Utilisateur:Spiridon Ion Cepleanu

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aujourd'hui nous sommes le samedi 12 juillet 2014, il est 10:23 en France. Wikipedia comprend à ce jour 1 524 052 articles rédigés par 1 856 260 contributeurs (0,025 % de la population mondiale). Qu'en restera-t-il dans quelques décennies ? peut-être seulement l'habitude de travailler ensemble, de respecter quelques règles, d'être capables de douter, d'être un peu moins intolérants. Eh bien, ça sera déjà ça !

Fairytale waring.png Cette page d'utilisateur est définitivement provisoire.

Néanmoins, avec le temps et beaucoup d'efforts, je n'exclus pas qu'elle puisse un jour devenir provisoirement définitive.

Ce contributeur est faillible et en a conscience.
Ce contributeur est faillible et en a conscience.
Sciences
BBCM
Master
Géographe
Géographe
Géographie
Géopolitique
Géopolitique
Histoire
Anti-dictatures
Anti-dictatures
Points d'interrogation
Agnostique
Mariage
Mariage
don de moelle osseuse

Je dédie cette page à la mémoire de :[modifier | modifier le code]

  • Mihai Eşanu et Jean Illous : humains, ils avaient de nombreux défauts et n'étaient pas faciles à vivre (d'abord pour eux-mêmes), mais la pierre qu'ils ont apportée au monde est de taille et bien taillée ;
  • Marie Gouze et Anna Politkovskaïa, qui toutes deux ont payé de leur sang la sauvagerie de leur temps, pour avoir eu le courage de préférer la vérité et la justice, au mensonge et à la violence ;
  • Jeanne Villepreux-Power, pour avoir inventé en 1830 l'aquarium pour ses recherches en biologie marine, cet aquarium qui, lorsqu'il n'y avait pas de vie possible autour de moi, m'a permis de suffisamment rêver et m'occuper pour sauver ma raison ;
  • Ludwik Zamenhof ;
  • Moise Tătoiu et Maria Iuga, paysans des Carpates qui n'auront jamais de page dans Wikipedia, mais dont la sagesse spontanée, la tolérance, la générosité et la soif d'apprendre ont éclairé les débuts de ma vie.

Empruntons à mon collègue wikipédien Cristian Miehs ces quelques citations :[modifier | modifier le code]

  • Lorsqu'on copie un texte, cela s'appelle du plagiat.
  • Lorsqu'on copie deux textes, cela s'appelle une compilation.
  • Lorsqu'on copie trois textes ou plus, cela s'appelle se documenter (à condition d'indiquer les sources).
  • Un texte sorti du contexte devient prétexte.
  • Si le plus tolérant cède toujours le premier, l'avenir appartient à l'intolérance.
  • Tous les humains passent. On aimerait que tous les passants s'humanisent...
  • Non multa, sed multum: Pas toujours plus (quantitatif) mais toujours mieux (qualitatif).
  • Multum in parvo: beaucoup dans peu (Pythagore: „Mieux vaut beaucoup dire en peu de mots, que le contraire”).
  • Quot linguas calles, tot homines vales: Tant de langues tu pratiques, tant de fois tu es un humain.
  • Ridendo castigat mores: Le rire améliore les moeurs.

Expérience wikipédienne[modifier | modifier le code]

Ceci est pour toi, nouveau contributeur... je ne suis pas parrain, mais si ceci peut t'aider...

Mes POVs[modifier | modifier le code]

Du 22 avril 2007 au 13 août 2009 (843 jours et environ 3000 contributions, une moyenne de 3 à 4 par jour) j'ai contribué sous le pseudo de Spiridon MANOLIU qui m'avait été attribué en 1984 par Jan Krauze pour mon article "Un jour pour se retourner - la Roumanie rejoint les Alliés", dans Le Monde (pages: "Il y a 40 ans" ) du 26 août 1984: [1]. Depuis, je contribue, à un rythme variable, sous mon nom.

Amateur d'histoire, je travaille, sur Wikipédia, sur la communauté ethno-linguistique romane orientale dont je fais d'ailleurs partie, ce qui me facilite l'accès aux sources et les traductions. Il m'arrive cependant souvent de sortir de mon thème principal à l'occasion...

