Uta Ranke-Heinemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heinemann.
Uta Ranke-Heinemann.

Uta Ranke-Heinemann est une théologienne allemande, née le 2 octobre 1927.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le livre à succès Des eunuques pour le royaume des cieux, qui lui a valu un rayonnement international.

Convertie du protestantisme au catholicisme, elle devint docteur en théologie catholique en 1954. Uta Ranke-Heinemann, fille de Gustav Heinemann, ancien président de la république d’Allemagne, a été la première femme au monde à obtenir — en 1970 — une chaire d’enseignement supérieur de théologie catholique. Auparavant, l’Église catholique ne décernait pas de grades universitaires aux femmes régulièrement inscrites dans les universités pontificales.

Elle a ainsi été professeur d’histoire de l’Église et du Nouveau Testament à l’université de Essen.

En 1987, elle a été interdite d’enseignement. Sans avoir reçu de sentence d'excommunication, elle se présente elle-même comme excommuniée (latæ sententiæ)[1] pour hérésie en vertu du canon 1364[2], ayant déclaré avoir des doutes persistants sur la conception virginale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John D. Spalding, A Humble Intellect, interview de Uta Ranke-Heinemann sur le cardinal Ratzinger, sur Soma Review.
  2. Canon 1364 Site du Vatican.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Des Eunuques pour le royaume des cieux. L’Église catholique et la sexualité, traduction de Monique Thiollet, collection « Pluriel », éditions Robert Laffont, 1990.