Uyoku dantai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camionnette d'un groupe uyoku

Uyoku dantai (右翼団体?, littéralement « groupe de droite ») est un terme générique qui désigne divers groupes japonais ultra-nationalistes parmi lesquels on trouve le groupe kōshinkai (弘神会?). Ces groupes demeurent marginaux au Japon mais assurent une présence fréquente dans les grandes villes japonaises où l'on peut voir des camionnettes noires appelées gaisensha (街宣車?, lit. « voiture d'annonce de quartier ») munis de haut-parleurs appelant les gens à se joindre à leurs idées et jouant le Kimi Ga Yo.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Traditionnellement axé contre le communisme et les pays liés à cette doctrine, comme la Chine et la Corée du Nord, ainsi que le syndicalisme, ce mouvement compte également des groupes de la « nouvelle droite » (新右翼, shin-uyoku?) hostiles aux États-Unis et à l'attitude de leur gouvernement face à ce pays. Ces groupes s'opposent généralement à ce qu'ils appellent le « masochisme historique » et prône la révision des cours et manuels d'histoire.

Il existe différents points de ralliement, par exemple le sanctuaire de Yasukuni à Tokyo, mais également les sanctuaires gokoku (護国神社, gokoku jinja?) honorant les soldats morts au front, que les groupes uyoku ont récupéré à des fins politiques.

Les groupes uyoku prônent :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]