En arrivant sur Wikipédia, je me suis d'abord naïvement lancé dans la correction d'articles et de cartes, de manière parfois provocatrice et humoristique, tant la communauté ethno-linguistique romane orientale est l'objet de beaucoup d'ignorance (normal, elle est historiquement modeste et les sources sont éparses et interprétables) et de beaucoup de manipulations nationalistes (tant de la part de ceux qui veulent la nier, l'occulter ou la minimiser, que de la part de ceux qui veulent la magnifier) et sans toujours sourcer mes contributions car dans mon esprit je ne faisais que contribuer, en donnant une piste de travail, pensant que d'autres Wikipédiens trouveraient (ou retrouveraient) les sources et prendraient le relais. C'est arrivé, mais c'est aussi arrivé qu'au lieu de cela, ils me tombent dessus avec hostilité car j'avais contrarié leurs idées... ou leur ignorance. A présent, esprit collaboratif ou pas, je sais qu'il vaut mieux sourcer soi-même ses contributions, de même que dans la vie il vaut mieux faire soi-même son ménage... (c'est romantique comme comparaison, hein ?). Même si j'ai toujours rendu à César ce qui est à César, sans jamais chercher de lauriers, plusieurs fois on m'a reproché de modifier le travail d'autrui, fut-il bourré de fautes, surtout en cartographie sur Commons, où j'ai créé pas mal de documents dérivés d'autres, en les corrigeant, mais en les enregistrant en Own-work parce qu'autrement ça ne fonctionnait pas (par exemple en PD-old ou en Derivate work, mais depuis peu notre collègue Esby m'a donné de nouveaux tuyaux techniques).

De ces expériences, j'ai tiré quelques enseignements que je te livre ici, au cas où...

  • Tout d'abord explore ces douze règles et ces nombreuses recommandations qui visent à passer nos contributions par les trois tamis de Socrate (selon Platon) : « Ce que je veux écrire, est-ce vrai (vérifiable), est-ce constructif (pour la réflexion collective), est-ce utile (au lecteur) ? ». Respecter toutes ces règles et recommandations est un idéal à viser en sachant qu'on ne l'atteint pas, mais évidemment si ton but est de faire valoir un seul point de vue en particulier, tu sauras les détourner à ton profit, comme tout Homo sapiens... :

-

Conventions, recommandations et usages de Wikipédia :

