Vévé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un vévé ou vèvè est une sorte de symbole que les prêtres vaudous (houngan) dessinent autour d'un potomitan (poteau-mitan, un pilier situé au centre du péristyle), lieu de passage des esprits (loa ou lwa), avec de la farine de maïs, de la cendre, de la craie ou toute autre poudre[1],[2].

Le vévé correspond à un lwa, le dessin réunit ses symboles. Les vévés pour un lwa peuvent varier, mais on y retrouve généralement ses symboles traditionnels sous forme stylisée.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Par exemple, celui d'Ogou Feray contient un sabre et/ou une image du feu, et les lettres V et A, symboles masculins et guerriers.
  • Le vévé de Papa Legba est une croix décorée d'une canne,
  • Celui de Damballa comporte deux serpents parallèles entourant un bâton, ou en triangle autour d'une croix.
  • Celui d'Erzulie est un cœur, parfois percé d'une épée.
  • Le vévé de Baron Samedi est une croix sur un autel ou une tombe, souvent entourée de deux cercueils.
  • Celui des Marassa Jumeaux est composé de trois traits parallèles (horizontaux ou verticaux) recouverts de V entrecroisés (symbole de l'union des contraires), avec un œuf au centre de chaque trait.
  • Celui d'Agwé, le patron des pêcheurs, est un bateau.

Références dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu vidéo Gabriel Knight, on peut en voir un dessiné sur l'écran d'accueil.
  • Dans le roman de Lucius Shepard Les yeux électriques, le personnage principal fait construire une vévé géante en cuivre qu'il utilise pour passer dans une autre dimension.
  • Dans le jeu vidéo Saints Row 2 dans le gang des Sons of Samedi, lors de la mission Eternel Sunshine, quand on se bat contre Monsieur Sunshine, on peut voir derrière sur un mur et sur le sol, des dessins (vévé).
  • Dans la bande dessinée Niklos Koda, le sorcier Barrio Jésus possède un vévé que l'on retrouve partout sur son passage.
  • Dans les romans Comte Zéro et Mona Lisa s'éclate de l’écrivain américain William Gibson, le personnage Angela Mitchell possède un vévé intégré à son cortex cérébral. Il fournit un accès à des dieux vaudous qui agissent dans la matrice.
  • Dans Le jeu Full Mojo rampage les lohas donnent leurs pouvoirs au personnages incarnés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laënnec Hurbon, Dieu dans le vaudou haïtien, Maisonneuve et Larose,‎ 2002 (présentation en ligne), p. 17
  2. Gasner Joint, Libération du vaudou dans la dynamique d'inculturation en Haïti, E.P.U.G Roma,‎ 1999 (présentation en ligne), p. 95