Véronique (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Véronique.

Véronique est un prénom féminin.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « Véronique » est une latinisation de « Βερενίκη » (Berenikê) ou « Βερονίκη » (Beronikê), « Bérénice ». Ce nom macédonien signifie « qui porte la victoire ».

Dans cette forme macédonienne, le verbe berein, « porter », qui correspond au verbe grec pherein, est suivi du mot nikê (« victoire »)[1]. D'après le dictionnaire grec-français Magnien-Lacroix (Belin, éd. de 1969), ce verbe provient de la racine sanscrite bher-, qui signifie « porter ». « Bérénice » est un prénom féminin usuel dans l'Antiquité macédonienne ; entre autres, il fut celui de plusieurs reines de la dynastie alexandrine des Lagides, à commencer par Bérénice Ire, la troisième épouse de Ptolémée Ier Sôter.

Une tradition ultérieure lui a attribué une étymologie latine, le mot étant formé cette fois à partir des mots latins signifiant « vraie » (vera) et « image » (icon, -is, fém)[2], en référence à sainte Véronique ayant essuyé le visage du Christ épuisé lors du chemin de croix.

Sainte[modifier | modifier le code]

Prénom[modifier | modifier le code]

Véronique est aussi un prénom révolutionnaire, présent dans le calendrier républicain en référence à la fleur. Il est très à la mode dans les années 1950 : il est donné 16 000 fois en 1963. Sa popularité diminue jusqu’à n’être attribué qu’une vingtaine de fois par an dans les années 2000. Il se fête, selon l’auteur Marie-Odile Mergnac, le 4 messidor[3] qui tombe aux alentours du 22 juin suivant les années.

Il a pour variantes Veronica et Veronika[4].

Personnes portant ce prénom[modifier | modifier le code]

Voir toutes les pages commençant par Véronique ou Veronica ou Veronika (liste générée automatiquement).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le verbe grec pherein, associé à nikê, donne le même prénom mais en sens inverse : « Nicéphore ».
  2. Le dictionnaire Gaffiot indique le mot grec εἰκών, eikôn, pour origine du mot latin icon.
  3. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire, Paris : Archives et culture, 2006, (ISBN 2-35077-003-6), p. 45.
  4. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse,‎ 16 septembre 2009, 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 624.