  •      10P : Dix points pour contribuer
  •      AAP : Acteurs ou actrices pornographiques
  •      ACC : Accessibilité
  •      AEGE : Arguments à éviter dans une guerre d'édition
  •      AL : Admissibilité des listes
  •      AM : Admissibilité dans les arts martiaux
  •      ANT : Guide contre l'anthropocentrisme
  •      ARGUM : Arguments à éviter lors d'une procédure de suppression
  •      ATC : Attentes de la communauté
  •      AUDIOVISUEL : Critères d'admissibilité pour l'audiovisuel
  •      AUTO : Autobiographie
  •      BAN : Bannissement
  •      BDP : Liens vers les portails
  •      BE : Blocage en écriture
  •      BLP : Biographie de personne vivante
  •      C : Consensus
  •      CAA : Critères d'admissibilité des articles
  •      CAOU : Compte à objet unique
  •      CB : Conventions bibliographiques
  •      CBC : Code de bonne conduite
  •      CC : Conventions sur les catégories
  •      CCL : Consensus clair
  •      CCN : Conventions sur les nombres
  •      CDS : Conventions de style
  •      CE : Contenu évasif
  •      CF : Conventions filmographiques
  •      CFF : Conventions sur la faune et la flore
  •      CHOC : Contenu choquant
  •      CIT : Citation
  •      CMC : Conventions sur les titres d'œuvres de musique classique
  •      COI : Conflit d'intérêts
  •      COL : Travailler collectivement
  •      COMMENT : Toujours commenter vos modifications dans la boîte de résumé
  •      COOL : Gardez votre calme en tout temps
  •      COU : Limitez l'usage de la couleur dans les articles
  •      CP : Conventions de plan
  •      CRCW : Citation et réutilisation du contenu de Wikipédia
  •      CRD : Contribution - révocation - discussion
  •      CSI : Critères de suppression immédiate
  •      CSN : Critères spécifiques de notoriété
  •      CsTMG : Conventions sur les titres de la mythologie grecque
  •      CT : Conventions typographiques
  •      DIS : Discuter au lieu de voter
  •      DEFENSE : Arguments recevables lors d'une procédure de suppression
  •      DEM : Démarchage
  •      DIFF : Diffamation
  •      DIVA : Ne nourrissez pas les divas
  •      DT : Dates
  •      DTC : Développement de théories controversées
  •      escrime : Notoriété des escrimeurs
  •      ESF : Conventions sur les œuvres de fiction
  •      ET : Étiquette
  •      EXV : Exactitude et vérité
  •      F : AbuseFilter
  •      FN : Faux-nez
  •      FOI : Supposer la bonne foi
  •      foot : Notoriété liée au football
  •      FREE : Wikipédia est libre
  •      GAME : Jouer avec les mots
  •      GE : Guerre d'édition
  •      GI : Guide d'internationalisation
  •      GOO : Utilisation des moteurs de recherche
  •      GP : Guide pratique
  •      hockey : Notoriété liée au hockey sur glace
  •      HTML : Code HTML
  •      IMG : Mise en forme des images
  •      INC : Incivilité
  •      INDENT : Indentation
  •      LAP : L'article parfait
  •      LE : Liens externes
  •      LI : Liens internes
  •      LOI : Procédurite
  •      MORT : Mort vs décédé
  •      MPJ : Pas de menace de poursuites judiciaires
  •      NA : Notoriété des associations
  •      NAJ : Notoriété des auteurs de jeux de société
  •      NAP : Notoriété des acteurs pornographiques
  •      NAV : Notoriété des arts visuels
  •      NB : Notoriété des nombres
  •      NC : Notoriété des constructions
  •      ND : Nouveau départ
  •      NEE : Notoriété des établissements d'enseignement
  •      NEJ : Notoriété des éditeurs de jeux de société
  •      NEO : Évitez les néologismes
  •      NESP : Notoriété des entreprises, sociétés et produits
  •      NEVEN : Notoriété des événements
  •      NF : Notoriété des œuvres de fiction
  •      NFANZ : Notoriété des fanzines
  •      NG : Critère général de notoriété
  •      NHP : N'hésitez pas !
  •      NI : Notoriété en informatique
  •      NJ : Notoriété des jeux de société
  •      NJV : Notoriété des jeux vidéo
  •      NM : Notoriété de la musique
  •      NMPN : Ne mordez pas les nouveaux
  •      NMV : Notoriété du monde viti-vinicole
  •      NNI : Nul n'est indispensable
  •      NON : Harcèlement
  •      NOT : Ce que Wikipédia n'est pas
  •      NPER : Notoriété des personnes
  •      NPP : Notoriété des personnalités politiques
  •      NPU : Il n'y a pas d'urgence
  •      NS : Notoriété des sportifs
  •      NV : Esprit de non-violence
  •      NU : Nom d'utilisateur
  •      NW : Notoriété des sites web
  •      OPP : Présenter le point de vue opposé
  •      ORT : Orthographe
  •      OS : Masqueur de modifications
  •      OWN : Appropriation d'un article
  •      PAC : Aucune chance
  •      PAP : Pas d'attaque personnelle
  •      PDE : Exceptions au droit d'auteur
  •      PGE : Distinctions entre règles, recommandations et essais
  •      POINT : Ne pas désorganiser Wikipédia pour une argumentation personnelle
  •      PPP : POV pushing poli
  •      PR : Protection
  •      PROP : Importance disproportionnée
  •      PROPCIT : Proportion de citations dans un article
  •      R3R : Règle des trois révocations
  •      RDC : Résolution de conflit
  •      REF : Citez vos sources
  •      RI : Résumé introductif
  •      rugby : Notoriété liée au rugby à XV
  •      RUI : Règles d'utilisation des images
  •      S-P : Semi-protection
  •      SC : Scission de contenu
  •      SELF : Mention de Wikipédia dans les articles
  •      SIGN : Quand signer ?
  •      SP : Usage raisonné des sources de presse
  •      SPS : Sources primaires et secondaires
  •      SSP : Sous-page
  •      STYLE : Style encyclopédique
  •      SUP : Suppression de page
  •      TA : Traduction automatique
  •      TC : Transcription du chinois
  •      tennis : Notoriété liée au tennis
  •      TI : Travaux inédits
  •      TITRE : Conventions sur les titres
  •      TLI : Transcription des langues indiennes
  •      TJ : Transcription du japonais
  •      TRIVIA : Contenu anecdotique
  •      WP:TUP : Termes à utiliser avec précaution
  •      V : Vérifiabilité
  •      VAND : Vandalisme
  •      VRF : Variantes régionales du français
  •      WIKT : Wikipédia n'est pas un dictionnaire

