Utilisation du sol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’utilisation du sol est la modification par l’homme de son environnement naturel ou sauvage en un environnement humain ou construit tel que les champs, constructions et implantations humaines. Le principal effet de l’utilisation du sol sur la couverture du sol depuis 1750 a été la déforestation des régions tempérées[1]. Les effets négatifs récents les plus significatifs de l’utilisation du sol incluent l’étalement urbain, l’érosion, la régression et dégradation des sols, la salinisation et la désertification[2].

Les changements dans l’utilisation du sol et l’usage des combustibles fossiles constituent les principales sources anthropogéniques de dioxyde de carbone, un des principaux gaz à effet de serre[3].

L’utilisation du sol a aussi été définie comme l’ensemble des arrangements, activités, et inputs qu’ont les gens sur un certain type de couverture du sol. (FAO, 1997a; FAO/UNEP, 1999)[4].

Utilisation du sol et zonage[modifier | modifier le code]

Dans les règlement de zonage des municipalités, chaque zone se voit attribuer un certain nombre d’usages qui peuvent être légalement faits en ce lieu.

Utilisation du sol et environnement[modifier | modifier le code]

Les pratiques de l’utilisation et de la gestion des sols ont un impact important sur les ressources naturelles telles que l’eau, le sol, la faune et la flore. L’information sur les utilisations du sol peut être utilisée pour développer des solutions pour la gestion des ressources naturelles comme la salinité et la qualité des eaux.

Selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, la dégradation des sols se trouve exacerbée là où la planification est déficiente ou mal exécutée, quand des incitations législatives ou financiers conduisent à de mauvaises décisions dans l’utilisation du sol ou lorsqu’un planning central biaisé conduit à la sur-utilisation des ressources en sol – par exemple pour la production à court terme. Le résultat a souvent été la misère pour une grande partie des populations locales et la destruction d’écosystèmes utiles. De telles approches à courtes vues doivent être remplacées par une planification et une gestion intégrées des ressources du sol où l’utilisateur local est au centre des préoccupations. Ceci assurera la qualité à long terme de sol pour les besoins humains, la prévention ou la résolution des conflits sociaux liés à l’utilisation du sol et la conservation des écosystèmes d’une grande biodiversité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]