Utilisateur:Jean-Jacques MILAN

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

J'ai décidé de déplacer ma page personnelle sur wikilivres, domaine parallèle à l'encyclopédie et dont je suis devenu administrateur sur proposition de mes pairs. On ne me verra donc plus beaucoup ici, sauf dans quelques secteurs qui, par bonheur, sont encore alimentés par des contributeurs sérieux et compétents.

Ceux qui souhaitent me joindre directement peuvent le faire en utilisant mon adresse électronique personnelle :

jean.jacques.milanNospam at.svgwanadoo.fr

Je m'éloigne de Wikipédia ...[modifier | modifier le code]

Ce n'est certes pas pour passer le reste de ma retraite à regarder voler les avions.

J'ai beaucoup donné ici du « capital-vie » qui reste au presque vieil homme que je suis, et je ne le regrette pas, mais les discussions stériles et les conflits incessants avec des contributeurs dont l'obstination et l'agressivité n'ont d'égale que l'incompétence m'ont progressivement dégoûté de contribuer à l'enrichissement des articles là où j'aurais pu être le plus efficace. Je me contenterai donc désormais de suivre les pages qui sont « dans mes cordes » et d'en retirer toutes les âneries que j'y trouverai. C'est déjà un gros travail.

Tout professeur un tant soit peu expérimenté le sait bien : il existe un petit nombre d'étudiants avec lesquels aucune discussion ne doit être prolongée, sous peine d'y perdre son temps et son énergie. Je commence à croire que ces gens-là ont trouvé au sein de Wikipédia une niche écologique à la mesure de leur pouvoir de nuisance, car j'en ai davantage rencontré ici en deux ans qu'ailleurs en trente-huit ans de vie professionnelle.

Mes efforts se portent actuellement non plus sur les pages de discussion de l'encyclopédie (il paraît que celles de la Wikipédia francophone sont les plus fournies du monde ...) mais sur la rédaction de plusieurs livres dont l'un, consacré à la tribologie, est désormais bien avancé et sert d'outil de travail à de nombreux professeurs, étudiants, chercheurs et ingénieurs. Les articles de ce livre étaient initialement sur Wikipédia, j'expliquerai plus loin pourquoi, voici un an environ, je les ai transférés sur Wikilivres sans d'ailleurs que cela pose à l'époque le moindre problème.


Les limites de Wikipédia et les avantages de Wikilivres[modifier | modifier le code]

Les limites ne sont peut-être pas celles qui sont avancées par les détracteurs de l'encyclopédie ...

  • La première est un manque total d'humour qui dénote avant tout l'absence de recul de la plupart des contributeurs par rapport à ce qu'ils écrivent. La recherche d'un prétendu « style encyclopédique » a pour seul résultat la généralisation d'un style lugubre et pontifiant qui rend la lecture de notre œuvre commune encore plus chiante, et le terme est faible, que celle des encyclopédies traditionnelles. On peut pourtant faire les choses sérieusement, mais sans se prendre au sérieux, et il ne sert à rien de vouloir faire autre chose que les autres si c'est pour faire pire.
  • La structure de Wikipédia est bien adaptée aux articles courts, consacrés à des informations factuelles et peu dépendantes d'autres savoirs : la biographie d'un homme célèbre, la description d'une plante ou d'un insecte, l'analyse du fonctionnement d'un appareil, les ressources d'une région, les listes et inventaires de toutes sortes, ... y sont parfaitement à leur place. En revanche elle est totalement inadaptée lorsqu'il s'agit d'exposer, dans de longs articles, des notions complexes et interdépendantes. En effet, des raisons de lisibilité obligent à scinder les textes en plusieurs morceaux. On imaginerait mal les 8 Mo du wikilivre de tribologie, images non comprises, tenir en une seule page ... Naturellement il existe un ordre logique de lecture des diverses parties mais comme les liens de WP ne sont pas orientés, le lecteur qui tombe au hasard sur l'une d'entre elles n'a aucun fil directeur pour s'y retrouver. En outre, la situation s'aggrave très vite de façon quasi exponentielle car chacun des morceaux devient autonome, l'ensemble perd sa cohérence, des redites apparaissent, beaucoup d'ajouts deviennent hors sujet par rapport aux intentions initiales, des liens expédient les lecteurs n'importe où et le ou les auteurs principaux passent alors l'essentiel de leur temps à essayer, vainement, de recoller les morceaux. Pour eux, la situation devient très vite intenable.
  • Sur Wikilivres, au contraire, on peut rédiger des ensembles longs et complexes, assortis de plans précis permettant au lecteur de s'orienter facilement. Il est facile de conserver la cohérence des livres, d'en mettre les chapitres à jour et d'assurer la protection contre les vandales ; je ne parle pas ici du pipi-caca de quelques potaches boutonneux, mais de l'introduction délibérée de fausses connaissances par certains utilisateurs habiles et malveillants. Après avoir déménagé sur Wikilivres toutes mes contributions dans le domaine de la tribologie, j'ai pu enfin travailler en toute sérénité et surtout consacrer mon temps au cœur du sujet.


Des rapports entre Wikipédia et Wikilivres[modifier | modifier le code]

Pour bien utiliser un outil, quel qu'il soit, il faut en connaître parfaitement les possibilités et les limites.