Statut

-

  • De nombreux systèmes de sécurité préservent les articles contre les vandales, les trolls, les recherches inédites, les polémiques, la grossièreté. Wikipedia est une école à construire ensemble un ouvrage par-delà les différences de chacun. Une école de modestie et de rigueur aussi.
  • Sache que certains articles, les plus polémiques en général, ont des contributeurs-Cerbères (parfois solitaires, le plus souvent en groupe - cela s'appelle des Web-brigades) qui veillent à ce qu'un seul point de vue (en abrégé POV), le leur, domine, ou apparaisse comme étant le seul raisonnable. Pour ce faire, ils prennent soin de bien sourcer leurs contributions (en choisissant les sources les plus universitaires et les plus biaisées possibles, et en contestant la validité des autres). Les POVs en polémique peuvent être :
    • scientifiques et/ou technologiques (dans les domaines des OGM, des nano-technologies, du nucléaire par exemple) ;
    • philosophiques ou religieux (Islam, catholicisme, sectes par exemple) ;
    • politiques (relations sino-tibétaines, communisme, libéralisme par exemple) ;
    • historiques (les génocides par exemple) ;
    • nationalistes (les articles sur les Juifs, les Arabes, les Arméniens ou les Roms par exemple, mais partout il existe une tendance générale des contributeurs de chaque pays, à prendre pour argent comptant l'histoire romancée que leur a enseigné leur instituteur, à l'âge tendre où ils faisaient confiance, et à vouloir à tout prix - d'une part que leur nation préférée, telle qu'elle est de nos jours, ait existé depuis les temps les plus anciens, soit la plus sympathique, la plus glorieuse et toujours victime de l'impérialisme, de la jalousie et de la mauvaise foi des autres - et d'autre part que sa cuisine, sa musique, ses traditions soient les plus belles, viennent uniquement de cette nation chérie, et si d'aventure les voisins ont les mêmes plats, chants ou coutumes, c'est qu'ils les ont volées, évidemment) ;
    • artistiques (qui a plagié qui ?)...
  • Lorsqu'un contributeur est de de mauvaise foi, et qu'il est dérangé par le contenu d'un article ou d'un document, il ne contestera pas le contenu, mais le contenant, et essaiera de trouver des failles dans la présentation ou le sourçage, ou bien te soupçonnera de copyviol ou de recherche inédite, pour tenter de cacher ce que le contenu révèle.
  • Plus un sujet est spécialisé, moins les vérifications par d'autres contributeurs sont possibles.
  • Parfois je mets des citations de mémoire parce que je n'ai plus accès aux bibliothèques de ma jeunesse, parce que j'ai prêté mes propres bouquins et qu'ils ne sont pas revenus, parce qu'on ne trouve pas tout sur internet (par exemple, on ne trouve que difficilement des comptes-rendus de cours, de symposii ou de conférences un peu anciennes, ou alors ce sont des pdf téléchargeables pas toujours lisibles). Je sais, il faudrait, dans l'idéal, sourcer chaque phrase que l'on écrit, en citant non seulement l'ouvrage, mais aussi la page précise d'où elle est tirée (règne de vérifiabilité). Mais je n'ai jamais prétendu être parfait... Et c'est pire quand je mets exprès des infos importantes qui vont à l'encontre de tel ou tel POV répandu (infos notoirement connues des spécialistes, mais d'eux seuls), sans les sourcer (ou sourcées d'après internet... qui n'est pas une vraie source) ce qui oblige les contributeurs suivants à en vérifier la validité (les plus impatients et les moins collaboratifs revertent et puis c'est tout - mais ils manquent ainsi une occasion de découvrir de nouvelles choses, alors que c'est pour eux que j'écris, pas pour moi)... La communauté wikipédienne (française et roumaine, du moins) est néanmoins fort conviviale en général, le dialogue et l'entraide sont la règle.

Histoire et Géographie[modifier | modifier le code]

En rappelant qu'immigré ne signifie pas nécessairement étranger, j'ai heurté certains Français. Pourtant toute personne née hors du territoire métropolitain actuel est un "immigré", même si elle est née française, et par conséquent de nombreux Français sont immigrés, Pieds-Noirs compris. Inversement, il y a des étrangers qui ne sont pas des immigrés, s'ils sont nés sur le territoire métropolitain actuel.

En rappelant que l'Empire byzantin n'était pas un état exclusivement grec mais avait aussi des composantes arméniennes, valaques, caucasiennes, et bien d'autres, en rappelant aussi que la révolution de 1821 n'était pas exclusivement grecque, j'ai heurté des Grecs.

En rappelant qu'entre la fin du IIème siècle et le début du XIème siècle, leur histoire s'est déroulée davantage au sud du Danube qu'au Nord, j'ai heurté des Roumains. Pourtant, à partir du VIème siècle elle s'est déroulée au milieu des Slavons, sur les deux rives du fleuve, dans l'Empire Bulgare d'Asparoukh, de Siméon et de leurs successeurs.

En rappelant que les Empires bulgares du passé étaient en fait multinationaux, et que le second était autant valaque que slave, j'ai heurté des Bulgares.

En rappelant qu'il y a plus de Moldaves en Roumanie qu'en République de Moldavie, que Moldave n'est pas (comme le voulurent les ethnographes soviétiques), un nom de langue et d'ethnie, mais un nom de citoyenneté qui devrait s'appliquer à tous les citoyens de leur République de Moldavie sans discrimination, j'ai heurté des russes et des russophiles de Moldavie, qui ne peuvent admettre que "Moldaves" soit un adjectif désignant tout ce qui appartient à toute la Moldavie historique (collines, rivières, vins, fromages, habitants, chansons) qu'elle soit roumaine, indépendante ou ukrainienne.

En relevant que parler d'Occident chrétien ou de Schisme d'orient dans les articles Histoire de l'Europe, Moyen Âge ou Christianisme est un POV communautariste catholique, j'ai heurté des traditionalistes catholiques. Si l'on veut être un Européen équitable, on peut seulement parler du christianisme (en général) dans l'histoire de l'Europe (entière), et d'un "Schisme de 1054".

