Utilisateur:Electionworld

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

My Wiki User pages:


Bozzolo[modifier | modifier le code]

Le marquisat de Guazzuolo est détaché en 1527 de la seigneurie de Sabbioneta, elle-même issue du duché de Mantoue, pour former un État indépendant. Cet État était gouverné par une branche cadette de la Maison de Gonzague.

Le marquisat de Guazzuolo est érigé en principauté de Bozzolo en 1605.

En 1703, la principauté est rattachée au duché de Guastalla.


Castiglione[modifier | modifier le code]

Castiglione forme en 1451 un petit État détaché du marquisat de Mantoue pour un fils cadet de Louis III de Gonzague, Rodolphe.

La seigneurie est érigée en marquisat en 1579.

  • Principauté de Castiglione (1609-1691)

Le marquisat est érigé en principauté en 1609.

Le prince Ferdinand III de Gonzague-Castiglione est chassé en 1691, et Castiglione est rattachée au Milanais espagnol. Les descendants de Ferdinand III continueront à revendiquer le trône princier. Cependant, Castiglione est rattachée à Mantoue de 1706 à 1773, puis définitivement au Milanais après 1773.


Mantoue[modifier | modifier le code]

Mantoue obtient son autonomie communale en 1115.

Mantoue devient un marquisat en 1432.

Le marquisat de Mantoue est érigé en duché en 1530.

À l'extinction de la Maison de Gonzague-Nevers en 1708, Mantoue fait retour à l'administration directe de l'empereur. Le duché est attribué à l'archiduc d'Autriche en 1710.

En 1785, Mantoue est incorporée au Milanais.


Mirandole[modifier | modifier le code]

Initialement dépendante de Modène, Mirandole passe sous domination vénitienne brièvement en 1308, puis sous domination du pape de 1308 à 1309 avant de revenir à Modène cette même année 1309.

Mirandole est détachée de Modène pour devenir une seigneurie fief direct du royaume d'Italie en 1311.

Elle passe sous la domination de Mantoue en 1321 avant de redevenir une seigneurie indépendante en 1354.

La seigneurie de Mirandole est érigée en principauté en 1596.

La principauté de Mirandole est érigée en duché en 1617.

Le duc François-Marie Pico ayant pris parti pour le roi de France dans la question de la succession d'Espagne, l'empereur Joseph Ier confisque le duché en 1710. Son successeur Charles VI vend Mirandole au duc de Modène en 1718


Novellara[modifier | modifier le code]

Novellara est détachée du marquisat de Mantoue et érigée en comté souverain pour une branche cadette de la Maison de Gonzague en 1501.

Le comté de Novellara est rattaché au duché de Modène en 1737.

Sabbioneta[modifier | modifier le code]

Sabbioneta est érigée en seigneurie indépendante et détachée du marquisat de Mantoue pour une branche cadette de la Maison de Gonzague en 1444.

Charles de Gonzague étant mort sans héritier en 1456, Sabbioneta revient à son neveu le marquis de Mantoue.

Sabbionetta est à nouveau érigée en seigneurie indépendante pour une branche cadette de la Maison de Gonzague en 1478.

La seigneurie de Sabbioneta est érigée en marquisat en 1565.

  • Principauté de Sabbioneta (1574-1577)

Le marquisat de Sabbioneta est érigé en principauté en 1574.

La principauté de Sabbioneta est érigée en duché en 1577.

En 1684, le duché de Sabbioneta est dévolu à la Couronne d'Espagne, mais forme de nouveau un duché indépendant en 1693 pour François-Marie Spinola.

En 1707, Sabbioneta est rattachée au duché de Guastalla avant d'être rattachée au Mantouan autrichien en 1748.

Assise[modifier | modifier le code]

Assise est dotée d'institutions communales en 1184, devenant ainsi autonome par rapport au duché de Spolète dont la cité avait toujours dépendu.

En 1194, Pérouse et l'empereur détruisent la cité, dont le territoire est rendu au duc de Spolète. À la mort de l'empereur Henri VI, le pape Innocent III reconquiert la ville et lui rend ses libertés communales (1197).

