Us (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir US et WS.
Us
La mairie-école d'Us
La mairie-école d'Us
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Vigny
Intercommunalité Communauté de communes des Trois Vallées du Vexin
Maire
Mandat
Édith Andouvlie
2014-2020
Code postal 95450
Code commune 95625 (ex 78625)
Démographie
Gentilé Ussoises, Ussois
Population
municipale
1 327 hab. (2011)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 03″ N 1° 58′ 04″ E / 49.1007, 1.967749° 06′ 03″ Nord 1° 58′ 04″ Est / 49.1007, 1.9677  
Altitude 50 m (min. : 40 m) (max. : 55 m)
Superficie 10,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Us

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Us
Liens
Site web http://www.us-en-vexin.fr

Us, autrefois écrit « Ws », est une commune du Vexin français bordant la Viosne au cœur du Parc naturel régional du Vexin français dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village d'Us est bâti dans la vallée de la Viosne, à 40 km au nord-ouest de Paris.

Les communes limitrophes sont Ableiges, Vigny, Théméricourt, Le Perchay, Santeuil et Frémécourt.

Communes limitrophes de Us[1]
Le Perchay Santeuil Frémécourt
Théméricourt Us[1]
Vigny Ableiges

La commune est desservie par une gare (Us) de la ligne Paris-Saint-Lazare - Gisors-Embranchement (TransilienLigne J du Transilien).

Quoique le village manifeste une activité principalement agricole, il a été le siège d'une fonderie de métaux non ferreux de 1951 à 1998 et comprend toujours une unité de production d'Alcoa Fastening Systems spécialisée dans les fixations pour l'industrie aéronautique.

Le centre commercial le plus proche est situé à Marines.

Histoire[modifier | modifier le code]

Us tire très probablement son nom du latin Vicus, le village, ou peut-être de l'anthroponyme latin Uccius. [réf. nécessaire]

Le site d'Us fut habité à époque préhistorique, comme en témoigne l'existence d'une allée couverte. La Chaussée Jules-César traverse la commune. Le village semble s'être construit à la fin du XIIIe siècle autour du château de Dampont, commandant tous les fiefs alentour. Les plus vieux éléments architecturaux de l'église peuvent en effet être datés de cette période.

1885 : Ws prend le nom d'Us.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 2001 René Potin    
mars 2001 2008 Denis Chéron DVD  
mars 2008 en cours Édith Andouvlie[2]    

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Us (Val-d'Oise).svg

Les armes d'Us se blasonnent ainsi : D'or à la fasce de sable surmontée d'un lion léopardé du même.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 327 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425 409 434 415 407 406 417 400 409
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
412 418 442 571 576 593 517 579 630
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
639 593 631 616 733 772 742 685 742
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
896 980 1 011 1 232 1 260 1 253 1 247 1 251 1 317
2011 - - - - - - - -
1 327 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame.
Château de Dampont.
Allée couverte de Dampont.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La commune d'Us compte deux monuments historiques sur son territoire.

  • Église Notre-Dame (inscrite monument historique par arrêté du 16 juin 1926, sans la nef[5]) : Cette église suit globalement un plan cruciforme sans bas-côtés, mais le croisillon sud du transept a été remplacé par deux chapelles successives, aussi larges que la croisée du transept et la première travée du chœur réunies. De l'église primitive du XIe siècle, subsiste un vestige sous la forme d'une absidiole romane à l'est du croisillon nord du transept, également reliée par un étroit passage à la première travée du chœur. Le croisillon nord du transept et le chœur de deux travées au chevet à cinq pans sont de style gothique primitif ; bien que datant du XIIIe siècle, ils sont proches des réalisations de la seconde moitié du XIIe siècle dans le Vexin (Avernes, Gouzangrez,...). Les fenêtres en tiers-point sont à lancette simple ; le croisillon nord ne compte par ailleurs qu'une unique fenêtre, située sous son pignon septentrional. Une corniche de modillons court en haut des murs, exception faite du pignon du transept. À l'intérieur, tous les chapiteaux de ces deux parties de l'église sont décorés de longs bourgeons formant crochets. Quant aux deux chapelles au sud, elles n'ont été construites qu'au XIVe siècle, en même temps avec le clocher carré central au-dessus de la croisée du transept. Les remplages de leurs fenêtres ont été refaits au XIXe siècle et sont fantaisistes. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de la construction de la nef actuelle, au XIXe siècle. De style néogothique, elle compte quatre travées barlongues et s'accommode assez bien avec les parties authentiques du XIIIe siècle. Le portail occidental réemploie vraisemblablement des fragments de l'ancienne nef. Son quadruple archivolte en tiers-point repose sur deux rangées de quatre chapiteaux, mais les colonnes font défaut[6].
  • Château de Dampont, dit aussi château du Héron (inscrit monument historique par arrêté du 24 octobre 2002[7]) : À l'emplacement de l'ancien manoir de Dampont, ce château de style éclectique principalement néorenaissance mais aussi néogothique est attribué à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, et a été construit pour le comte Guy de Kersaint. L'édifice en pierre de taille s'articule autour d'une grosse tour rectangulaire de quatre niveaux, flanquée à une certain distance par deux tours carrées plus petites de trois niveaux, disposées à un angle de 20° par rapport à la tour rectangulaire, et communiquant avec cette dernière par des éléments d'un seul étage, en léger retrait. Les angles des trois tours sont pourvus d'échauguettes en encorbellement, et les lucarnes devant les hauts combles à la française de frontons triangulaires aigus, garnie d'une riche ornementation sculptée. Les échauguettes de la tour centrale vont sur deux niveaux, et un balcon court devant l'étage supérieur. La façade côté jardin comporte en outre un double escalier desservant un étroit balcon devant la vaste baie du premier étage. Le parc domine le cours de la Viosne et abrite quelques fabriques : une fausse ruine de chapelle, un temple de l'Amour rond avec six colonnes corinthiennnes, etc[8]

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Allée couverte dite de Dampont : Elle a été découverte en 1885 au lieu-dit la Remise du vieux cimetière par M. Tavet-Delacour, qui la fait dislocer en 1893 vers le jardin de son hôtel d'Estouteville de Pontoise, l'actuel musée Tavet-Delacour. Elle s'y trouve toujours. Les dalles sont en calcaire et grès. Fait rare, le bouchon de pierre ayant fermé l'ouverture carrée de la chambre sépulcrale a été retrouvé sur place. Le mobilier funéraire retrouvé lors des fouilles est conservé au musée archéologique départemental du Val-d'Oise[8].
  • Ancien prieuré Saint-Blaise - ferme du Cornouillet : Après son désaffection, l'ancien prieuré bénédictin est transformé en ferme. Subsistent l'ancienne chapelle au chevet en hémicycle du XIIe siècle, le logis avec tour octogonale, la grange dîmière du XIIIe siècle et une cave du XIVe siècle[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes d'Us sur Géoportail.
  2. Préfecture du Val-d'Oise - Liste des maires du département du Val-d'Oise, avril 2008
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  5. « Église Notre-Dame », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  6. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Us, Paris, Éditions du Valhermeil,‎ 1988, 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 314-315.
  7. « Château de Dampont », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. a, b et c Jacques Sirat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ octobre 1999, p. 1012-1014 (ISBN 2-84234-056-6).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]