En relevant que recouvrir les femmes d'un voile humilie tout autant les hommes de leurs communautés qu'elles-mêmes, puisque cela revient à considérer ces hommes comme des animaux incapables de contrôler leurs pulsions, j'ai heurté des traditionalistes musulmans.

En rappelant qu'on pouvait être roumain, grec ou russe sans être nécessairement orthodoxe, j'ai heurté des orthodoxes.

En relevant qu'un livre religieux est un guide spirituel et rien d'autre, qu'à ce titre il n'a pas à être lu comme un livre scientifique ou historique, et qu'il n'a pas à s'imposer dans la sphère publique qui doit rester libre de toute foi et de toute croyance, j'ai heurté des croyants de toute confessions.

En relevant qu'Israël n'incarnera l'idéal du sionisme (un pays offrant aux juifs la paix et la sécurité) qu'en faisant place à un état palestinien à ses côtés et en renonçant solennellement à reconstruire un Temple de pierres et de bois précieux, pour se consacrer à la construction d'un Temple symbolique et spirituel de paix au bénéfice de tous les habitants du pays, j'ai heurté des juifs.

En relevant que le tchador et le string ont la même fonction : faire de la femme un objet formaté par les hommes, j'ai heurté pas mal de monde parmi ceux qui pensent que l'un est l'antidote de l'autre.

En relevant que les différences physiologiques entre sexes ne sont que prétexte à instaurer des stéréotypes culturels, qui n'ont rien de naturel sinon de satisfaire nos vieilles pulsions de primates, qui font de nous tous des michetons et des catins, j'ai heurté des machistes et des partisanes de la féminité à la Barbie.

En relevant que si l'on ne fait pas siens tous les génocides, on n'en fait sien aucun, j'ai heurté des socialistes en Europe occidentale et des nationalistes en Europe centrale et orientale.

En relevant qu'après les révolutions de nouvelles injustices et de nouvelles violences se mettent en place, souvent pires que celles qu'elles étaient censées abolir, j'ai heurté des révolutionnaires.

En relevant que par la crainte qu'elles inspirent, les révolutions amènent néanmoins, à long terme, des progrès dans l'évolution des mœurs et des sociétés, là où les révolutionnaires n'ont pas pris le pouvoir et restent dans l'opposition, j'ai heurté à la fois des révolutionnaires et des réactionnaires.

En relevant que les révolutions n'échouent pas, mais sont récupérées, j'ai heurté des cyniques : l'idéal véhiculé par les révolutions reste valide et c'est pourquoi, dès que les réactionnaires l'oublient et recommencent à se croire tout permis, les révolutions se reproduisent.

En relevant que les nations ne sont pas des organismes biologiques naturels mais des produits historiques et géographiques culturels, j'ai heurté des nationalistes qui n'admettent pas qu'être patriote c'est aimer un pays, ses reliefs, ses eaux, ses habitants végétaux, animaux et humains, et non être xénophobe pour promouvoir une seule communauté au détriment des autres.

Mais je n'ai jamais heurté des contributeurs ouverts au dialogue, au travail collectif, à la nouveauté ou à la pluralité des POV du moment qu'ils sont sourcés : ni français, ni roumains, ni grecs, ni russes, ni juifs, ni croyants, ni athées, ni de droite ni de gauche. Je n'ai heurté que des militants d'une cause unique.

Sciences de la Terre et de la Vie[modifier | modifier le code]

En Sciences de la Terre et de la Vie il est beaucoup plus rare de heurter, car la plupart des contributeurs s'accordent sur des critères scientifiques et n'essaient pas d'introduire en science des notions politiques.

Néanmoins, même dans ce domaine, j'ai parfois heurté :

  • des contributeurs qui en sont encore à opposer développement économique et principe de précaution, économie et écologie, progrès et préservation, parce qu'ils confondent encore développement quantitatif et qualité de vie, prédation et amélioration ;
  • des contributeurs qui pensent que même avec des centaines ou des milliers de morts et/ou des retombées sur des périodes très longues, il faut parler d’"accident" industriel et surtout pas de "catastrophe", le terme de "catastrophe" devant être réservé aux phénomènes naturels faisant des victimes humaines (dans leur esprit, ce n'est pas l'humanité qui est imprévoyante ou imprudente, mais la nature qui est nuisible) ;
  • des contributeurs qui estiment que le principe de précaution n'est pas fait pour sauver des vies, mais pour empêcher la réalisation des merveilleuses ambitions humaines ;
  • des Roumains en employant la langue roumaine pour désigner phénomènes et espèces, tant le snobisme qui règne en Roumanie depuis 1989 fait rejeter les dénominations roumaines et considère comme archaïque l'adoption en roumain (avec l'orthographe et la syntaxe roumaines) des mots scientifiques ou technologiques. En roumain, la grande fashion d'aujourd'hui est de préférer latine loquor or the english words dans le texte.

