V-Disc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les V-Discs ou V Discs - abréviation de Victory Discs - étaient les disques enregistrés pendant la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1943, à l'initiative du Département de la Guerre américain et destinés aux militaires alors sur le front (pour le "moral des troupes"). Ces disques se présentaient comme des 78 tours de 30 cm. Le répertoire était très varié : chanson, musique de danse, jazz, musique classique.. Certains contenaient des titres déjà publiés précédemment par de grands labels, mais beaucoup étaient des enregistrements nouveaux faits pour l'occasion. Par exemple, de nombreuses séances de jazz ont été organisées pour les "V Disks".

Après la guerre et jusqu'en 1948, des "V Discs" ont été encore publiés. En tout, 905 disques ont été produits et environ 4 millions d'exemplaires envoyés sur les différents fronts. Ces disques ne devaient pas être commercialisés et, en 1949, toutes les matrices ont été détruites. Théoriquement, même les exemplaires en circulation devaient être détruits. Le FBI et le Provost Marshal's Office furent même parfois mandatés pour des perquisitions et destructions.

Bien entendu, la plupart des exemplaires de "V disks" en circulation n'ayant pas été détruits, de nombreux disques furent vite republiés en éditions plus ou moins "pirates". Actuellement de nombreux labels ré-éditent légalement ces enregistrements, témoignages souvent passionnants de la musique de l'époque.

La "destruction" des "V Discs" étaient de toute façon théorique : la Bibliothèque du Congrès de Washington possède l'intégralité des "V Discs" publiés entre 1943 et 1948.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Richard S. Sears. V Discs : a history and discography. Green Press, 1980

Liens externes[modifier | modifier le code]