La république d'Assise devient en 1319 une seigneurie personnelle.

En 1321, la cité passe sous la domination de Pérouse.

En 1367, Assise se défait de la tutelle de Pérouse et redevient une république indépendante.

La république d'Assise devient en 1376 une seigneurie personnelle.

Assise redevient une république en 1385.

La république d'Assise redevient à nouveau en 1394 une seigneurie personnelle.

La cité passe ensuite successivement sous domination de Milan (1400), du pape (vers 1404), du duc d'Urbino (vers 1405), de Pérouse (vers 1416).

  • Seigneurie d'Assise (vers 1424-vers 1464)

Assise se défait de la tutelle de Pérouse vers 1424 et devient une seigneurie indépendante.

  • République d'Assise (vers 1464-vers 1540)

Assise devient une république vers 1464.

Vers 1540, la cité passe sous administration pontificale.


Bologne[modifier | modifier le code]

Bologne obtient son autonomie communale dès le XIe siècle.

De 1350 à 1354, la cité est sous domination milanaise. Elle recouvre son indépendance à cette dernière date, puis passe sous domination du pape entre 1360 à 1376, avant de recouvrer à nouveau son indépendance.

Bologne devient une principauté personnelle en 1401.

  • République de Bologne (1402)

Bologne recouvre un court instant en 1402 ses institutions communales.

Cette même année, la cité passe brièvement sous domination milanaise, puis sous celle du pape (1402-1420).

Bologne devient une principauté indépendante en 1420.

La cité passe sous administration pontificale en 1506. En 1511, la cité redevient une seigneurie indépendante mais repasse dès 1512, et cette fois-ci définitivement, sous administration pontificale.

Camerino[modifier | modifier le code]

Camerino obtient son autonomie communale en 1198.

Camerino devient une seigneurie personnelle en 1259.

La seigneurie de Camerino est érigée en duché en 1515.

En 1545, la cité passe sous administration pontificale.

Cervia[modifier | modifier le code]

Cervia dépendait de Ravenne depuis le XIIIe siècle. Elle a appartenu pendant de courtes périodes à Venise (1243-1253) et à Forli (1270-1290).

De 1384 à 1463, elle forme une seigneurie appartenant à une branche cadette des Malatesta de Rimini, sauf une courte période de domination du pape de 1429 à 1432.

Cervia revient à Venise en 1463, puis au pape définitivement en 1509.

Città di Castello[modifier | modifier le code]

  • République de Città di Castello (XIe siècle-1499)

Città di Castello obtient son autonomie communale durant le XIe siècle.

La cité est conquise par le duc de Romagne César Borgia en 1499 puis passe sous la domination du pape en 1504.

Faenza[modifier | modifier le code]

Faenza obtient son autonomie communale en 1177.

La cité devient une seigneurie personnelle en 1322.

Elle passe sous domination du pape de 1360 à 1376, puis sous celle du marquis de Ferrare de 1376 à 1377 avant de redevenir une seigneurie indépendante. De nouveau sous domination du pape de 1405 à 1410, la seigneurie est restaurée à cette date.

Conquise par le duc de Romagne César Borgia en 1500, Faenza passe sous le contrôle de Venise en 1504 avant de réintégrer définitivement les États Pontificaux en 1509.

Ferrare[modifier | modifier le code]

Ferrare obtient son autonomie communale en 1135.

Ferrare devient un marquisat en 1240.

Celui-ci passe un court instant sous domination de Venise, puis sous celle du pape (1308-1309), avant de redevenir indépendant.

Le marquisat de Ferrare est érigé en duché en 1471.

Ferrare passe sous administration directe du pape en 1598.

Forlì[modifier | modifier le code]

Forlì obtient son autonomie communale en 1058.

Forlì devient une seigneurie personnelle en 1307.

En 1359, la cité passe sous domination du pape. Elle redevient une seigneurie indépendante en 1376. De 1499 à 1503, Forlì est sous la férule du duc de Romagne, César Borgia. Elle redevient un court instant une seigneurie indépendante en 1503.