Sources[modifier | modifier le code]

Au début j'étais naïf : je me suis demandé pourquoi beaucoup d'articles en anglais, ou traduits de l'anglais, ont un net parti-pris (POV) pro-soviétique (par exemple concernant la Guerre russo-polonaise de 1919-21) ou pro-communiste (par exemple les Tchétniks), et véhiculent des mensonges qui ont pourtant déjà été dénoncés depuis près de vingt ans par les historiens libérés de l'emprise des dictatures situées jusqu'en 1989-1991 à l'est de l'Europe. Bon sang, mais c'est bien sûr !: ce sont les sources ! Par exemple, les grandes encyclopédies comme Universalis ou Britannica, où l'entrisme d'universitaires communistes a truffé les articles concernant l'histoire des pays ex-communistes, de POVs issus de la propagande, mais abondamment sourcés. Ainsi, dans l'article sur Guerre russo-polonaise de 1919-21, la définition de ce conflit s'aligne totalement sur la position officielle soviétique (aujourd'hui abandonnée par les historiens même russes) : Guerre russo-polonaise (1919-20), conflit militaire entre la Russie soviétique et la Pologne, qui cherchait à s'emparer de l'Ukraine (...) Bien qu'il n'y pas d'hostilités entre ces deux pays au cours de l'année 1919, le conflit débute lorsque le chef de l'État polonais Józef Pilsudski forme une alliance avec le leader nationaliste ukrainien Simon Petlioura (21 avril 1920). Tous deux unissent leurs forces pour envahir l'Ukraine, et occupent Kiev le 7 mai. On ne saurait plus clairement dénier à un Ukrainien la légitimité de vouloir gouverner l'Ukraine, ni plus clairement en faire un simple instrument d'un impérialisme étranger (à la Russie) : celui de la Pologne... Même chose pour l'agression de Staline contre la Finlande en 1939 : elle était évidemment « défensive » et « préventive », un peu comme si la France de Daladier avait fait la guerre à la Suisse et à la Belgique en 1938 pour « prévenir » une éventuelle offensive allemande. Ben voyons. Mais le tout, en citant abondamment la Britannica et Universalis, ainsi que des tas d'autres sources, dont beaucoup universitaires...

Le problème des sources biaisées est qu'elles sont des références majoritaires, et que les auteurs qui les remettent en question sont minoritaires (parce que vérifier est plus compliqué que reproduire) et facilement taxables de travail inédit. Les temps passant, les partisans de tel ou tel POV initialement dominant se raréfient et les polémiques finissent par s'apaiser (rares sont ceux qui défendent encore aujourd'hui l'idée que Staline, Hitler, Mao ou Pol Pot seraient des génies et des bienfaiteurs de l'humanité, mais il y en a encore beaucoup qui leur trouvent des circonstances atténuantes dans les facteurs qui ont favorisé leur ascension). Toutefois, tant qu'il reste une masse critique suffisante de partisans d'un POV, il vit. Ainsi, il y a des masses critiques suffisantes de citoyens du monde, de responsables politiques, de juristes, d'historiens et de contributeurs wikipédiens pour dire de la plupart des génocides et des crimes contre l'humanité récents (en gros, ceux du XX-ème siècle) que ce n'en sont pas, ou qu'ils n'ont pas été commis exprès, ou que ce sont des accidents, de regrettables dérives. Avec de multiples arguments : manque de sources, définitions juridiques, chiffres contestables. Lorsque les bourreaux et les survivants parmi les victimes sont tous morts, la polémique se poursuit entre leurs successeurs, car les descendants ou les partisans des premiers cherchent à repousser les accusations de la descendance des seconds...

Parfois, pourtant, des génocides réussissent. Les aborigènes de Tasmanie ont tous péri presque sans descendance (quelques rares Tasmaniens actuels ont des aborigènes parmi leurs ancêtres). Plus personne ne viendra demander des comptes aux blancs de Tasmanie d'aujourd'hui (au demeurant fort sympathiques), qui peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Du coup, pas de polémique, ils n'ont pas à faire des études, écrire des articles, citer des sources, contester des données pour nier ou relativiser ce génocide-là, et ils admettent volontiers que leurs arrière-arrière-grands-pères n'étaient pas des tendres.

Ainsi va l'humanité...

Récompense Félications
Pour le soin apporté à tes sources

--Christophe Dioux

Le garde cette récompense-là parce que c'est la seule que j'aie jamais reçue et qu'elle est paradoxale, vu qu'en général je cite de mémoire, n'ayant plus accès aux sources de ma jeunesse, ce qui m'a parfois été reproché, et qu'il m'arrive de demander à des collègues plus doués que moi sur la "toile" de me les y retrouver !

Orage sur la Mer Noire[modifier | modifier le code]

Le ciel.

