Vérité (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Vérité.
Vérité
Image illustrative de l'article Vérité (cuirassé)
Le cuirassé Vérité

Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Lancement
Armé
Statut Condamné le
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé de classe Liberté
Longueur 133,80 m
Maître-bau 24,30 m
Tirant d'eau 8,40 m
Déplacement 14 900 tonnes
Propulsion 3 machines à vapeur à triple expansion
24 chaudières Niclausse
3 hélices
Puissance 18 000 cv
Vitesse 19 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de 305 mm (modèle 1893/1896)
10 canons de 194 mm (modèle 1902)
13 canons de 65 mm
4 TLT de 450 mm
Autres caractéristiques
Équipage 769
Chantier naval Forges et Chantiers de la Gironde
Port d'attache Toulon

La Vérité est un cuirassé de la marine française construit à Bordeaux à partir de 1903.
C'est un cuirassé de type pré-Dreadnought de la classe Liberté.

Historique[modifier | modifier le code]

12 juin 1917 - Débarquement de soldats du Vérité pour aller s’emparer des forts du Pirée
12 juin 1917 - Débarquement de soldats du Vérité pour aller s’emparer des forts du Pirée

Avant la Première Guerre mondiale, le cuirassé Vérité a pour tâche essentielle la représentation de la France au cours de différentes cérémonies. Ainsi, en 1908, il reçoit à son bord le Président Armand Fallières pour un voyage protocolaire au Danemark, en Suède, en Russie et en Norvège[1]. En 1909, il participe aux commémorations du tricentenaire du fleuve Hudson, à New York, accompagné des cuirassés Liberté et Justice[2].

Durant la Grande Guerre, il participe essentiellement à des patrouilles en mer Méditerranée pour couvrir les mouvements du 19e corps d'armée français entre l'Algérie et la France métropolitaine[3]. Malgré tout, son groupe d’escadre est engagé dans la bataille d'Antivari qui verra la destruction du croiseur léger austro-hongrois le Zenta au large de Cattaro[4].

À la fin de la guerre, en , il est placé en réserve avant d'être utilisé comme navire-école à Toulon de à . Désarmé en , il est condamné et vendu pour démolition en 1922[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le voyage de M. Fallières dans les pays scandinaves », Le Temps, no 17189,‎ , p. 2 (ISSN 11501073, lire en ligne)
  2. « Notre marine », Le Temps, no 17628,‎ , p. 1 (ISSN 11501073, lire en ligne)
  3. (en) Paul G. Halpern, A Naval History Of World War I, Naval Institute Press,‎ (ISBN 1-55750-352-4), p. 55-56
  4. (en) Paul G. Halpern, The Battle of the Otranto Straits, Indiana University Press, coll. « Twentieth-Century Battles »,‎ (ISBN 978-0-253-34379-6), p. 4
  5. (en) Robert Gardiner, Conway's All the World's Fighting Ships 1860–1905, Conway Maritime Press,‎ (ISBN 978-0-8317-0302-8), p. 297

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Documents numérisés[modifier | modifier le code]

  • Journaux de bord du 01/01/1914 au 19/11/1914 et du 11/01/1915 au 26/12/1916
Ministère de la Défense, Mémoire des hommes - Journaux des unités (1914-1918) : Cuirassé Vérité, vol. SS Y 627,‎ 1914-1916 (lire en ligne)
  • Journaux de bord du 27/12/1916 au 08/03/1920 - Cahiers d'ordres du commandant du 14/05/1915 au 06/11/1917 - Livret de vaguemestre (sans dates)
Ministère de la Défense, Mémoire des hommes - Journaux des unités (1914-1918) : Cuirassé Vérité, vol. SS Y 628,‎ 1915-1920 (lire en ligne)
  • Journaux de navigation du 10/10/1913 au 15/02/1917 et du 13/07/1917 au 09/08/1917 - Registres de la correspondance du commandant du 02/09/1914 au 31/12/1914, du 03/01/1915 au 08/12/1915 et du 02/01/1916 au 10/12/1916 - Registre de correspondance du commandant militaire et du commandant supérieur au Pirée du 04/12/1917 au 16/04/1918 - Cahier d'enregistrement des télégrammes du 17/09/1914 au 31/12/1914
Ministère de la Défense, Mémoire des hommes - Journaux des unités (1914-1918) : Cuirassé Vérité, vol. SS Y 629,‎ 1913-1918 (lire en ligne)