Elle serait environ 6 fois plus massive que Jupiter.

Cependant, en décembre 2009, des mesures par spectroscopie Doppler n'arrivent pas à mesurer les variations des vitesses radiales qui confirmeraient la présence d'une planète orbitant autour de la petite étoile[4],[5].

Les découvreurs de VB 10b notent que les mesures Doppler ne permettent la détection que de planètes 3 fois plus massives que Jupiter, mais que cette limite n'est toutefois que la moitié de la masse annoncée pour VB 10b[6]. La découverte de cette planète fait partie de la longue liste de détections d'exoplanètes qui ont été réfutées par la suite[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) VB 10 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg
  2. a et b « V1298 Aql », General Catalogue of Variable Stars, Institut astronomique Sternberg, Moscou (consulté le 29/05/2009)
  3. « Planet-Hunting Method Succeeds at Last », NASA (consulté le 29/05/2009)
  4. a et b (en) Bean, Jacob L.; Seifahrt, Andreas; Hartman, Henrik; Nilsson, Hampus; Reiners, Ansgar; Dreizler, Stefan; Henry, Todd J.; Wiedemann, Günter, « The Proposed Giant Planet Orbiting VB 10 Does Not Exist », The Astrophysical Journal Letters, vol. 711, no 1,‎ 2010, p. L19–L23 (DOI 10.1088/2041-8205/711/1/L19, Bibcode 2010ApJ...711L..19B) (arXiv preprint)
  5. (en) Anglada-Escudé, Guillem; Shkolnik, Evgenya L.; Weinberger, Alycia J.; Thompson, Ian B.; Osip, David J.; Debes, John H., « Strong Constraints to the Putative Planet Candidate around VB 10 Using Doppler Spectroscopy », The Astrophysical Journal Letters, vol. 711, no 1,‎ 2010, p. L24–L29 (DOI 10.1088/2041-8205/711/1/L24, Bibcode 2010ApJ...711L..24A)
  6. [1] Nature 462, 705 (2009) 8 December 2009 doi:10.1038/462705a

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]