Un côté bleu et lumière, un côté noir et tumulte. Orage. Approche. Les premières gouttes sont lourdes, grêlons sur le sable qui fait cratères.

Sous la chute du ciel, nus, nous oublions qu'il y eut un matin, qu'il y aura un soir, que devant nous est la mer et derrière nous la terre, et qu'ailleurs autour de nous vivent d'autres hommes.

Dont beaucoup sont en uniforme et armés. Dont certains suent et dont d'autres puent.

Ici, lavés, nous sommes purs en cet instant.

Les foudres remplacent le soleil. Le rideau des eaux ouvertes remplace l'horizon.

Nous oublions la lourdeur du soleil. Nous oublions la soif de ce qu'il y a, ou de ce qu'on imagine derrière l'horizon. Nous oublions même la soif tout court, car nos bouches s'emplissent de l'orage qui coule. Nous oublions toutes les soifs sous la caresse des filets frais qui nous mouillent.

Puis le noir bienfaisant s'en va. L'eau tarit. Nous nous rhabillons à la hâte avant la prochaine patrouille.

Les garde-frontières vont sortir de leurs abris et le nudisme est un délit. La pluie cesse discrètement. Le soleil éclate derrière la crête du front nuageux, comme un projecteur subitement braqué sur nous. Ils ont les moyens de nous faire parler et les moyens de nous faire taire. Tous les moyens. Nous, nous avons les moyens de rire de nous-mêmes. Aux larmes, parfois.

Avant de retourner vers le monde humain, nous jetons un dernier regard à la mer, à l'horizon à nouveau dégagé. Derrière nous la terre, devant nous l'infini. Ici finissent nos patries et commence la liberté.

Lui tournant le dos, nous grimpons le talus pour revenir à la route, à la peine, au réel.

Sillages[modifier | modifier le code]

-

Des vagues lentes,

Lancinantes,

Langoureusement s'étirent sur le lit de coquillages

Et vont et viennent et tonnent et murmurent leur sillage

Sans âge


Depuis un temps si long qu'il n'y a plus de temps

Si ce n'est la trace d'un pas que recouvre le vent

Vite bue par l'eau enveloppante

Par l'écume volante


Le passé, le nôtre en tout cas

Est une mosaïque aux tesselles éparpillées

Aux ors dispersés, aux langues oubliées

Que l'on n'enseigne pas


Peut-être est-il doux de retrouver nos racines

Fussent-elles amères

Pour mieux nous en détacher et monter vers les cimes

De la Lumière


Derrière nous s'étirent les pas rythmés de nos rames

Devant nous des dauphins percent le miroir des lames

Et nous ouvrent les chemins

De nos libres destins.


Préférences[modifier | modifier le code]

  • Dictons :
    • Fii mic şi rodnic (sois petit et fertile) ;
    • Tout devient dogme à qui en a besoin ;
    • La justice n'est pas la vengeance et la vengeance n'est pas la justice ;
    • Horis timiotita 'olla ta logia einai anemos (sans droiture les mots ne sont que du vent) ;
    • Le monothéisme est à la religion ce que le monopartisme est à la politique et inversement ;
    • Le conformisme est le paradis des cancres et des cuistres : ils peuvent oublier tout ce qui sort du cadre ;
    • Le conformisme est la voie royale des menteurs, pourvu qu'ils sachent donner la bonne forme à leurs mensonges ;
    • Le conformisme est la trousse à outils des puissants et des maîtres : en lui, ils trouvent tous les pions interchangeables dont ils ont besoin ;
    • La boisson est péché des classes laborieuses ? Le travail est la malédiction des classes buveuses (Oscar Wilde) ;
    • On est toujours l'imbécile de quelqu'un (moi, je suis celui de ma famille génétique: je suis le seul non-médecin) ;
    • Le prêt-à-penser, c'est un dogme qui prétend préparer l'avenir, organiser le présent et modifier le passé;
    • To perivalo dhen einai ena prama, 'alla i zoi mas (l'environnement n'est pas une chose, mais notre vie) ;
    • Nous devons gagner ensemble ou nous serons pendus séparément (Benjamin Franklin) ;
    • Il n'y a pas de planète de rechange: se déchirer dessus, c'est préparer notre extinction ;
    • Le futur, c'est du passé en préparation (Pierre Dac) ;
    • La vérité d'aujourd'hui c'est la merde de demain (?)
    • Audiatur et altera pars (écoute aussi l'autre POV).

Excusez-moi...[modifier | modifier le code]

...si je collabore moins ces temps-ci.