  • Wikilivres et Wikipédia sont deux pièces contiguës de la même maison et les liens entre les deux ne sont pas externes au système, mais bel et bien internes, au même titre que ceux qui pointent vers Commons ou le Wiktionnaire. Ces deux domaines n'ont en aucune façon été créés pour engendrer des concurrences ou assouvir des rivalités et des jalousies, mais bien pour être complémentaires l'un de l'autre. Il n'est pas question de les opposer mais au contraire de les utiliser de façon optimale pour réduire le travail des contributeurs et pour rendre les connaissances plus accessibles aux lecteurs. Après tout, c'est pour ceux-ci que nous travaillons et avant de rédiger quoi que ce soit, nous devons imaginer le cheminement qui permettra de les guider le plus efficacement possible.
  • Les multiples composantes du savoir ne sont pas toutes de même nature et ceux qui pensent qu'on peut les exposer de façon indifférenciée se trompent lourdement. De même que le lit est à sa place dans la chambre à coucher et la cuisinière à gaz dans la cuisine, c'est une évidence, certaines notions sont mieux situées dans Wikipédia que dans Wikilivres et pour d'autres c'est l'inverse. Il est parfaitement absurde d'introduire dans l'un des domaines des articles déjà présents dans l'autre, surtout quand les anciens sont plus complets et contiennent moins d'âneries que les nouveaux. Mieux vaut améliorer ce qui existe et, le cas échéant, transférer sans hésiter les articles mal placés. Avec le sens que l'on donne à ce terme dans les théories de l'information, les doublons représentent un bruit qui abaisse la pertinence moyenne des résultats d'une recherche. Nos détracteurs n'en demandent pas tant.
  • Wikipédia n'est pas une encyclopédie et un Wikilivre n'est pas un livre, au sens traditionnel du terme. C'est globalement bien autre chose, avec des possibilités nouvelles que nous n'exploitons pas suffisamment. La question n'est pas de savoir s'il faut travailler sur WP ou sur WL, mais comment travailler de manière optimale sur WP et sur WL . Si un sujet est à sa place et bien traité sur Wikilivres, alors il faut mettre dans l'encyclopédie un lien précis vers le livre. Inversement, si une notion évoquée dans un Wikilivre est davantage à sa place dans Wikipédia, alors il faut mettre un lien qui pointe vers l'encyclopédie et, au besoin, rédiger ou compléter l'article correspondant.


Robustesse, fiabilité et fragilité des articles de WP[modifier | modifier le code]

Les articles de WP ne peuvent être fiables et robustes que s'ils sont rédigés par des personnes compétentes et protégés de toutes les formes de vandalisme, au premier rang desquelles on peut classer les interventions incessantes des individus à la fois agressifs et incompétents que j'évoquais plus haut.

Ce problème est particulièrement aigu dans des domaines à la fois vastes, complexes et surtout mal connus comme la photographie ou la tribologie, pour ne citer que ces deux exemples. La photographie est largement diffusée au sein de la population et, outre ses aspects techniques, elle a pris une importance sociale et culturelle considérable. La tribologie, que tout un chacun pratique comme M. Jourdain pratiquait la prose, est intéressante sur le plan scientifique mais elle revêt aussi une énorme importance économique et politique.

Ces domaines ont deux points communs : d'une part ils sont peu ou pas enseignés et d'autre part, la connaissance que peut en avoir le grand public comporte un nombre considérable d'idées préconçues toutes aussi fausses les unes que les autres. Face à des centaines d'interventions intempestives, il devient impossible de travailler sérieusement et les quelques personnes qui pourraient apporter des informations utiles jettent l'éponge. Les articles sérieux qui avaient été rédigés au début de WP, livrés en pâture à une meute d'ignorants, sont alors charcutés, allégés d'idées essentielles et enrichis d'âneries.

Pour WP, dans ces domaines, disons-le tout net, c'est FOUTU. Les rédacteurs sérieux du début ne reviendront pas.

J'ai heureusement eu le temps de retirer de l'encyclopédie, pour les transférer sur Wikilivres, les centaines de pages que j'avais rédigées sur la tribologie. Pour le lecteur nouvel arrivant dans WP, j'avais placé de courts textes de présentation et des liens directs vers le livre afin de faciliter l'accès à l'information. Ce principe a donné toute satisfaction pendant près d'un an, avant que quelques personnes inconscientes viennent détruire ce fragile équilibre. Incapables d'écrire quoi que ce soit de sensé, ces gens-là comptent sur les autres pour faire avancer le schmilblick. Hélas pour l'encyclopédie, c'est trop tard ...

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase ...[modifier | modifier le code]

Je me suis efforcé de mettre en place le plus grand nombre possible de liens précis, pointant dans les deux sens entre Wikipédia et Wikilivres. Quelques irresponsables ont entrepris de supprimer dans WP tous les liens directs que j'avais établi vers WL. Vais-je, à titre de représailles, supprimer dans les Wikilivres que j'ai rédigés, tous les liens directs qui pointent vers Wikipédia, sachant qu'il y en a des centaines ?

Merci de me répondre sur ma page de discussion.

Jean-Jacques MILAN 23 octobre 2006 à 03:49 (CEST)