La cité est définitivement rattachée aux États pontificaux en 1504.

Imola[modifier | modifier le code]

Imola obtient son autonomie communale en 1084.

En 1222, la cité passe sous domination de Bologne.

En 1292, Imola se rend indépendante de Bologne pour former une seigneurie personnelle.

En 1424, la cité subit la domination de Milan, puis celle du pape en 1426, avant de réintégrer l'État milanais cette même année. En 1438, Imola redevient une seigneurie indépendante. En 1471, elle est une nouvelle fois prise par Milan. Elle redevient une seigneurie indépendante en 1473.

En 1480, la ville perd définitivement son indépendance et passe sous domination de Forlì. De 1499 à 1504, la cité passe dans l'État du duc de Romagne César Borgia. En 1504, elle passe sous administration directe du pape.

Pérouse[modifier | modifier le code]

Pérouse obtient son autonomie communale en 1130.

La cité subit la domination du pape de 1371 à 1376, avant de recouvrer son indépendance.

En 1400, elle passe sous domination de Milan.

Pérouse devient une seigneurie personnelle indépendante en 1400.

De 1503 à 1504, la cité est à César Borgia, duc de Romagne.

De nouveau seigneurie indépendante, Pérouse passe sous administration directe du pape en 1543.

Pesaro[modifier | modifier le code]

Pesaro obtient son autonomie communale en 987.

La cité passe sous domination impériale en 1198 et recouvre ses libertés communales en 1200.

Pesaro redevient possession impériale en 1241, puis passe sous domination du roi des Deux-Siciles en 1266.

Pesaro devient une seigneurie indépendante en 1266.

La cité échoit un temps au duc de Romagne César Borgia (1500-1503) avant de redevenir indépendante. En 1512, elle est rattachée au duché d'Urbino, mais redevient à nouveau indépendante en 1516.

En 1519, Pesaro est à nouveau rattachée au duché d'Urbino et suit à partir de cette date le sort de cet État.

Rimini[modifier | modifier le code]

Le comte de Verucchio obtient une large autonomie en 1136.

En 1239, le comte Malatesta de Verucchio s'empare de la ville de Rimini où il établit son pouvoir. Rimini dispose d'institutions communales mais est de fait une seigneurie personnelle.

Rimini est érigée en principauté en 1334.

Sous domination du duc de Romagne César Borgia de 1499 à 1503, puis à nouveau principauté indépendante, Rimini passe sous administration directe du pape à partir de 1509.

Romagne[modifier | modifier le code]

En 1499, le pape Alexandre VI confie à son fils César Borgia le soin de reconquérir les États des différents princes qui régnaient alors sur les terres pontificales. César se taille ainsi dans les États de l'Église une principauté personnelle (titre non officiel).

En 1501, le pape concède à son fils le titre de duc de Romagne.

Cependant en 1503 Alexandre VI meurt et César, privé de cet appui, commence à perdre ses conquêtes. En 1504, le Pape Jules II a fini de démembrer son domaine, soit qu'il ait rendu aux anciens princes leurs États, soit qu'il les ait purement et simplement annexés aux États de l'Église.

Tarente (émirat)[modifier | modifier le code]

  • Émirat de Tarente (840-880)

Tarente appartenait à l'Empire byzantin. La cité est prise vers 840 par les Sarrazins, qui y établissent un émirat, vassal du calife de Bagdad.

En 880, l'empereur byzantin Basile Ier décide de réconquérir la cité. Il envoie les généraux Procope et Léon Apostyppes qui s'en emparent.

Par la suite Tarente est conquise par le duc d'Apulie Robert Guiscard.

Tarente (principauté)[modifier | modifier le code]

En 1088, Tarente devient le siège d'une principauté pour Bohémond Ier, prince normand de la Maison de Hauteville.

La principauté de Tarente subsiste jusqu'en 1465, parfois en union personnelle avec le roi de Naples. À cette date elle est annexée au royaume.