  • D’une part, mes devoirs de consul en France de la Melténie me prennent du temps.
  • D’autre part, je n’ai pratiquement que des amis... à l’exception de quelques rares personnes jalouses de ma liberté, et qui, pour s’en venger, cherchent à me nuire et me manifestent du mépris. Parmi ceux-là, mon oncle et mon cousin paternels : bien qu’ils soient beaucoup plus à l’aise matériellement que moi (en Suisse, pas à Bucarest, où nous sommes nés), ils sont si méprisants face à mon style de vie (je ne pourrais pas m’offrir une Rolex, comme dirait Jacques Séguéla), qu’ils trouvent inconvenant que je puisse hériter d’une part, même réduite, des droits de mon père sur la maison familiale de Bucarest... ils pensent qu’elle doit leur revenir en entier à eux qui sont déjà riches et précisément parce qu’ils le sont..., et non à un minable comme moi qui pourrait (leur) vendre sa part pour assurer ses vieux jours. Assurer ses vieux jours ? non, un blaireau comme moi n’a qu'à crever. Ainsi sont-ils fraternels et magnanimes (car le pire, c'est qu’ils en sont sincèrement convaincus !). Et pour cela, ils ont menti à la justice roumaine en se déclarant uniques héritiers de mes grands-parents. Cela m’oblige à aller défendre mes droits dans mon pays natal : c’est une expérience fort intéressante, mais qui prend du temps. Beaucoup de temps. That’s life.

Déclaration[modifier | modifier le code]

Pour éviter les procédures Commonsiennes d’effacement de mes travaux et de ceux de ma mère au nom du business (il paraît que ces travaux pourraient éventuellement appartenir à d’autres que nous, et c’est bien sûr à moi de faire la preuve du contraire ! là c’est la présomption de culpabilité qui prévaut), je déclare :


Message transféré

De : Spiridon Ion Cepleanu Date : Fri, 25 Feb 2011 16:17:58 +0100 À : <permissions-commons@wikipedia.org>, <permissions-commons-ro@wikimedia.org>, <permission-commons-fr@wikimedia.org> Objet : Déclaration de consentement/Declaratie de consimtamant

Je soussigné Spiridon Ion Cepleanu (<http://ro.wikipedia.org/wiki/Utilizator:Spiridon_Ion_Cepleanu>) fils unique et unique héritier de Ioana Olteș (<http://ro.wikipedia.org/wiki/Ioana_Olte%C8%99>) confirme par la présente être l'unique et exclusif titulaire des œuvres publiées aux adresses suivantes:

Par ailleurs, je soussigné Spiridon Ion Cepleanu collaborant à Commons comme Spiridon MANOLIU <http://commons.wikimedia.org/wiki/User:Spiridon_MANOLIU>) confirme par la présente être l'auteur et le titulaire unique et exclusif de l'ensemble des cartes, photos, images et schémas que j'ai créées et introduites dans Commons comme Spiridon MANOLIU. Je donne mon autorisation pour publier cette œuvre sous la licence <Œuvre personnelle libre de droits (domaine public)>.

Je comprends qu'en faisant cela je permets à quiconque d'utiliser mon œuvre dans un but y compris commercial, et de la modifier dans la mesure des exigences imposées par la licence.

Je suis conscient de toujours jouir des droits extra-patrimoniaux sur mon œuvre, et garder le droit d'être cité pour celle-ci selon les termes de la licence retenue. Les modifications que d'autres pourront faire ne me seront pas attribuées.

Je suis conscient qu'une licence libre concerne seulement les droits patrimoniaux de l'auteur, et je garde la capacité d'agir envers quiconque n'emploierait pas ce travail d'une manière autorisée, ou dans la violation des droits de la personne, des restrictions de marque déposée, etc.

Je comprends que je ne peux pas retirer cette licence, et que l'image est susceptible d'être conservée de manière permanente par n'importe quel projet de la fondation Wikimedia.


Fin du message transféré


Declaraţie[modifier | modifier le code]

Dacă n-ai destulă deschidere şi minte ca să mă înţelegi, aşa diferit de tine cum sunt (dar şi tu eşti diferit de mine), te iert. Dacă n-ai destulă toleranţă şi inimă ca să mă accepţi aşa cum sunt (cum te accept eu pe tine), iar te iert. Dar dacă lipsa de minte şi de inimă te fac să crezi că îţi poţi permite să fii cu mine nedrept şi dacă lăcomia te face prădător în dauna mea, te înştiinţez că voi fi o pradă care te va costa scump, fiindcă voi fi cu tine exact cum vei fi cu mine, şi fiindcă nu mă tem de riscuri şi de consecinţe : ca şi tatăl meu, eu n-am aproape nimic de pierdut, şi sunt, ca şi mama mea, capabil de dârzenie. De la el, am moştenit fantezia şi umorul ; de la ea, disperarea şi curajul, dar sunt mai logic şi mai perseverent decât ei. A bon entendeur, salut !


Et maintenant, peut-être as-tu mieux à faire que de regarder ma page d'utilisateur ?[modifier | modifier le code]

D'autant que tout ce qui je pourrais dire ou raconter a été mieux dit et raconté par :